Bipolarité et vie familiale

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

Bipolarité et vie familiale


Posté le

Bonjour à tous

en lisant le message de loulou21, j'ai eu l'impression de me reconnaitre en partie. je vis depuis 17 ans avec un homme qui souffre de troubles bipolaires ...mais qui refuse de le reconnaitre et de se soigner..Son état ne fait qu'empirer d'année en année avec des périodes très difficiles et des épisodes verbales très violent. Franchement , je suis à bout.

Le problème est que lorsque je l'ai rencontré , j'ai cru que ces accès dépressifs étaient du à la perte de son enfant de 6 ans deux ans auparavant. Bref ;, je lui ai tout pardonné au nom de cette souffrance. Nous avons eu une fille ensemble qui a 11 ans mainenant et qui développe des troubles d'anxiété. Cela est du je pense au climat familial lourd qui règne à la maison . J'ai conscience de la surprotéger vis à vis de son père car elle ne comprend évidemment pas les alternances de son humeur.  Elle me répète depuis plusieurs mois qu'elle préfererait que son père soit mort !!!

Je ne sais plus comment m'en sortir car il refuse tout traitement ou séances chez un spécialiste. Hors si il ne se traite pas, je ne vois comment ma fille va pouvoir se soigner et maitriser son anxiété...

Le quitter ? j'y ai songé mais mes revenus (1000 euros par mois ) ne me permettent pas de partir facilement. Sans compter que j'ai besoin d'une voiture pour aller travailler et que nous avons un crédit de maison sur le dos !!!

Si je fais le bilan de ces 17 ans. Je dirais que j'ai été heureuse deux ans....

Aujourd'hui je n'arrive même pas à savoir ce que je ressens pour lui, j'ai l'impression d’être complètement morte à l'intérieur, cramée et vieille. J'ai 47 ans , je me sens seule

Loulou21, si tu veux qu'on échange, je suis là , merci.

Bipolarité et vie familiale


Posté le
Bon conseiller

Bonjour à vous deux,

La maladie ne peut tout excuser, surtout si on ne la reconnais pas et on ne veut pas se soigner,être bipolaire , c'est une chose; l'admettre en est une autre, être catalogué comme malade psychiatrique ne nous fait pas plaisir, mais c'est un fait, comme toutes les maladies on doit lutter contre et avec l'aide de sa famille, un psy et un bon traitement, ainsi qu'une hygiène de vie (pas d'alcool, café) et un gros mental , on y arrive, mais on restera toujours d'humeur instable...

Courage

Philippe

Bipolarité et vie familiale


Posté le

merci grand pere.

. Le problème est que la maladie de mon compagnon a des répercussions sur notre fille et cela est difficilement tolérable pour une maman !! Son refus obstiné de prendre en compte ses problèmes m'use. De plus il consomme du cannabis et de l'alcool, ce qui en période de crise ne fait qu'amplifier le problème.

par contre il travaille et a toujours travaillé. Je dirais même que c'est une obsession pour lui de devoir se rendre à son travail. J'ai essayé de lui faire réduire sa consommation de drogue et d'alcool mais cela est très difficile car tout son entourage d'amis fument et boivent. Nous sommes en milieu rural agricole et ici , rien de plus normal que de boire une bière ou du vin dès 10 hoo du matin pendant les périodes chaudes et de vendanges !! d'ailleurs pendant les périodes de vendanges ou je travaille alors avec lui, je suis la seule personne à ne pas fumer ni boire ...sur une équipe d'une dizaine. Bref c'est moi qui passe pour l'anormale en refusant de consommer du cannabis !!

la seule chose que j'ai obtenu c'est qu'il ne fume pas devant notre fille , je reconnais d'ailleurs qu'il n'a jamais dérogé à la règle et qu'il l'a fait de bon coeur.

Je sais qu'il nous aime, je n'en doute pas mais cette fichue maladie ronge et sape toute la famille.

Comment faire pour qu'il consente à voir enfin un psy ? Il a commencé l'an dernier un traitement avec notre médecin généraliste mais n'est jamais retourné le voir...

Je n'arrive plus à discerner dans ses réactions ce qui est du à sa maladie et ce qui est afférent à son caractère. Je ne veux pas le quitter car je sais qu'il serait perdu sans moi, mais j'ai consciense de laisser une grande part de moi dans cette histoire et surtout je ne veux pas que notre fille souffre de cette situation tout au long de sa vie.

