Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le

dargent

J'en ai parlé un peu avec la médecine du travail et l'assistante sociale, mais un mi temps thérapeutique ne se fait pas aussi rapidement...il faut le temps que le dossier passe en commission et tout...et je ne suis pas sûr de tenir autant de temps moralement.

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le
Bon conseiller

C'est vrai que ce n'est pas toujours évident, à mon avis ce que tu pourrais faire en // c'est avoir un suivi avec un psy

Il pourrait te permettre d'arriver à surmonter un peu cette épreuve

J'espère que tu vas parvenir assez rapidement à une solution

Bon courage à toi

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le

J'ai enfin trouvé le courage de me reconnecter à Carenity grâce à ce sujet, après des mois et des mois d'absence car je déprime sérieusement et je ne voulais pas "plomber" l'atmosphère de ma communauté diabétique...

Je cumule comme plein d'autres les pathologies : fibromyalgie, diabète, obésité, problèmes intestinaux, AVC, thyroïde...Et pour couronner le tout j'ai du subir le 15 octobre 2012 une lourde et longue intervention pour réparer une gigantesque éventration qui tournait à l'occlusion intestinale et j'ai maintenant une plaque de 30cm sur 20cm dans le ventre...Et j'ai mis 3 mois à me sortir de là. 

Mon plus jeune fils est aussi tombé gravement malade pendant ces mois-là ! ; douleurs très intenses au ventre, perte importante de poids...Après examens il a été vu des ulcérations mais il parait que ça n'est pas la maladie de Crohn et il doit être ré-hospitalisé pour d'autres examens pour une recherche de maladie auto-immune puisqu'il souffre ainsi que sa soeur d'arthrite juvénile...

Alors, là, trop c'est trop et je suis tombée en déprime et je n'arrive pas à me "secouer"...Je n'ai pas droit aux antidépresseurs car le neurologue pense qu'il y a un lien possible entre cela et le fait que j'ai fait déjà 2 AVC...

J'ai commencé à voir une psychologue mais je ne peux la voir que tous les 15 jours.

Et pour couronner le tout, j'ai eu le choc de perdre brutalement ma Marraine Bien-Aimée ce 18 février.

Mon corps a alors décidé de faire une énorme angine car à mon avis tout ça c'est "trop à avaler". Bien sur je soigne cela car je ne veux pas de complications avec mon diabète.

Alors voilà, je vide mon sac ici, en espérant que quelqu'un aura la gentillesse de me lire et de me répondre.

Merci d'avance.

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le

bonjour depressive de plus en plus je ne suis plus comprise et j ai limpression d etre nuisible et emposonner la vie de ma famille mon mmari pff en a marre et mes 3 enfants me font vivrent l enfer je me did un jour je vais partir toute seule la je crois que je n ai plus le chhoix les conflits les disputes la souffrance je sature!!!!!!!!!!!!

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le
Bon conseiller

Lucky

Cela peut tout à fait s'expliquer que tu sois en dépression en ce moment

Avec tout ce que tu viens de traverser

J'espère que les médecins vont trouver ce dont souffre ton fils

J'espère aussi que tu vas connaître un apaisement pour ta dépression et que tu vas parvenir à surmonter les effets de cette opération que tu as subis

C'est vrai que j'ai un peu délaissé le forum dépression depuis quelques temps et tu as bien fait de m'envoyer un mp

Garde courage on pense à toi

Plein d'ondes positives pour toi

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le

Merci beaucoup pour ta réponse Dargent.

Courage à toi Hyacinthe.

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le

bonjour à tous, je connais depuis peu de temps carenity, je lis et l'on se sent moins seule. moi c'est dépression et pelvispondylite, toc, uvéîte, j'ai eu soucis gynéco, la dépression remonte à l'enfance, bref, nous sommes tous des gens malheureux et il faut se soutenir. Continuons !!! 

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le

bonsoir. Je suis inscrite sur carenity depuis quelques temps déjà, mais j'y viens beaucoup moins depuis quelques temps.    Je suis sur le forum fibromyalgie, diagnostiquée en 2002. Je suis dépressive depuis bien plus longtemps, suite à plusieurs décès parmi mes très proches, j'avais 5 ou 6 ans, du jour au lendemain, alors que j'étais une petite fille très active et bavarde, je me suis refermée sur moi-même et ai fuit tout contact avec les autres. Chaque décès par la suite à relancé ma dépression, mais mes parents ne s'en sont pas préoccupés. Après la naissance de mon 1er enfant, j'ai fait une grosse dépression post-partum. Au bout d'un mois, le médecin m'a dit qu'il fallait prendre sur moi! Ca n'a fait qu'empirer et je me suis refermée un peu plus sur moi-même! Après la naissance de mon 4ème enfant, j'ai fait une TA, 3 jours de sommeil à l'hopital..... Là, il y a une semaine, j'ai perdu mon papa, ça fait suite à 3 autres décès parmi nos proches depuis Janvier de cette année..... Je suis suivie par une psy, je la vois mardi, on verra bien, je ne sais pas si elle va pouvoir m'aider, je suis très mal, je pleure tout le temps!!! Je pars en cure dans une semaine, pour ma fibro, mais aussi, j'ai choisi en complément la cure maladies psycho-somatiques.....

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le

Oh Trottie6, je suis sincèrement désolée que tu aies perdu ton Papa il y a une semaine  et désolée que cela fasse suite à 3 décès depuis janvier. Ça fait beaucoup, beaucoup trop !

C'est normal que tu pleures tout le temps ! Il te faut évacuer tout ça ! Essaie simplement après un temps de pleurs de respirer le plus tranquillement possible, et de faire lâcher tes muscles...Et si tu peux, pense à la belle vie de la personne qui est partie et tout ce qu'elle t'a apporté de bon, même si ça fait recouler des larmes. J'ai fait cela lors de la mort de ma Marraine en février et peu à peu c'est le positif de sa vie qui a pris le dessus sur ma peine...Et j'ai même l'impression qu'en faisant ça j'ai "incorporé" une partie d'elle, je ne sais pas comment l'exprimer autrement, et ça me donne de la force...

Guinette, courage et soutien à toi. Mais je refuse de me considérer comme "des gens malheureux", il y a hélas des "moments malheureux" mais il y a aussi beaucoup de "moments heureux". Je pratique la politique du verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide...

Les problèmes dépressifs des malades atteints de spondylarthrite et de fibromyalgie


Posté le
[modéré par l'administrateur]

Discussions les plus commentées