Asthme sévère

Si l'asthme est souvent bénin, il peut parfois prendre des formes sévères. Cependant, un bon diagnostic et des traitements adaptés améliorent la qualité de vie des patients souffrant d'asthme sévère.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

En France, 3,5 millions de personnes sont asthmatiques et on dénombre en moyenne 7 décès par jour liés à cette maladie. Cependant, la sévérité de l’asthme varie d’une personne à l’autre. En effet, l’asthme peut être de forme légère chez certains patients (rares manifestations des crises asthmatiques et symptômes peu développés), modérée (crises asthmatiques plus fréquentes qui peuvent cependant facilement être contrôlées avec des médicaments), ou encore sévère (les symptômes de l’asthme sont alors permanents et le contrôle de l’asthme est très compliqué).

L’asthme sévère est une condition qui peut sérieusement compromettre la qualité de vie des personnes qui en sont affectées et qui a d’importantes répercussions sur le plan social et économique, en terme de productivité réduite, d’une fréquence élevée de rechutes, et de séjour fréquents aux Urgences.

L’asthme nécessite la présence de certains critères pour être considérée comme sévère: les patients souffrent de symptômes asthmatiques permanents, qui se manifestent souvent la nuit. Ces symptômes sont particulièrement exacerbés et limitent le patient dans les activités physiques, mais aussi quotidiennes.

Le diagnostic de l’asthme sévère nécessite aussi la présence de certains critères thérapeutiques. En effet, les patients qui souffrent d’asthme sévère ont généralement besoin de hautes doses de corticostéroïdes inhalés (pour les adultes et adolescents : > 1500 ug/j et pour les enfants : >1000 ug/j), associées à un bêta-2 agoniste de durée d'action prolongée (B2LA). Dans certains cas, lorsque les symptômes sont exacerbés, le patient peut aussi avoir besoin d’un antagoniste des récepteurs aux cystéinyl-leucotriènes ou à la théophylline ainsi que de corticoïdes oraux pour calmer les crises d’asthmes.

En savoir plus sur l'asthme sévère

Les traitements médicamenteux actuellement disponibles se révèlent souvent inefficaces dans le contrôle de la maladie, notamment chez les personnes affectées de formes sévères. Il existe aujourd’hui de nouveaux traitements qui permettent de compléter les traitements médicamenteux, qui permettent d’obtenir des résultats probants dans le traitement de l’asthme sévère.

Un nouveau système thérapeutique composé d’un cathéter et d’un système de radiofréquence favorise le contrôle de l’asthme en réduisant la masse du muscle lisse des voies respiratoires. Le traitement, qui s’effectue en trois procédures distancées d’au moins trois semaines l’une de l’autre, est effectué durant une bronchoscopie, effectuée sous anesthésie : à travers de l’énergie thermique et le réchauffement contrôlé des parois des voies respiratoires, le tissu qui constitue le muscle lisse se réduit, laissant ainsi un espace pour faciliter la respiration et diminuant par la même occasion la gravité des symptômes et la fréquence des crises d’asthme.

Sources : HAS

Dernière mise à jour : 13/03/2017

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Asthme