Symptômes de l'asthme

Le symptôme le plus connu de l'asthme est la crise, qui entraîne une difficulté à inspirer et surtout à expirer l'air des poumons.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

L'asthme se manifeste généralement sous différentes formes :
- La toux, généralement sèche et survenant par quintes. Elle peut annoncer le début d'une crise ou en être la principale manifestation ;
- Les sifflements dans la poitrine sont le symptôme le plus courant de l'asthme ;
- La gêne respiratoire associée au sifflement peut également prendre des formes différentes. Une oppression (ou sensation de thorax bloqué) pourra être prise pour une alerte cardiaque chez les seniors.

La crise d'asthme correspond à une aggravation des symptômes de l'asthme, se traduisant par d'importantes difficultés respiratoires (surtout à l'expiration), qui donnent une sensation d'étouffement ou d’oppression. 

Elle peut s'expliquer par trois phénomènes :
- La contraction du muscle bronchique (bronchoconstriction) ;
- L'épaississement de la paroi bronchique (œdème) ;
- L'hypersécrétion de mucus à l'intérieur des bronches (hypersécrétion). 

Les signes pouvant annoncer une crise sont:
- La toux, les éternuements
- Le nez qui coule, les yeux ou la gorge qui piquent ou grattent
- Une fatigue ou un essoufflement inhabituel.

La plupart du temps, les crises surviennent après une exacerbation progressive des symptômes de l'asthme. 

Les crises peuvent être de courte durée ou persister plusieurs jours. Dans ce cas il s'agit alors d'une « attaque d'asthme ». Ces manifestations peuvent être liées à des facteurs déclenchant précis ou apparaître sans raison évidente.

L'asthme se manifeste par des crises et un essoufflement

Entre les crises, un essoufflement peut persister et chez certains asthmatiques, souvent les plus âgés, il peut devenir permanent et plus ou moins intense. On parle alors d'asthme persistant ou asthme chronique. Il s'agit alors d'un « asthme à dyspnée continue ».

La fréquence et la gravité des symptômes varient selon les individus. Chez certains sujets, un œdème résiduel peut persister avec augmentation de la sensibilité à l’inhalation de substance irritante (fumée de tabac ou parfum par exemple) ou à tout allergène qui peut alors déclencher une crise d’asthme. Chez d’autres, le système régresse et les individus sont peu symptomatiques.

La sévérité de l’asthme est liée à la fréquence à laquelle les crises vont se répéter et à l’obstruction résiduelle des voies aériennes entre les crises.

Ces signes peuvent survenir la nuit ou à l'effort, souvent entrecoupés de longues périodes d'accalmie. Mais trop souvent encore, ces signes passent inaperçus et le diagnostic n'intervient que tardivement.

Sources: passeportsanté.net, Asthme.ooreka.fr

Dernière mise à jour : 28/06/2017

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Asthme