Asthme du nourrisson

L’asthme peut apparaître à n’importe quel âge chez l’enfant, mais commence généralement durant les premières années de vie. La maladie varie considérablement d’un enfant à l’autre, en ce qui concerne les symptômes, la fréquence, mais aussi la gravité des crises d’asthme.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

La maladie peut se présenter de manière assez diverse chez le même enfant, durant les différentes phases de croissance.

Il n’existe cependant pas de définition exacte de l’asthme du nourrisson car c’est une condition extrêmement variable. En effet, l’asthme du nourrisson est caractérisé par tout épisode dyspnéique accompagné de râles sibilants, qui se sont produits au moins trois fois depuis la naissance.

L’asthme est caractérisé par l’inflammation chronique des voies respiratoires, qui deviennent aussi beaucoup plus réactives que la normale et ont tendance à se resserrer plus facilement face à des agressions extérieures. Le rétrécissement du calibre des bronches, dû à l’inflammation des parois, réduit le passage de l’air chez le nourrisson, rendant alors la respiration difficile, sifflante et/ou provoquant une toux. L’obstruction aiguë des voies respiratoires du nourrisson se définit comme une crise asthmatique. Entre chaque crise, la majeure partie des nourrissons ne présente aucun symptôme, et c’est pour cette raison que le diagnostic est d’autant plus difficile.

En savoir plus sur l'asthme du bébé

Les nourrissons qui souffrent d’asthme présentent en général une respiration sibilante et une toux persistante. Il faut prendre en compte que les enfants sains ne toussent pas. Si le nourrisson tousse de manière gênante, surtout durant la nuit, ou suite à un effort, il faut alors suspecter l’asthme.

Le diagnostic de l’asthme du nourrisson peut être effectué sur la base des symptômes présentés par l’enfant, avec l’indication de la période durant laquelle ils ont été observés. Diagnostiquer l’asthme du nourrisson peut cependant être très difficile, pour différentes raisons :
- De nombreux nourrissons ont au moins une fois une respiration sibilante mais la plupart n’aura pourtant jamais plus de problèmes respiratoires. C’est pour cela que les médecins préfèrent utiliser le terme « asthme » avec beaucoup de précautions.
- Il est de plus difficile d’analyser la respiration d’un nourrisson car les instruments utilisés (spirométrie par exemple) sont généralement adaptés pour les enfants de plus de 5 ans.

Dans certains cas, le médecin réussit à déterminer la vraie nature des troubles respiratoires du nourrisson seulement après plusieurs crises d’asthme.

Les traitements de l’asthme du nourrisson visent plusieurs objectifs : le maintien d’une bonne qualité de sommeil du nourrisson, d’une activité physique normale, l’absence de symptômes aigus.
Même chez les nourrissons, les médicaments par inhalation sont préférables à la voie orale. Il existe divers types d’inhalateurs : les plus fréquents sont les bombes aérosols.

Tous les parents voudraient savoir si l’asthme de leur enfant disparaîtra, mais il n’existe pas d’évidences qui permettent de donner une indication précise sur l’évolution de l’asthme du nourrisson. D’une manière générale, si le nourrisson a développé les symptômes très tôt, il y a plus de probabilités que l’asthme disparaisse avec l’âge.

Dans un tiers des cas, l’asthme a tendance à réapparaître après 20 ans, et surtout chez les personnes qui adoptent des styles de vie inadaptés à l’asthme comme le tabagisme, par exemple, qui facilite la réapparition de l’asthme.

Dernière mise à jour : 27/03/2017

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Asthme