Dépression amoureuse

Pas facile de se remettre suite à une rupture amoureuse. Quand on fait face à une séparation, qu’elle soit décidée par nous ou bien subie, il est toujours difficile de s’adapter aux changements radicaux que cela implique.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Apprendre à vivre sans l’autre, à se reconstruire, savoir retrouver son identité en tant que personne et non comme couple sont des étapes à passer qui sont plus ou moins douloureuses selon les individus.
La rupture amoureuse peut parfois être vécue comme un véritable traumatisme et provoquer une dépression amoureuse.

Suite à une rupture douloureuse, un véritable traumatisme et une perte d’identité peuvent arriver. La dépression amoureuse cause alors chez le malade une blessure psychologique profonde.
Pouvant faire suite à une phase de déni, la dépression amoureuse entraîne un désintérêt général face à la vie, une certaine léthargie et inhibition caractéristiques d’une profonde détresse morale.
La colère, le sentiment de trahison, mais aussi la désillusion et l’impression d’impuissance submergent le malade.

Manque d’appétit, insomnies et troubles du sommeil, crises de larmes, angoisses, idées suicidaires, forte irritabilité et tristesse sont des symptômes de la dépression amoureuse.

Le malade perd ses repères suite à la rupture. Il peut parfois se replier sur lui, refuser tout contact social et vivre dans une forme d’autarcie. Cela peut être vu comme un refus d’accepter la rupture et une difficulté à assumer ce nouvel état, à la fois personnellement et vis à vis d’autrui.

Pour certains, se retrouver célibataire, réapprendre la solitude n’est pas supportable. Ils n’arrivent pas à s’habituer à cette nouvelle situation et regrettent l’être cher.

La grande difficulté suite à la rupture est d’apprendre à se reconstruire sans l’autre et retrouver l’estime de soi. Une période de doutes, de remise en question sur soi et sa capacité à avoir une relation stable, tout cela chamboule l’esprit du malade.

Bien plus qu’une simple déprime passagère, la dépression amoureuse est un véritable état de détresse psychologique et morale qui s’installe suite à une rupture amoureuse. Elle plonge souvent le sujet dans un état de passivité profond. Plus rien ne motive le dépressif, que ce soit le travail, ou la vie sociale.

Faire face à une dépression suite à une rupture amoureuse

La psychothérapie peut permettre de faire face aux difficultés liées à la dépression amoureuse. Un travail de reconstruction et une écoute sont proposés.

Aller demander conseil à son médecin traitant est aussi primordial. Connaissant la personne concernée, il pourra être en mesure de voir s'il s'agit d’une déprime passagère ou si un suivi est nécessaire. Un traitement médicamenteux pourra être prescrit (antidépresseurs) pour accompagner au mieux le malade.

Les deux traitements (psychothérapie et antidépresseurs) se complètent bien et permettent de soigner la dépression.

L'entourage a aussi un rôle important à jouer quand cela est possible. Amis, famille peuvent être un véritable soutien et un rempart sur lequel s'appuyer pour ensuite mieux remonter la pente.

Se changer les idées, faire du sport, une activité qui permettra de sortir de son quotidien et d’envisager les choses sous un autre angle.

L’essentiel est de réussir à s'ouvrir aux autres, et en parler constitue une étape vers la guérison.

Si la dépression est très sévère, si la famille ne peut pas apporter de soutien en raison de relations conflictuelles et si le malade a des tendances suicidaires, une hospitalisation peut être recommandé. Cette hospitalisation se fait au cas pas cas et n’est pas une pratique répandue.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme