Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

19 réponses

137 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Dans différents postes , je vous aies parlé de mon expérience dans un établissement de santé mentale ou j'ai passais 4 semaines , suis je le seul ici a avoir vécus cette expérience plutot désagréable? Si vous aussi , il vous est arrivait d'y passer, voulez vous nous raconter comment vous avez vécus , ces événements ? Allé parlez , je suis sur de ne pas étre le seul a qui c'est arrivé.

  Comment c'est passée votre entrée?

  Comment était votre vie?

   En étes vous sorti plus fort?

Début de la discussion - 02/07/2014

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le
Bon conseiller

j'ai passé deux moi!! extraordinaires!! une attention du personnel toujours a l'ecoute et attention a tes états d'ames

j'en suis sortie fatiguée mais enfin je me suis mise dans la bonne case de la vie!!

je reponds a tous pas vraiment a epeedargent!! je n'aime pas les ordres

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le

Donc , il y en a a qui ça a réussi , la ou j'étais , la vie n'était pas si rose

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le
Bon conseiller

ma psy m'avait obligée d'aller dans une des meilleures cliniques!! ici!!

mais j'etais aussi une malade qui était dans l'acceptation de leur travail

avec une psy perso qui telephonnait tous les deux jours dans le services

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le
Bon conseiller

expérience hp horrible

ça ne m'aide pas, personnellement.

c’était de mon plein gré une fois, j'ai pris une boite de lexo au bout de 2 mois et demi 

j'ai jamais compris pourquoi j'avais fait ça

ils allaient me laisser sortir en + en fin de semaine 

mais je n'en savais rien

avec le recul je me souviens des impressions, des sensations qui précédèrent la boite de lexomil avalée en sortie autorisée

j'me sentais enfermée, comme enlisée, comme une impression de "ça sert à rien, j'me sens pire qu'avant d'y être entrée".

voilà. Comme un mouroir où rien n'avance comme un endroit pas si reposant que ça avec tellement d'absurdité.

A l'époque où j'me shoutais au lexo c'était jamais pour mourir mais pour oublier pour faire une pause

j'ai eu besoin de ça au bout de 2 mois et demi, il m'ont du coup foutu en HdT

____________________________________________________________________________

la dernière expé. :

pas contente suis restée moins longtemps. J'étais en hypo. Bien heureuse d'être vite sortie (hp sous contrainte)

enfin..." vite" : 3 semaines 

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le

Dans ces conditions , je comprend mieux , moi , avant d'y entrer , je ne connaissais ni psychiatres , ni psychologues , pour moi c'était la meme chose , on m'a envoyé la bas en me disant que je me reposerais, mais en faite:

   En décembre 2011 , j'étais au bout du bout , je ne parvenais plus a faire , une semaine de travail compléte , ma généraliste , me voyant dépérir , me proposa de me rendre dans un établissement, ou disait elle , je pourrais me reposer.

   En ce temps la , je n'avais pas encore internet , ainsi , je ne connaissais pas ce lieux , loin de chez moi , un matin , un VSL, vint me prendre pour m'y conduire, cet endroit , portait un nom similaire a "Sérénité " , en arrivant la bas , je fus surpris de voir que de Sérénité , il n'en avait que le nom , car au niveau beauté , il y avait fort a faire.

   En sortant du véhicule , un homme assez gros passa a coté de moi , je lui dit "Bonjour", il me regarda , je pus remarquer que ses pupilles étaient fortement dillatées, puis il poursuivit son chemin .

   L'entrée était constituée de deux portes en verre, nous avons franchis la première puis l'autre, la nous sommes arrivés dans un hall ou se dégageait une forte odeur de chlore , ce lieux resemblait a l'idée qu'on pourrait se faire de l'entrée d'une prison , une jeune femme, derrière une vitre , a notre droite , était l'hotesse d'accueil , alors que nous nous dirigions vers elle pour demander des renseignements, elle nous dit en nous montrant des chaises scéllées au sol :"Assaillez vous la , le docteur va vous recevoir"

   Peu aprés un homme trés grand avec des lunettes ronde , les cheveux et les verre de ses lunettes plein de pellicules , mal raser vint me chercher, je laissais donc ma conductrice , et le suivis dans un bureau.

   Il me possa des question sur mon état , puis aprés avoir tout noter sur son ordi , il me dit "Je comprend votre situation , si vous le souhaitez , une place sera libre a partir du 21 décembre, vous serez , le bienvenue parmis nous"

   J'étais tellement crevé que j'acceptais l'invitation.

