https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

Les trucs et astuces de Tibanem pour contrôler ses sorties d'argent sont exemplaires. Bravo aussi pour la ténacité à s'y tenir. "On lâche rien". Moi aussi je suis passé par là avec d'autres méthodes équivalentes sur le fond mais pour arriver au même résultat à terme : se débarrasser des crédits revolving que j'ai traîné comme des casseroles pendant des années (10 ans) en me privant pour solder tous mes crédits correspondants à des séries d'achats impulsifs. Maintenant, tout est sous contrôle en totale autonomie. Je reste raisonnable. Cela change la vie car mes fins de mois sont moins angoissants pour mes finances. Je régule enfin mes envies. Je réussis à canaliser mes désirs. C'est vrai au détriment de la spontanéité. Je ne suis plus débridé comme par le passé mais je préfère ma vie actuelle plus calme et sereine. Bien cordialement. Sylvain

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

J'ai noté la carte électron ! je ne connaissais pas ! je vais en parler à ma fille qui ne se sort pas de ses découverts bancaires à cause de ses achats compulsifs .Car en + de ses problèmes de sautes d'humeur violents et ingérables ,elle se débat avec des problèmes d'argent  récurants ! Merci pour l'info !
Matique ,je ne suis pas pessimiste ,je suis juste lucide, fatiguée et démoralisée de voir mes petites filles vivrent ces choses là .

Bon courage à tous

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

Bon courage. 

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

Bonjour tout le monde. Juste pour dire que ça va un peu mieux en ce moment. J'ai décider de prendre ma vie en main. Je prend bien mon traitement ce qui m'aide beaucoup dans la vie de tout les jours. Vendredi j'ai reçu un coup de téléphone j'ai un entretien d'embauche mercredi ce qui m'angoisse car je sais pas si je dois leur dire que je fais un dossier mdph. Je commence à accepter que je suis malade, c'était le plus dure. Ma famille et le peu d'ami qui me reste me soutienne et je voulais vous remercier d'être là pour moi aussi. Demain je travaille en intérim. La roue tourne. La vie m'angoisse un peu. Mais je commence à voir la vie du bon côté.  

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

bonjour @sophie59430 . je contente que ca va un peu mieux bonne journée . et bon travail en interim.

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

Tiens bon Sophie ! le chemin est long et difficile ,mais au bout est la lumière !

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Sophie

à propos de ton dossier MDPH , non tu n'as pas l'obligation , ni morale ni légale d'en informer recruteurs ou directions si tu obtiens ce travail .

Même si tu es travailleur handicapé , déclaré comme tel . Lors de ma vie de syndicaliste , j'ai eu à défendre une salariée , atteinte de schizophrénie , que la direction avait décidé de traduire en CAP disciplinaire , pour la licencier pour insuffisance professionnelle .

Elle ne fut déclarée "cotorep" qu'après son embauche , n'en a pas informé la direction .Moi-même je fus informée de son statut qu'une heure avant l'entretien préalable de licenciement .Ce qui changeait tout quant à ma stratégie de défense bien évidemment;

La direction a été persuadée d'une manoeuvre de ma part , et à une faute professionnelle de la part de l'agente .

La direction était dans l'erreur totale , sur mon intention d'une part mais surtout sur sa méconnaissance totale de la loi .

Bien sûr la maladie de cette personne impactait son travail ( caissière vendeuse dans un château ) , mais un la CAP de fait a été annulée , le licenciement impossible .La direction s'est trouvée dans l'obligation de trouver un autre poste plus adapté au handicap de cette personne .Je te passe les détails et les rebondissements de cette affaire , mais à cause d'une toute petite erreur de lecture des textes de la loi ( car tu penses bien que la direction n'avait pas d'autre poste à lui proposer, c'est  le triste jeu ) que non seulement un autre poste lui a été proposé , mais qu'au bout d'un an ( elle n'était pas fonctionnaire ) elle fut obligatoirement titularisée , c'est à dire fonctionnaire .

Prends le poste qui se présente , attends la décision de la MDPH , et selon ton statut , selon tes besoins ultérieurs d'aménagements de postes , ou d'horaires fais valoir ton statut de travailleur handicapé .

Mais surtout pas à l'entretien d'embauche !

Le handicap mental est mal compris , et mal perçu , et forcément il fait peur .C'est ainsi malheureusement .

La réglementation ne t'y oblige pas .Et pour l'instant tu n'es pas encore RQTH , alors ....

Continue sur cette voie ma belle , que ta force soit avec toi .

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

Merci de me conseiller de rien dire, car comme la blonde que je suis je leur en aurait parler. Merci pour les conseils donner sa m'aide beaucoup dans mes démarches et la vie de tout les jours. 

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Sophie,

Les conseils de Tibanem confirment ce que j'ai vécu en juillet 2000 lors de mes entretiens d'embauche pour sortir de l'HDJ MGEN. Silence total sur mon passé psychiatrique pour avoir une chance d'être embauché et par conséquent de pouvoir faire valider un projet professionnel aboutissant à ma sortie après trois années de CLD avec une ALD prise en charge par la CPAM. 

En fonction de l'évolution de ton dossier MDPH, tu auras ultérieurement la possibilité d'un aménagement de poste si besoin.

Bon courage. Tu es sur le bon chemin. Tous mes encouragements. Sylvain

Je n'y arrive plus


Posté le
Bon conseiller

Concernant ma fille et ses scrupules à ne pas parler de ses problèmes ,je ne savais pas trop comment la conseiller .
Merci d'éclairer notre lanterne ,même si je trouve que le procédé n'est pas très honnête. Mais bon ...si c'est légal ... tant mieux ,ça évite de pénaliser la personne .Bien que ,malgré tt ,en ce qui concerne ma fille et son dossier médical épais comme un annuaire ,elle est au point mort côté avancement depuis des années ,malgré une bonne qualité de travail reconnue par sa hiérarchie, mais non suivi d'effet .

Discussions les plus commentées