Si quelqu'un peut m'aider , m'indiquer un moyen de l'inciter à se rendre chez un spécialiste , je le remercie.

Bipolarité et vie familiale


Posté le

Je ne viens surement pas assez sur le forum et vient de découvrir ce post..et j'ai lu (entre autre) le mess de sandalfo..tout à fait d'accord avec toi. Moi là aujourd'hui je ne vais pas bien angoisses +++ et j'avais RV avec mon infirmier Psy Lundi mais j'étais tellement mal ce matin que j'ai appelé le CMP ..Ils sont très à l'écoute et font le maximum quand on ne va pas bien . J'ai du coup RV à 16h cet après-midi.

Mes angoisses: pour qui..pourquoi ? je ne sais pas toujours ou ne veux pas voir..je culpabilise pour beaucoup de choses et comme tous bipolaires on "parait" aller mieux (enfin moi je cache) donc du coup mon mari avec qui tout se passe bien et avec qui j'ai beaucoup de dialogues est souvent dérouté et me demande "pourquoi ces angoisses ? qu'est ce qui ne va pas ?" auquel j'ai du mal à répondre.

Ce matin tout allait assez bien avant qu'il ne parte travailler et j'ai du le prévenir que j'avais RV ce RV cet après-midi..Il y a de quoi les inquiéter..je l'ai prévenu par sms en plus..donc pas facile..

Enfin là j'écris pour un "petit" appel au secours auprès de vous..car je ne me livre pas sans doute pas assez ..

Merci de m('avoir lu et bon courage à vous tous(tes)

Mona

Bipolarité et vie familiale


Posté le

désolée 2 fois le meme mess

Bipolarité et vie familiale


Posté le

Bonjour Tenirbon, je viens de lire ton message et oh comme je te comprend même si mon mari se soigne et essaie de se modérer..

mais chez moi aussi il y a consommation excessive d'alcool et depuis la nouvelle année j'ai mis une régle en place pas d'alcool en semaine... Là il est à une semaine de reprendre le travail et je croise les doigts...

Ce soir nous avons eu une grosse discussion mais il a du mal à entendre que sa maladie nous affecte tous...il essaie de renvoyer les choses vers moi aussi..Et comme toi j'ai peur aussi pour mon fils de 11 ans et demi qui capte parfois les disputes et qui est très sensible...Je prie( et je suis athée!!) pour maintenir une ambiance à peu près normale et sans trop d'anxiété pour lui!!Je suis open pour des échanges en privé!! Bon courage à toi!! Il nous en faut, il y a des jours où j'ai envie d'aller voir ailleurs, d'autres où j'ai envie de l'envoyer bouler, d'autres où je me dis que j'ai de la chance qu'il se soigne, même s'il peut être de très mauvaise foi!!!

Bipolarité et vie familiale


Posté le
Bon conseiller

je suis à nouveau mamie (pour la 4ème fois) : cette fois une fille (né le 02/02) de mon fils aîné : suis allée la voir hier à l'hopital : trop heureuse !!!!!!

ma 4ème petite-fille

Bipolarité et vie familiale


Posté le

Bonjour à tous.

Lisez "Rien ne s'oppose à la nuit" de D. de Vigan et faites-le lire.

Très cordialement

Bipolarité et vie familiale


Posté le
Bon conseiller

bonjour à toutes et tous

j'ai passé la journée d'hier chez mon fils et ma belle-fille

avec mes 2 petites filles jusqu'au repas du soir

la dernière née le 02/02/2013

et l'aînée qui a 6 ans

le soir : elle a demandé un calinou de sa mamie avant de s'endormir

combien ce moment a été agréable : un angélique bonheur !!!!!!

combien je suis contente d'être stabilisée depuis plusieurs années et de pouvoir à nouveau savourer

pleinement ces instants

cela fera 11 ans cette année que j'ai perdu mon petit garçon (le 4ème et dernier de mes 4 fils)

et je peux enfin prendre mes petites filles dans les bras sans angoisse

que du ++++++

amitiés à toutes et tous

Bipolarité et vie familiale


Posté le
Bon conseiller

Je relance ce (vieux) mais intéressant sujet !

Discussions les plus commentées