   Si vous voulez savoir la suite de cette histoire dite le moi

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le
Bon conseiller

mon arrivé est a l'opposée de toi!!

d'abord c'est devant moi que ma psy a demandé si il y avait une place!! elle a demade a ma fille de ne pas me laisser seule jusqu'a l'hospitalisation!!

arrivé la bas j'etais attendu!! les fouilles d'usages , qui m'ont surprise!!mais j'avais les poches remplit de medocs!! il m'ont suprimé tout ce qui pouvait me servir pour ne pas me faire (du mal)

apres avec une douceur extra j'ai été conduite au psy de service!! qui c'est inquièté de me trouver une place au calme pour attendre mon tour!!

il a dit a ma fille vous pouvez partir nous nous en occupons!!

apres ecg, renseignement d'usage, mon histoire , le pourquoi j'etais la, il n'a pas insisté si je ne savis pas! ala fin

il me dit venez avec moi!! il me fait monter dans sa voiture pour le conduire au pavillon des depressive!!

la une infirmière m'a prise par le bras ! m'a conduite dans ma chambre!! j'ai demande a me douchée!!

au bout de 3 semaine je pouvais sortir le dimanche si qq signait une decharge

pour sortir a la fin je m'en souvient et cela me fait encore sourire!!

sur le lit voici, avec horoscope amoureux de l'été!! le spy en chef me demande

quel sera notre amour cet été!

j'ai pu repondre imediatement

c'est ma vie perso vous n'avez pas a le savoir!!

il se retourne vers l'infirmière chef

elle peut sortir elle est guerit et tous se sont mis a rire

si un jour j'en ai besoin j'y retourne mais les places sont rares et il n'y a que certains psy qui peuvent

faire rentrer leurs patients

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le

Pour moi donc , voici la suite , le 21 décembre 2011 , j'étais a nouveau dans ce hall qui dégageait une forte odeur de chlore , la jeune femme me fit signer les papiers d'entrée a l'accueil , puis me remit , en échange d'un chèque de 25€ de cossion , la clef de mon placard, elle me dit de retourner m'assoir , qu'on allait venir me chercher, je me mis a coté de mes deux valises calbonbées, j'avais aussi pris soins ,comme je savais qu'il n'y avait pas de tv , de planqué, dans la doublure de mon costume , un lecteur DVD portable qui pouvait reçevoir la tnt.

   Une jeune femme de 35 ans entra , elle était venue avec sa voiture , je la regardais remplir ses papiers , comme moi , quelque minutes plus tot , mais , avant qu'elle vienne a coté de moi , l'hotesse lui demanda ses clefs de voiture .

   Nous étions tous les deux a attendre , elle sortait régulièrement dehors pour fumer , je pense qu'a ce moment la , si j'avais eu des cigarettes , j'en aurais fait autant , car mon coeur battait la chamade , mais bon comme j'avais arrété 12 ans plus tot , je restais assis a attendre la suite.

   Ainsi , je compris pourquoi , il y avait cette odeur forte , je vie des femmes passer devant moi en peignoirs , accompagnée d'infirmières se dirigeaient dans une salle en face ou était écrit "Bain".

   Une jeune femme ,vint vers moi , 30 ans a tout casser:"-Bonjour vous étes monsieur M.....

-Oui

-Suivez moi , ces moi qui suis chargée de votre entrée , a partir de maintenant ,je serais votre infirmière référente , si vous avez des questions , si quelque chose ne va pas , vous devrez m'en parler"

   Elle me fit entrer dans un bureau sur la droite , me demanda de lui raconter comment j'étais arrivé jusqu'ici , puis , la je commençais a avoir chaud , elle me fit vider mes valises , passa tout au crible , et me prit tous les médicaments que j'avais sur moi , enfin , c'était ce qu'elle croyais , car dans mes poches , planqué entre des mouchoirs en papier , j'avais quelque plaquette de paracétamol, et bien callé dans mon dos , mon lecteur DVD, elle m'aida a tous remettre en place, et nous sommes partis pour la visite des lieux , la suite , bientot

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le
Bon conseiller

Bon j'vais essayer de raconter mon séjour le plus long où j'ai eu l'idée un peu sotte de m'engouffrer là dedans

 pareil:  l'inventaire de ce que j'avais ; on m'a tout sucré le portable aussi. Y'a quand même une certaine logique : éviter les vols.

 naïve, m'étais juste dit "oh c'est vrai doit y avoir des patients sans scrupules"

souvenir que pas droit aux lacets de chaussure aussi au début. 'vous fais pas d'dessins.

J'découvre l'enfermement, l'ennui, le manque de moyens pour des activités, l'état a pu d'sous, la distribution infantilisante de nos clopes.

Un personnel pas trop correct.

Pas tous non, mais bcp ; surtout une horrible que quasi tout le monde détestait, obsédée par ses impôts parlait très fort à ses collègues : cette aide soignante  voulait  prendre sa retraite, elle en avait marre pas besoin de le dire, ça se voyait Elle n'arrêtait pas d'en parler de toute façon si on avait pas compris... surdité.

obsédée par les lits bien fait le respect du règlement à la lettre.

un jour, ma chambre ouverte, elle qui passe en étant outragée qu'un patient était tjs là (2 ans) que ça place n'était pas ici : "tu vois où vont nos impôts?!" remarquait-elle auprès de la femme de ménage.

elle a réitéré ça au réfectoire en public en disant qu'il mangeait aux frais de la princesse. (...)

elle a aussi dit à une dame très effacée, âgée, douce, discrète que sa place n'était pas ici mais dans une maison de retraite elle a dû faire ses excuses à la demande du psy à cette dernière

une fois j'ai craqué : une schizo avait dit un truc j'sais plus quoi c'est pas l'important, une infirmière s'est moquée d'elle en réfectoire aussi, devant tous les patients devant nos plateaux repas en plastique.

