https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-2.jpg

Patients Diabète de type 2

5 réponses

286 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

Petit à petit, l’e-santé se fait une place dans le quotidien des patients. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la définit comme « les services du numérique au service du bien-être de la personne ». Concrètement, il s'agit de « l’utilisation des outils de production, de transmission, de gestion et de partage d’informations numérisées au bénéfice des pratiques tant médicales que médico-sociales ». De quoi changer la prise en charge et la vie de bons nombres de malades chroniques, et notamment la vie des personnes atteintes de diabète

Si certains rêvent déjà d'un système autorégulateur comparable à un pancréas artificiel, d'autres innovations sont déjà disponibles comme par exemple une application mobile connectée au lecteur de glycémie afin de contrôler et d'analyser directement ses données ! Certains modèles proposent également de partager vos résultats avec vos professionnels de santé. Par rapport au carnet de suivi papier, les applications mobiles pourraient contribuer à faciliter l’autosurveillance glycémique et son analyse pour une meilleure gestion du diabète.

Et vous, seriez-vous intéressé(e) par une telle application ? En utilisez-vous déjà une ? 

Le saviez-vous ? Une enquête est actuellement en ligne  !

Cette enquête s'adresse aux personnes atteintes de diabète disposant d'un smartphone et ayant essayé l'application mobile OneTouch Reveal® de LifeScan.

Cliquez ici pour nous donner votre avis

Début de la discussion - 14/05/2018

Révolutions numériques dans le diabète ?
1

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

Bonjour à tous, 

Je relance la discussion ! emoticon Clin d'oeil

Utilisez-vous une application mobile connectée au lecteur de glycémie afin de contrôler et d'analyser directement vos données ?

Révolutions numériques dans le diabète ?
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

bonsoir, j’utilisais l’application onde touch reveal quand j’avais le lecteur one touch qui est vraiment un lecteur primaire... l’application quant à elle était intéressante sur smartphone pour le suivi . C’était avant que je ne passe au freestyle libre qui a changé mon quotidien même si rien ne vaut une glycémie capillaire 😉 bonne soirée à tous  

Révolutions numériques dans le diabète ?
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Je sais bien que les objets connectés sont l'avenir mais parfois je me demande ....l'avenir de qui? Perso, je ne veux pas être pistée ou ...le moins possible.

J'utilise également un simple glucomètre et  ce n'est pas une contrainte .

Révolutions numériques dans le diabète ?
2

Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Je n'ai pas de smartphone, mais j'utilise le FreeStyle Libre depuis 6 semaines. Son logiciel d'exploitation de données via PC me semble très intéressant, même si je manque encore de recul pour me faire une opinion sur lui.

Ces logiciels, celui du FSL ou d'autres lecteurs de glycémie, donnent beaucoup d'informations, qui sont d'autant plus séduisantes qu'elles sont généralement bien présentées, mais, en fait, il y en a probablement trop pour gérer correctement sa glycémie, d'où un nécessaire apprentissage pour faire le tri entre l'utile et le gadget.

A mon avis, il ne faut pas tomber dans le panneau d'une avalanche d'informations (caractéristique de notre société de communication - pour dire quoi ?), de toute façon inutile à la bonne gestion de sa glycémie : ces flots de données ne peuvent être utilisés efficacement que par les systèmes informatiques intégrés aux smartphones pour régler exactement le débit d'une pompe à insuline ; ils risquent d'être contreproductifs pour l'individu régulant lui-même sa glycémie.

J'ajouterais que j'ai des doutes sérieux sur la réelle nécessité de rechercher à copier au plus près la régulation de la glycémie par le pancréas. Jusqu'à preuve du contraire, rien ne soutient la nécessité d'une telle rigueur dans cette régulation, ni dans le traitement du diabète insulino-requérant ou dépendant.

On est plutôt dans une sorte de mode du tout-high-tech : ces logiciels sont des accessoires des smartphones, eux-mêmes accessoires ; on reste dans la tendance. Comme à l'échelle du patient, qui doit apprendre à trouver les infos vraiment utiles, les fabricants devront faire le tri entre les dispositifs vraiment utiles à l'utilisateur humain et ceux qui doivent rester cachés et anonymes dans le boîtier des machines.

Bien à vous,

Pjhilippe

Révolutions numériques dans le diabète ?
Membre Carenity
Posté le

Il y a longtemps que j'ai laissé de côté tous les gadgets, applications et autres choses inutiles installées sur les différentes pompes utilisées. À part nourrir grassement les labo qui vendent ces gadgets je n'y ai jamais vu d'utilité. 

Il serai bien mieux d'investir dans un vrai traitement et pas dans tous ces palliatifs. Mais il est vrai qu'un vrai traitement ne rapporterai pas grand chose à tous ces industriels de la pharmacologie. 

Les maladies comme le diabète leur sont bien utile pour nourrir leurs actionnaires. 

Donc pour moi plus d'utilisation d'application en lien avec le diabète et utilisation à l'essentiel des gadgets de la pompe et du FSL 

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel