https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@misti : comme je te comprends

@ aronia : "ou si un psychiatre me dit un truc trop fort ou 2, 3 inepties, je vais lui dire directement ce que j'en pense. Et s'il est stressé, stressant, je vais prendre inconsciemment et consciemment moins de gants que dans d'autres moments."

justement aronia la dernière séance j'ai vraiment rongé mes freins et pris sur moi j'ai pas fait ça. 

résultat tout sort sur ma tronche après.

Là j'suis enfin calmée (marcher deux heures ça aère l'esprit) j'sais que ça va mieux, j'suis plus autant à cran. j'sais qu'au prochain rencart ça sera le même délire.

j'veux douceur et compréhension et pas dédain et non prise en compte de ce que je ressens. 

bisous à vous.

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

OUI POUR LA SECTORISATION

J'AI EU L'IMMENSE CHANCE

GRÂCE A LA COMPREHENSION DE MA PSY

QU'ELLE ME GARDE DANS LE MÊME CMP

AFIN QUE JE N'AI PAS A REFAIRE LE PARCOURS COMPLET

ETANT DONNE QU'AVEC ELLE ET L'INFIRMIERE PSY DU MÊME CMP

NOUS AVONS FAIT UN TRAVAIL DE LONGUE HALEINE

POUR ARRIVER A LA "STABILISATION" ACTUELLE

ET J'AVOUE QUE CES HISTOIRES DE SECTORISATION

M'ONT BEAUCOUP PERTURBEE

MAIS LA : J'AI ETE COMPRISE

ET J'AI ETE GARDEE "HORS SECTEUR" DANS CE CMP

MERCI A TOUT LE SERVICE DE CE "CENTRE" POUR LEUR SUIVI

AMITIES A TOUTES ET TOUS

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le

bonjour,

je trouve dingue ce que vous racontez et aussi dingue ces sectorisations.

mais bon, les 2 premiers psychiatres ont brutalement coupé la relation thérapeutique et je dois faire un deuil avec ces relations. Un autre deuil avec ma future ex médecin traitante avec laquelle nous avons mélangé les casquettes et hors du cadre médecin patiente, j'ai découvert une femme complètement à la masse, malade psychique qui le nie à fond et facilement abusive. La médecin traitante qui a suivi, censée m'aider pour les deuils précités est aussià c^'oté de la plaque et le nie aussi.

et en 10 ans de pratique comme soignante en psychiatrie, il y aurait vraiment bcp à dire mais je ne pense pas que ce site soit le bon endroit.

courage et beau début de semaine.

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le

Bonjour à tous, mon pchychiatre.... et bien c'est en tout est pour tout 10/15 mn d'échange tous les 2 mois !!!! autant dire le temps de renouveler mon ordonnance, cela s'arrête là.

D'autres personnes vivent la même situation ?

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le

Ah les psychiatres et les psychologues...

On pourrait faire un recueil avec leur perles :

En plus de tous les changements de traitements consécutifs aux différentes hospitalisations (donc plus de 10)

Il y a eu:

L'interne qui me dit après une TS que je suis gravement dépressive en diagnostic (sans blague ?)

Le psy à Saint Anne avant d'être interné pour phase maniaque, qui me dit "Vous n'êtes pas malade, vous faites semblant, pour pas aller travailler demain"

Sur que je préfère être dans ce lieu tellement "paradisiaque , digne d'un quatre étoiles" qu'est l'hôpital plutôt que d'aller travailler.

La psychiatre qui me change mon traitement et me dis demain c'est un cachet, après demain deux...(on est pas censé réduire un traitement avant d'en ajouter un autre ?)

Aujourd'hui j'ai un psy "sympathique", je prépares ce que je vais lui dire sur le trajet, ça dure un quart d'heure, souvent il se marre. Et il m'écoute" c'est déjà ça.Après c'est pas un révolutionnaire, mais il a conscience des choses.Une fois par mois, 15 mins, suffisant pour le moment.

Avant j'ai été suivi très longtemps par une femme, dans un CMP, toujours.

Différent encore, séances de presque 20 minutes et c'est elle qui la première m'a diagnostiquée et rapports assez privilégiés.

Et j'ai changé de secteur. Et il y a eu des avantages, dans le CMP de mon secteur, je ne croise personne et en plus je ne connait personne)

Après il y a les psychologues...

En général plus dans le privé, donc rétribution en argent et en espèces si possible.

Et alors le piège, c'est que le psychologue décide pour vous le nombre de séances que vous devez le voir par  semaine.

J'ai eu une psychologue qui m'a rappelée en laissant messages sur fixe et portable 3 ans et demi après . Une sangsue.

Ma première psychologue m'a dit aussi "Vous avez un copain ? " "Non ? Bah vous allez en trouver un , tout va s'arranger."

Ça s'est avéré vrai mais plus de 10 ans après ...

Dernière chose, pour avoir testé, je me méfies des médecins ou personnes conseillées et de thérapeutes (psychiatres, psychologues et autres) qui se disent spécialistes en bipolarité.