Ça m'avait choquée, et en avais parlé au psy qui me suivait

visiblement petit tapage sur les doigts et je l'ai payé en quelque sorte

une patiente 56 ans enviro,n là pour des électrochocs, très spéciale, extravertie et déroutante de spontanéité bien maladroite 

tous les midis elle était à me dire " t'es belle" (..... c'est chiant ces conneries)

ça me gênait tjs, j'appréhendais, je baissais les yeux elle parlait fort au repas du midi

une aide soignante qui ne me portait pas dans son cœur en a eu marre et lui a dit " oui mais elle est jeune, mais à tous les coups à votre âge elle sera laide" 

un infirmier de rétorquer " bon, ça, c'est dit!"

on me changeait souvent de "colloc" de chambrée.

une me tirait la tronche un peu, parce qu'elle avait été séparée d'une nana avec qui elle avait fort sympathisé et elles faisaient les 400 coups.

tous n'étaient pas comme ça, une infirmière super, nouvelle, a demandé de changer de service au bout de 3 semaines. (j'avais entendu "la fameuse" dans leur "bulle" qui la critiquait la disant très forte pour ce qui est du savoir, un vrai dico, mais pas compétente en pratique. J'trouvais que j'avais pas à entendre ça.)

y'avait la fameuse chanson " elle est vraiment très belle mad'moiselle Valérie, elle est vraiment très belle mais elle ne me voit pas, non!"

bcp de patients glandaient l'aprèm et mettaient une chaîne avec en gros 12 chansons en boucles dont celle là dont ils raffolaient"

j'l'aime pas du tout. tant pis pour moi, j'colle pas avec la majorité.

une infirmière pro que j'appréciais passait dans le ptit couloir et de dire "ah ça c'est gai!"

j'l'ai entendu au moins 7 fois par jour sur 15 jours 

j'ai pensé à de la torture j'ai demandé à un ami de me ramener des boules quies, j'restais plus souvent dans ma chambre du coup, ça m'foutait le bourdon et j'en pouvais plus de cette scie.

un autre truc : activité manuelle : faire colliers de perles, (...) bon... galère parce que mes mains tremblaient ultra forts avec zyprexa, l'ergothérapeute de souligner les fois où mes mains tremblaient moins. J'avais 34 ans. Elle me demandait quels étaient mes projets après le séjour 

j'lui en ai parlé 

elle m'a regardée comme si j'avais pas compris que j'étais dans le rayon des losers des "qui peuvent plus trop se permettre d'exaucer leur ambitions, juste faire des ptits trucs désormais"

son regard me disait "hé ma fille! t'es de l'autre côté de la barrière maintenant"

voilà chape d'ennui 

me souvient d'un patient, dès que j'le croisais me répétait à l'envi : "qu'est-ce qu'on s'fait chier"

une autre patiente avec qui je m'étais liée d'amitié a passé 2 mois à faire des va et viens entre notre chambre et la porte d'entrée.

J'trouvais ça fou.

J'disais même rien.

une histoire de radio dans la chambre commune : cette même patiente qui tournait en rond foutait sa radio tjs la même fréquence avec les mêmes chansons en boucle allumée toute la journée 

des fois j'craquais j'fermais la radio puisqu'elle faisait que des allers-retours de 3 min on ne peut pas dire qu'elle écoutait vraiment

à chaque fois elle rallumait 

j'ai dû négocier 

un dernier truc et j'arrête j'pourrais écrire un roman pavé

j'avais très mal dormi, réveil à 7h  ai demandé un quart d'heure de plus à ceux qui nous réveillent.

"c'est un hôpital ici c'est pas un hôtel" et toutes les lumières allumées d'un coup. Réveil brutal.

attendre devant le réfectoire même s'il est pas ouvert (fallait) voir nos têtes déconfites pour bcp.

voilà j'ai été sauvée par de nouveaux arrivants notamment des bipolaires en phase haute, et par une ambiance qui a viré colonie de vacances (donc non respect du règlement en cachette forcément) où j'ai fait un peu des trucs pas d’hôpital justement. Là le temps passait assez vite j'riais, y'avait de la vie. De la vie, enfin de la vie.

j'arrête là. 

bonne journée

Avez-vous été dans un établissement de santé mentale ?


Posté le
Bon conseiller

CC les filles , moi JESUIS contre .

la maison psy ,j'ai travail la !!! Est un pasient ma raconté qu'il est devenue de plus en plus malade!!!!

Quand j'ai travailler  la ba j'ai vue comment il les considère les employer !!!! 

Sa fait mal au cœur , c pour sa je ne travaille plus milieu psy !!!! 

Djamila ,minette .

Discussions les plus commentées