Asthme allergique

On estime qu’environ 8% des adultes et jusqu’à 10% des enfants scolarisés sont asthmatiques ; environ 80% des manifestations asthmatiques chez l’enfant sont d’origine allergique.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

L’asthme allergique est caractérisé par une respiration sifflante accompagnée de toux, généralement nocturne. Ces symptômes sont provoqués par une inflammation des bronches qui génère la contraction des muscles qui en contrôlent l’ouverture : le passage de l’air est obstrué et la respiration ne peut plus s’effectuer de manière normale et produit ainsi un sifflement typique. Ces symptômes sont aussi associés à l’augmentation de sécrétion de mucus, le gonflement des muqueuses (œdème), une sensation d’oppression thoracique et une toux sèche.

Les manifestations cliniques des crises asthmatiques allergiques vont du simple sifflement respiratoire à l’insuffisance respiratoire grave, qui nécessite l’hospitalisation. Chez les enfants, l’asthme allergique peut empêcher le développement du thorax et avoir un impact négatif sur la vie scolaire et familiale.

En savoir plus sur l'asthme allergique

Chez un sujet qui présente des symptômes caractéristiques de l’asthme, la cause allergique doit être identifiée. Ce diagnostic est alors effectué par un allergologue.

L’entrevue est la première phase du diagnostic de l’allergie. L’objectif est de confirmer l’hypothèse sur l’existence d’un état allergique et déterminer une liste préliminaire des allergènes possibles qui peuvent être à l’origine des symptômes observés.

Ensuite, un test de la fonctionnalité respiratoire est nécessaire pour évaluer le grade du trouble respiratoire. Le test comprend une spirométrie puis l’analyse de la courbe du volume du flux d’air.

Après l’entrevue et l’examen clinique, il est nécessaire de tester la réaction allergique du patient avec différents allergènes, afin de déterminer le responsable des crises d’asthme. Ainsi, le test cutané (Prick-test) consiste en l’application sur la peau de différents allergènes afin d’observer les réactions qui peuvent se produire.

Cette technique est rapide, indolore, reproductible dans le temps et bien tolérée, même des jeunes enfants.