https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

4 réponses

53 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

bonjour je m'appelle Louisiane j'ai 13 ans en se moments je suis dans la période de la mutilation dépression fin tous sa. Sa fait depuis déjà 2ans que je suis rentrée dans cette période tous simplement par ce que je vais mal très mal ! J'ai perdue ma meilleure amie y'a pas très longtemps est je le vie super mal je n'arrive pas a avancer du bon pied avec elle alors voilà je voudrais des conseils pour arrêter la mutilation. Pour moi la scarification ( la mutilation ) ces comme une drogue une fois que j'ai commencer je ne peut plus m'arrêter alors j'en parle avec vous pour pouvoir avoir vos avis sur cette drogue qui me détruit. Chaque soir je pleure par ce que je vais mal je fait semblent d'être heureuse au regard des autres mon sourire paraît vrais mes il est complètement faux ! Vous aller peut-être trouver sa débile de se mutiler a mon âge mes je ne pense pas que je suis la seule personne a être droguer par cette maladie si je peut l'appeler comme sa.

Début de la discussion - 26/05/2018

La mutilation


Posté le
Bon conseiller

Bonsoir et bienvenue @Louisiane55‍  je ne suis pas très qualifiée pour te répondre au sujet de la mutilation, et je sais qu'il y a des personnes concernées par cette souffrance sur le site, et j'espère qu'elles vont venir te répondre.

Moi je  peux te dire  je comprends que la perte de ton amie te rende malheureuse, mais te faire du mal comme ça ne fait qu'empirer ton moral. Tu as je pense une famille qui t'aime et que tu aimes, et sûrement d'autres ami(e)s qui tiennent à toi. Ne leur en as tu pas parlé, et à ton medecin de famille il serait bon qu'il sache. Courage Louisiane, à bientôt te relire  

La mutilation


Posté le

@Louisiane55  Bonjour, lorsque j'étais adolescent, j'allais très mal et je me mutilais pour mettre mon corps dans le même état que l'on esprit. J'étais seul, perdu et je ne m'en suis pas sorti. Il faut que tu trouves la force d'en parler, voir un médecin, une infirmière scolaire, une maison de l'adolescent, ... Tu souffres, tu as besoin d'aide, ne reste pas seul. Bon courage.

La mutilation


Posté le

@Louisiane55  Bonjour, lorsque j'étais adolescent, j'allais très mal et je me mutilais pour mettre mon corps dans le même état que mon esprit. J'étais seul, perdu et je ne m'en suis pas sorti. Il faut que tu trouves la force d'en parler, voir un médecin, une infirmière scolaire, une maison de l'adolescent, ... Tu souffres, tu as besoin d'aide, ne reste pas seul. Bon courage.

La mutilation


Posté le

Bonjour, je me suis mutilée pendant 11ans (avec quelques TS) et quand ma fille m'a demandé une fois ce que c'était tous ces traits sur mon bras (les cicatrices), j'ai eu honte.

C'est très difficile de se sortir de l'AM (l'Automutilation) parce que sur le coup, ça soulage et on pense à la douleur physique et non plus psychologique mais ce n'est que passager. Vient ensuite le remord et comme on s'en veut, on se punit en recommençant. C'est un cercle vicieux.

Il y a d'autres moyens pour se défouler : taper dans un coussin/dans une balle, lancer des choses comme un ballon, un caillou (être sûr de ne blesser personne car vous vous en voudriez et vous vous puniriez), crier, pleurer de rage, déchirer des feuilles, etc. Tous ces moyens ne nous blessent pas et évacuent notre colère. Quant à la tristesse, il faut parler, se confier, ne pas tout garder pour soi parce que ça peut faire des dégâts. Les psychologues, les amis, la famille sont aussi là pour ça. Et puis il y a le net, les forums pour se confier, pour être soutenu et aussi soutenir. Bref ce que je veux dire, c'est que nous ne sommes pas seuls.

Bon courage à ceux qui sont en dépression, et à ceux qui se mutilent.

Discussions les plus commentées