https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/asthme.jpg

Patients Asthme

3 réponses

84 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

Bonjour,

Quelles sont vos plus grosses difficultés au quotidien provoquées par la maladie ? Y a-t-il des activités que vous ne pouvez plus faire et que vous regrettez ? 

À l'inverse, qu'est-ce qui vous aide à vous sentir bien au quotidien ?

Merci de partager votre expérience et votre opinion avec les membres car c'est ensemble qu'on fait le mieux face à la maladie.

Louise

Début de la discussion - 10/06/2019

Comment accepter son quotidien avec l'asthme sévère ?
Membre Carenity
Posté le

J'ai de l'asthme depuis bien longtemps mais comme je ne m'e plaignais pas cela n'a pas été reconnu de suite.J'ai eu une DDB qui a duré longtemps et là on m'a envoyé chez un pneumologue.Ensuite J'ai eu à 35 ans un OAP qui a été très éprouvant et s'est sur-infecté.Ensuite on m'a dit que j'avais une BPCO;il faut dire que mon mari fumait beaucoup et mes collègues de travail aussi.Personne ne voulait prendre en considération mes maladies et j'ai du vivre avec....et je continue toujours mais là je suis suivie par une pneumologue efficace qui m'a envoyée 7 semaines dans le centre d'Aincourt où j'ai été prise en charge,où on m'a expliqué mes maladies et où je faisais du sport(une réadaptation à l'effort)Là je suis très fatiguée car je fais de l'anémie et n'ai donc plus la force et le courage pour faire du sport.En plus je dors vraiment très mal ce qui me gène pour gérer mes journées.Mais je garde espoir d'un avenir meilleur bien que me sachant limitée pour beaucoup de chose.Le plus dur c'est d'arriver à l'accepter....mais avec l'age on finit par le faire car il n'y a pas d'autre choix et on ne peut vivre dans une bulle.

Comment accepter son quotidien avec l'asthme sévère ?
Membre Carenity
Posté le
Comment accepter son quotidien avec l'asthme sévère ?
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Je crois que ma plus grande difficulté est de faire du sport. Je me fatigue facilement en jouant au foot. Après, cela se suit par des dépressions, des anxiétés. Tout çà s'est passé avant 2006. Ma dernière crise était en février 2007. Depuis, il n'y en a plus. J'espère que c'est fini. Je fais du sport, du foot plus de crise heureusement.