Asthme et travail

La problématique « travail et asthme » est extrêmement complexe et vaste. Dans ce contexte entre en particulier l’asthme professionnel, c’est-à-dire la forme d’asthme qui est due à des agents spécifiques seulement présents dans l’environnement professionnel.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Pour les jeunes asthmatiques et leur famille, l’asthme peut être vécu comme un obstacle dans la recherche d’un travail ou d’une première expérience professionnelle. Cependant, il est essentiel de rappeler que les personnes asthmatiques peuvent vivre une vie normale si elles suivent assidûment leur traitement ; cela ne doit en aucun cas être une barrière dans la recherche d’un travail.

Cependant, chez certaines personnes déjà asthmatiques, l’asthme peut en effet empirer dans leur environnement professionnel à cause de l’exposition à certains facteurs déclencheurs de crises d’asthme. Dans de tels cas, la meilleure chose à faire, si c’est possible, est d’éviter ces facteurs déclencheurs en adaptant son travail. Il ne faut cependant pas sous-évaluer le fait qu’un asthme non diagnostiqué et non traité de manière adéquate peut comporter de graves complications.

Asthme professionnel

Des agents spécifiques uniquement présents dans l’environnement professionnel peuvent provoquer des crises d’asthme chez un individu. Si celui-ci ne souffrait pas au préalable d’asthme, on parle alors d’asthme professionnel. L’asthme professionnel correspond probablement à la maladie pulmonaire professionnelle la plus fréquente au monde.

De nombreux secteurs industriels sont potentiellement dangereux pour les travailleurs (produits chimiques, plastiques, électroniques, et pharmaceutiques sont des exemples). Les artisans aussi peuvent développer de l’asthme professionnel, en particulier les boulangers, pâtissiers, menuisiers et peintres.

Comment reconnaître l’asthme professionnel ?

Lorsque l’on a des doutes sur une éventuelle condition asthmatique liée à son travail, il est nécessaire de prêter attention aux signes suivants :
- L’asthme empire durant la semaine de travail mais pas forcément lorsque le sujet se trouve sur son lieu de travail. Les symptômes apparaissent ou empirent généralement après le travail et peuvent perturber le sommeil.
- L’asthme s’améliore lorsque le sujet est de repos et qu’il n’est pas sur son lieu de travail (quelques jours sont généralement nécessaires pour observer une amélioration).

Le traitement le plus efficace est représenté par l’éloignement définitif de l’agent spécifique, le changement du type de travail ou de secteur d’activité. Dans le cas où ces choix ne sont pas possibles, il est nécessaire d’utiliser des médicaments recommandés pour le traitement de l’asthme non professionnel, prescrits par son médecin.

Il est très difficile de prévenir l’asthme professionnel. Il existe des règles générales qui peuvent être appliquées dans le lieu de travail mais en pratique, chaque situation individuelle doit être examinée comme telle par le médecin. Souvent, les mesures de préventions générales ne sont pas suffisantes.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 150 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme