Causes et facteurs de risque de la dépression

Derrière toutes les formes de dépression se profilent en fait des causes très différentes.

Les causes de la dépression peuvent être des causes externes (deuil, stress, problèmes professionnels ou privés, solitude), des causes hormonales (grossesse, ménopause, problèmes liés à la glande thyroïde), des causes physiques (AVC, infection, etc.) ou encore des causes où prédominent une hérédité familiale.

On parle de dépression endogène chez les sujets ayant la plupart du temps des antécédents familiaux de dépression. Il n’y a alors pas nécessairement de facteur déclenchant. Ces personnes sentent parfois venir leur épisode dépressif et vont, le cas échéant, alerter leur médecin. Parfois, un facteur saisonnier influence la survenue des moments dépressifs avec des pics en hiver. On retrouve alors des troubles du sommeil fréquents : hypersomnie, grande fatigue (asthénie), grande difficulté à sortir de son lit, etc.

D'où vient la dépression ?

On parle de dépression réactionnelle lorsqu’un facteur de causalité peut être identifié. Un grand stress, un traumatisme ou un épuisement sont à l’origine de l’épisode dépressif. Les personnes les plus à risque sont celles qui ne peuvent pas se remettre de la perte d’un être cher (un moment de deuil survenant après un décès est considéré comme un événement normal et non comme une dépression), qui se sentent soumis à un stress intense au travail ou encore des personnes qui sont entrées dans un processus de dépendance à l'alcool ou à d’autres toxiques (drogues…).