https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

7 réponses

119 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

L'acidocétose diabétique provoque une acidification excessive du sang et des cellules qui déclenche des symptômes potentiellement fatals.
Connaissez-vous les symptômes de cette complication ? Avez-vous déjà été touché(e) par cette dernière ?

Début de la discussion - 30/08/2014

L'acidocétose diabétique


Posté le

Oui, je connais.

J'ai fait un pré-coma acido-cétosique à l'âge de 20 ans (j'en ai maintenant 75) par suite d'un déséquilibre gravissime de mon diabète type 1. L'acido-cétose c'est souvent ce sui se produit chez les enfants non encore diagnostiqués diabétiques type 1 et qui les amène aux urgences hospitalières. Et c'est aussi souvent le cas chez les diabétiques TYPE 1 pour insuffisance de doses d'insuline et hyperglycémies trop hautes (pas les T2 chez qui les déséquilibres glycémiques mènent à des ennuis différents mais qui peuvent être également gravissimes voire mortels ; exemple acidose lactique... qui n'a rien à voir avec le lait).

L'acidocétose diabétique


Posté le
Bon conseiller

moi j'en ai eu quand ils ont découvert mon diabète j'avais trois ans demis ma mère ma dit que j'étais rentre a l'hôpital dans un état grave ils n'arrivaient pas a régler mon diabète et il m'ont transfère dans un hôpital a paris on avait pas les mêmes insulines que maintenant aujourd'hui j'ai 54ans je travail poste et je porte une pompe a insuline il y a u des avancer depuis 50 ans et gardons espoirs un jours peut être le diabète ce guérira mais en attendant ne faite pas n'importe quoi avec votre insuline cela peut avoir des conséquences grave                   

L'acidocétose diabétique


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Je relance ce sujet !

L'acidocétose diabétique


Posté le

Depuis plusieurs mois avant d'être découverte diabétique (presqu'un an), je buvais beaucoup (plus de 3litres d'eau par jour), j'avais tout le temps soif, la bouche sèche. Ensuite j'allais de plus en plus souvent aux toilettes, je pouvais y aller plusieurs fois en une heure et me levait au moins 3 fois la nuit. Je commençais à être de plus en plus fatiguée: j'avais envie de dormir en cours, je me couchais tôt le week-end. J'avais aussi l'impression que ma vue changeait : des fois je voyais bien et des fois tout flou ( je pensais que ça venait de mes lentilles). Je n'aurais jamais pensée que le diabète pouvait venir à cet âge car je ne le connaissais pas (je ne  connaissais que celui de type 2). Je pense que si j'avais vu des affiches sur le diabète de type 1 avant d'arriver à l'hôpital, j'aurais pu éviter l'acidocétose.

Au mois de décembre, je me suis levée avec des douleurs au ventre, à l'estomac, j'avais envie de vomir et de dormir... J'ai dormi presque toute la journée...

Dans la nuit, je suis allée voir ma mère et j'ai commencé à lui demander si elle avait appelé le médecin (il était 1h du matin) et j'étais très agressive. Je disais des choses qui n'avaient aucun sens et j'hurlais de douleurs.

Ma mère a donc fait le 15... Le médecin a dit que ce n'était rien de grave, surement une gastro. Je suis quand même partie en ambulance et dès que je suis arrivée ils ont tout de suite vu que j'étais diabétique et que ma mère avait bien fait d'appeler car le lendemain j'aurais été dans le coma... Ce qui est le pire, c'est que je ne me rappelle rien de cette nuit (à part que quelqu'un me disait de me calmer si on allait mattacher) lorsque ma mère me raconte ce que disais et faisais... Pour les médecins, c'est comme si j'étais dans le coma puisque j'étais à 3.13.

L'acidocétose diabétique


Posté le

Bonsoir. Pour repondre à ta question Julien, oui je connais malheureusement très bien cette "maladie" ou plutôt complication du diabète. Je suis diabétique depuis l'age de 12 ans (j'en ai actuellement 19) et il m'est déjà arrivé de connaître plusieurs épisodes acidocetosique. La première fois, c'était le jour de la découverte de on diabète. Nous étions au mois de décembre. Cette période étant la meilleure pour les épidémies de gastro. J'étais toujours très fatiguée, je buvais vraiment beaucoup, j'urinais presque toutes les heures et surtout en plus de vomir à longueur de temps, je perdais beaucoup de poids à vu d'oeil. J'avais consulté des médecins parce que rien n'allait mieux. Mes parents m'ont donc emmenés aux urgences et il s'est avéré que j'étais déshydratée, et en hypothermie, ce qui à entrainé des difficultés pour respirer.

Malheureusement, les 2 dernière années de ma vie ayant été très compliquées, j'ai vécue à nouveau ce genre de comas acidocetosique  de façon successive, et les symptômes sont presque toujours les même, la déshydratation, la perte de poids, et cela peut être trè dangereux pour les organes vitaux, le coeur et les poumons peuvent être fatigués à la suite de ce genre d'évenement très triste il faut avouer parce que certains ne s'en sortent pas.

L'acidocétose diabétique


Posté le
Bon conseiller

L'acidocétose diabétique une fois le diabète traité, est un symptôme d'un diabète mal équilibré depuis plusieurs jours ou l'insuline n'est pas en quantité suffisante pour entrer dans les cellules qui se trouve vite débordées par l'excès de sucre.

Les troubles apparaissent très vite et un mal être aussi, nausées, maux d'estomac etc.... une haleine avec une odeur de pomme doit aussi nous alerter pour prendre rapidement les choses en mains. C'est pourquoi il est important de faire un auto contrôle d' analyse d'urine pour vérifier la présence d'acétone et agir en conséquence. A savoir une glycémie supérieure à 2.50 g/ avec lesdits symptômes doit nous faire rechercher l'acétone. C'est ce que l'on m'a enseignée au début pour gérer les incidents dus à une hyperglycémie et la traiter le mieux possible. Et bien sûr augmenter les doses d'insuline en conséquence jusqu'à un retour de la glycémie normale !

Bien à vous.

L'acidocétose diabétique


Posté le

Bonjour ;

d'après mes expériences personnelles, j'ai constaté que comme pour toute maladie chacun est plus ou moins sujet à l'acidocétose, tout comme aux comas hypoglycémiques. Au cours de mon enfance j'ai eu l'occasion de fréquenter des centres de vacances pour diabétiques, et c'est là que j'ai vu les différences.

Personnellement, je peux atteindre des glycémies très élevées sans faire d'acidocétose. Je suis sous pompe à insuline depuis 14 ans et reconnais mal suivre mon diabète depuis toujours (32 ans). Malgré plusieurs thérapies à ce sujet, je n'arrive pas à changer ma comportement. Par accident (oubli de mettre ma pompe le matin, bouchage du cathéter, ...) j'ai donc pu monter à des glycémies que mon lecteur ne pouvait mesurer (HI) sans faire d'acidocétose. Et dans les cas où l'acidocétose débutait, je le constatais surtout par une envie de vomir couplée avec un changement de mon odorat. J'avais l'impression de sentir un produit indescriptible pendant tout le temps où ma glycémie était trop élevée. Quand elle atteignait des taux plus corrects à mon niveau (infèrieur à 3.5g), cela disparaissait.

Discussions les plus commentées