Troubles bipolaires : chiffres clés et prévalence

Le trouble bipolaire se révèle le plus souvent au début de l’âge adulte, en moyenne entre 18 et 24 ans, mais peut parfois survenir dès l’enfance ou, à l’inverse, nettement plus tard dans la vie.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Le trouble bipolaire classique touche environ de 0,4% à 1,6% de la population adulte en France dans toutes les catégories sociales, soit environ 600 000 personnes. En incluant les types II ou III, on obtient des chiffres nettement plus élevés, pouvant aller jusqu’à 7% de la population en incluant tout le « spectre » bipolaire, c’est-à-dire tous les troubles apparentés. Les troubles maniaco-dépressifs comptent au nombre des 10 maladies les plus handicapantes selon l'Organisation Mondiale de la Santé.

Un diagnostic long des troubles bipolaires

Pourtant, le trouble bipolaire reste sous-diagnostiqué. Il faut en moyenne 10 à 12 ans et quatre à cinq médecins différents avant qu’il ne soit nommé. De même, on estime que 40 % des dépressifs sont en réalité des bipolaires qui s'ignorent et tout sujet ayant eu plusieurs épisodes dépressifs peut dans son évolution déclencher un épisode d’excitation maniaque.

Le trouble serait plus fréquent en zone urbaine sans que le niveau socioéconomique n’explique cette différence. Contrairement à la dépression qui touche majoritairement les femmes, les deux sexes sont touchés dans des proportions équivalentes.

Article rédigé sous la supervision du Dr. Isabelle AMADO, médecin psychiatre, praticien hospitalier Service du Professeur Olié au CH Sainte Anne à Paris, Coordinatrice du Centre d’Evaluation et de Recherche Clinique (CERC) et Responsable du Centre Référent en Remédiation cognitive et Réhabilitation Psychosociale.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme