https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/asthme.jpg

Patients Asthme

23 réponses

361 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

Je vous propose que nous discutions de ce qui déclenche nos crises d'asthme. Cela nous permettra peut-être de mieux identifier/découvrir, prévenir et nous entraider.

Alors je commence. Je suis allergique aux poils de chats, alors bien sur si j'en caresse un, j'ai intérét à me laver les mains et ne pas toucher mes yeux, sinon j'ai 2 pastèques, le nez en patate, des éternuements et toux puis la crise. Idem quand je rentre dans une pièce ou vit un chat. Dommage, je l'ai aime bien, j'en ai eu trois avant d'être asthmatique, mais plus question pour moi d'en avoir d'autre dans la maison.

Puis au fil des années, je me suis rendu compte que le changement de temps (du sec à l'humide, ou du chaud au froid) me provoquait aussi d'abord une gène, une toux et si je ne prend pas de ventoline de suite c'est la crise. Quand il fait chaud, j'adore marcher nu pied. Seulement, avec la maladie de raynaud, si la température diminue le soir, j'ai les pieds gelés (et moi j'ai chaud), et c'est aussi la crise.

Le stress intense aussi peut me provoquer une crise d'asthme, c'est plus rare, mais c'est arrivé quelques fois.

Et enfin, les odeurs. Quelque chose qui sent mauvais me dérange énormément et ça peut aller jusqu'à la crise. J'habite en face d'une ferme de vaches laitières et je suis obligée de me réfugier à l'intérieur si le vent souffle vers moi. Les gens ne comprennent pas forcément et ce moquent, pourtant c'est une réalité. Pareil avec certains parfums comme la lessive, les savons et les aérosols. Une horreur. C'est insupportable. Je tousse, ne peut plus respirer.

Et vous ?

Début de la discussion - 11/10/2011

Les déclencheurs


Posté le
Nouvellement inscrite sur le site, je découvre votre message et le lis donc avec intérêt. Les symptômes que vous décrivez sont similaires aux miens. Les différences de t° me font tousser ains que tous les parfums, les odeurs plus ou moins fortes, la poussière, etc... C'est un peu la galère car je n'ose plus aller par exemple au cinéma de peur du déclenchement d'une toux qui gênerait les autres. De plus, à force d'inhaler bronchodual, symbicort et autres corticoïdes, ma voix s'est modifiée et j'ai souffert d'une dysphonie durant un an. Je suis allée dernièrement consulter un phoniâtre pour une rééducation des cordes vocales. Celà va un peu mieux. Je ne pensais pas un jour être confrontée à un tel problème car lorsque je décrivais mes symptômes à mon médecin traitant, celui-ci m'affirmait que tout était nerveux. Donc, pas de traitement adapté. De plus, j'ai une BPCO qui n'arrange pas les choses. Voilà, si mes quelques lignes peuvent vous apporter un peu de réconfort. Bon courage. Cordialement.
Les déclencheurs


Posté le

Bonjour Maeva, merci d'avoir répondu. Mais c'est quoi une BPCO ?

Les déclencheurs


Posté le
Bon conseiller

Bonjour nickelweb

Je vous invite à parcourir ces quelques pages et visionner les vidéos associées.

https://www.carenity.com/pathologies/bpco/definition-de-la-bpco

A votre disposition

Antoine, votre animateur de communauté

Les déclencheurs


Posté le

Salut,

Moi ce qui me provoque le plus souvent des crises c'est la fatigue certe les allergènes sont également responsable. Mais avoir peur de tout faire par peur n'est pas une vie. Même si on est malade il ne faut surtour pas se priver de ce que l'on aime dans la limite du raisonnable. Heureusement que j'adopte ce style de vie car autrement je vivrai sous une bulle. Des allergenes tu en as partout.

J'ai appris à utiliser le plus de produit neutre sans parfum artificiel, ne pas utiliser de spray aéorosol dans la maison, utiliser du gel mais surtout pas de laque pour se coiffer, un déodorant en stick. A part ça je suis très souvent essoufflé et mon souffle est très court même quand je vais bien (vems à 30%). Mais j'essaie de vivre ma vie au mieux avec un traitement très lourd

Courage et à bientot de vos nouvelle

Les déclencheurs


Posté le

Salut ! 

Pour ma part il y a 3 principaux déclencheurs : 

L'effort : lorsque j'étais petit je ne pouvais pas faire de sport à l'école car au moindre petit effort je faisais une crise et c'était une nuit blanche assurée pour mes parents et moi-même. Toujours est-il qu'avec le temps j'ai réussi à maîtriser mon effort et je parviens aujourd'hui à faire aisément de la course à pied (pendant plusieurs heures), et du vélo. J'envisage même de participer à des marathons et triathlons. Lors de mes entrâinements je garde toujours avec moi de la ventoline en cas. Je vous conseille à tous d'éviter au maximum la ventoline à répétition, il faut l'utiliser lorsque vous êtes dans un état critique. Si vous avez du mal à respirer asseyez-vous et reposez-vous. Je crois que ce qui est primordial pour les sportifs asthmatiques c'est de bien se connaître, en particulier son rythme et ses limites. 

Les accariens : comme bon nombre d'entre vous, malheureusement, je n'y peux rien au Printemps ou en Automne. Et ça appelle bien souvent d'autres symptômes (allergies, nez qui coule, toux, ... pendant plusieurs jours). Étant étudiant, je fais régulièrement (presque tous les week-end) le voyage entre mon domicile et mon logement d'étudiant. J'ai constaté qu'à chaque fois que je revenais de mon domicile (du moins en automne), je faisais de petites crises d'asthme dès que je me glissais dans le lit de ma résidence étudiante. Je n'ai toujours pas compris d'où cela venait, même si je pense comme nickelweb que la différence de température est en cause. Ceci m'arrive également lorsque je fais le ménage : une couverture qui s'agite, quelques coups de chiffon, il en faut peu pour soulever de la poussière.  

Le rire : je serais intéressé de savoir si je suis le seul dans ce cas ou si cela est répandu ; mais dès que je rigole un peu trop (émission à la TV, discussion tordante avec des amis...), c'est la crise assurée pendant la nuit (sur le moment juste un peu de toux). 

Les autres maladies : il m'est arrivé d'avoir la grippe, la gastro ou la rougeole à plusieurs reprises dans ma vie. À chaque fois, l'asthme a accompagné la maladie. Plus précisément, et c'est là que c'est étrange (y compris pour mon médecin), l'asthme a toujours précédé la maladie. Par exemple, lorsque j'ai eu la rougeole, j'ai commencé à avoir de l'asthme qui a provoqué beaucoup de toux, qui un rhume, de la fatigue, de la fièvre, et enfin les symptômes classiques. Je perçois quand même une différence entre l'asthme que je pourrais éviter (effort, rire...) et l'asthme précédant la maladie qui est bien plus persistant et difficile. 

Bon courage à tous ! 

Les déclencheurs


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Merci pour ce retour d'expérience ! Bonne discussion avec les autres membres.

Antoine

Les déclencheurs


Posté le

Bonjour,

J'ai lu vos témoignages avec beaucoup d’intérêt.

Pour ma part je n'ai pas fait de crise grave depuis longtemps, et je me rends compte que c'est une chance, mon asthme est bien contrôlé. Mais les dernières crises étaient dues à la prise d'aspirine ou d'ibuprofene (anti inflamatoire non steroidien), par réaction allergique, ce qui a conduit au diagnostique de la maladie de Widal.

Bon courage à tous

Les déclencheurs


Posté le
Bon conseiller

Pour ma part, j'ai plusieurs déclencheurs

Le pollen de platane  : dès les premiers pollens, je suis certaine de ne pas être bien du tout, et même s'il n'y a pas de véritable allergie au platane, il joue comme un déclencheur de réaction vraiment importante

Les accariens : je suis allergique aussi aux accariens, mais moins depuis que j'ai fait une désensibilisation, du coup chez moi, il n'y a que 3 tout petit tapis, un sous la table de la TV et l'autre sous mon ordi, car j'ai un repose pied en bois, et un dans la salle de bain, mais je les lave régulièrement pour éviter la poussière

les moisissures et champignons : j'ai eu des problèmes énormes en 2009 et 2010, car l'appartement où j'habitais n'étais pas sain du tout, certains murs étaient noirs à cause de l'humidité qu'il y avait

Car j'habitais dans le quartier le plus ancien de la ville et cela m'a conduite à être hospitalisée 2 fois et à passer plein de fois aux urgences

les odeurs : je ne supporte plus du tout certains odeurs, comme les parfums, les produits ménagers, certaines lessives et autres, et il m'est arrivé d'avoir une crise d'asthme à cause d'un homme qui avait un après rasage trop fort pour moi

les aérosols de produit contre les moustiques et autres : j'ai fait une fois une très grosse crise de toux qui a duré vraiment un grand moment, tout ça parce que mon neveu avait mis beaucoup d'aérosol dans une pièce à cause des moutiques

Le stress : Il m'est aussi arrivé de faire une crise d'asthme rien qu'à cause du stress à une époque où j'étais pas bien dans ma peau

Maintenant mon asthme est surtout d'origine allergique

Les déclencheurs


Posté le

bonjour

le rire , le stress , les odeurs ;les pollens , l effort me déclenchent des crises d'asthmes sévère 

depuis 3 ans je fais mes aérosols chez moi plus besoin de courir sans cesse aux urgences ...

Discussions les plus commentées