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

merci titelyly!

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

bon et moi qui me plains de mes 20 min avec le nouveau parce que j'ai toujours connu 30 min de séances.

et j'le vois une fois par semaine 

donc visiblement je n'ai pas à me plaindre, en fonction du témoignage de faby100, effectivement...

j'appelle pas ça un suivi mais vraiment un renouvellement d'ordonnance sous forme de "ça va? et la ptite santé? oh un petit bas? expliquez pourquoi svp? ok.

bon alors j'renouvelle votre ttt, à ciao bonsoir!"....... y'a  de sacrées perles en effet!!

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le

Coucou à tous

sur le sujet je vais en rajouter une couche : franchement je pense que les psychiatres s'en foutent complètement des gens qu'ils reçoivent.. sans blague.. mais évidemment ils ne le diront jamais.. faut imaginer la scène s'ils se mettaient à dire vraiment ce qu'ils pensent ces gens là, des personnes qu'ils reçoivent... pour eux c'est un boulot comme un autre.. ils en ont rien à foutre.. à la limite un psychiatre qui se contente de renouveler des ordonnances est plus honnête que celui qui fait semblant tout sourire, l'oreille tendue, voix mielleuse, et douce d'hypocrite d'être à l'écoute et soucieux.. 

pour moi un psychiatre c'est comme un vendeur Darty, ils vous refourguent des trucs et il prend sa comm', alors évidemment c'est dans son intérêt d'être bon vendeur... 

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le

en résumé : ce sont des commerciaux.. 

Enfin vous aurez compris que je n'ai aucune confiance en eux.. 

Belle soirée à toutes et à tous.. 

Relations entre le psychiatre et son patient
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

salut chantre, l'ange fantôme et les autres.

j'suis évidemment plus nuancée tu n'seras pas surprise sans ça j'irai pas les voir ceux là avec la même vision que toi.  

le psy que j'ai pris pour un timbré à vouloir continuer à me foutre xéro alors que j'fonçais droit dans l'mur, et bien à cette époque j'voyais une psychologue  en même temps, pour qui j'ai bcp d'estime

et j'lui ai dit à cette nana justement que j'étais persuadée qu'il n'en avait, mais rien à fiche de moi, au vu de ce que j'avais vécu et de sa réaction,

que je n'étais qu'un n° parmi tant d'autres, et cette dernière de m'apprendre qu'ils se passaient des coups de fils entre eux (m'enfin j'pense que ça venait surtout d'elle, cette iniatiative) pour savoir ce qu'ils pensaient de mon état à certains moments. elle m'a révélé d'autres trucs qui collent pas avec le sujet bref.

j'pense qu'il y a de tout, comme partout.

le dernier qui a déménagé là, lui était trop impliqué j'me suis retrouvée en hp parce que monsieur avait mal interprété mes 3 mails 'fin il s'était emmêlé les pinceaux et pensait que j'allais m'faire couic-couic  alors que j'allais trop trop bien, bien au contraire... 

franchement j'ai RIEN compris à l'arrivée des pompiers qui semblaient inquiets, j'avais tout un tac de trucs de prévus dans ma journée, situation complètement absurde.

tout ça parce que j'avais éteins mon portable grrrr sinon il faisait pas ça s'il entendait ma voix (là c'est pas je pense donc je suis, c'est je parle donc je vis)

il m'a expliqué qu'il avait perdu un de ses patients (fini sous terre ou en cendres) bref depuis super stress, ' veut plus vivre ça.

Un autre ça va vous paraître hallucinant m'a expliqué comment faire pour me pendre sans trop souffrir (pas une blague) simplement il respectait mon choix du non enfermement hp et il sentait que, à cette période, après mes ouvertures des veines, biiiin euh... tout était possible

m'a dit aussi qu'il n'avait jamais vu quelqu'un souffrir à ce point là dans sa carrière (ça s'dit pas ça, parait) avec les yeux mouillés (pareil l'homme craque)

bon alors ceux là j'les vois pas spécialement comme des vendeurs darty au rayon pharmaco que c'est du lourd ma tite dame que vous allez voir que ça va tout vous arranger vos pbs m'dame.

j'suis persuadée que d'autres effectivement doivent être blasés et peut-être doivent doucement digérer leur repas copieux avec une vague oreille réceptive si la consult est vers les 14h

dernière anecdote qui vient de ma mère ayant travaillé dans un cmp : un lacanien pur jus d'après elle, faisait des séances en général de très courte durée, souvent 5 min (oui 5) et elle de l'interroger là dessus

Ce psy lui a répondu : c'est pas la durée qui compte c'est l'intensité

mouaaiiiiiiis... n'empêche que ça peut faire travail à la chaîne et que s'il est payé au nb de patients bin bingo bourricot!

ceci dit je ne connais pas le système de paiement pour un psy qui bosse en cmp.

ouala bon aprèm :))