Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
Membre Carenity
Posté le

je comprends, j ai aussi vécue l hospitalisation et le traitement de cheval n est pas une mince affaire. 

au début, on est zomby... il paraît que c est comme ça qu on commence à guerir, je me souviens que je ne voulais voir que très peu de personnes voire une seule, j av du mal à recevoir mes enfants tellement j etaismal'

bon ça fait 3 ans maintenant et je compte bien tenir ma promesse et ne jamais remettre mes pieds dans ces endroits là. 

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@pseudo-masqué bonjour j’ai fais 3x 3 semaines et 1 x1 semaine 

javais hâte de sortir aussi mais je me sentais en sécurité vu les blessures que je me suis affligées pendant 4 années 

je me suis aussi dis que je n’y retournerai pas 

je tiens bon pas remis les pieds depuis 2011

tres bonne journée 

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
Membre Carenity
Posté le

Merci. 

Ma journée s'annonce pourrie, mais courage...J'ai rendez-vous avec le psychologue à midi, et avec le psychiatre à 17h. Je suis "ravi"...Cela ne va servir à rien du tout. Mon psychiatre est un mou...Quant au psychologue, je n'ai pas envie de parler. Je suis d'une humeur noire, alors que je n'ai bu ni café ni thé, ni boisson excitante...

Eh oui...mon humeur varie...mais avec des cycles rapides. Ça varie dans la journée, et j'en ai marre. 

Bon, j'ai survécu au rendez-vous avec le psychologue, mais je ne le revois que le 5 novembre...😁Il voulait qu'on se voie une fois par semaine, nan mais oh...! Ça ne sert à rien, ce truc-la...

Ciao!

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
1

Membre Carenity
Posté le

bonjour, 

j'avoue, certaines fois c est dur de voir un psy, mais conseil de Bip, c est utile.

on ne voit pas les effets de suite, il n y a que la patience pour ça. 

Bon courage. j

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@pseudo-masqué bonjour mon psychiatre est dans un cmp je l’ai vu il y a 10 jours environ il m’a demandé comment je vivais ma bipolarité !

cest la seule question sensée qu’il m’ai posé !

dhabitude il me voit 5 mn juste le temps de renouveler mon ordo pour 6 mois!

tres bel après-midi 

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
Membre Carenity
Posté le

Je comprends et je mesure la chance que j'ai de pouvoir lui parler plus longtemps et de pouvoir l'avoir au téléphone si urgence, bon courage.

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
Membre Carenity
Posté le

Bonsoir à toi,

concernant ta question, j'ai deux avis.

En HP : un hopital qui travail "à la chaine", suivant les hopitaux, on y cotoye de tout et suivant les périodes d'hospitalisation (sur les 4hospi, 3 en HP) on y trouve peu voir aucune activité et déambuler dans un hopital vide quand ca va pas, bah ca va encore moins bien après.

Clinique : Un vrai hopital où on cotoye un peu de tout, on trouve des gens en chimio qui préfèrent leur maladie à la notre ^^ en général, des médecins très impliqués, des infirmières au top, des gens a l'écoute. On a vraiment l'impression qu'on te soigne et pas qu'on te garde là pour faire une juste une vérif et te relacher dans la nature sitot la vidange faite.

Par contre, et de manière générale, quelque soit l'hospitalisation, aucun suivit après ... malheureusement.

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour j’ai fais 4 séjour en hp...

cest vraiment pas la joie !

on ne voit le psy qu’une fois par semaine 

mais je m’y sentais plus en sécurité que chez moi je n’avais rien de tranchant pour me faire du mal!

je ne me suis pas entaillé la peau depuis 2014

ca À été très difficile pour moi d arrêter  ceci mais malgré le besoin soudain de recommencer je tiens bon

ma dernirre Hospi c’était en 2011 oui mais j’ai plus de travail depuis cette date !

bonne journée à tous et bon courage 

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
1

Membre Carenity
Posté le

À l'hôpital, si vous arrivez en URGENCE, c'est l'enfer. On vos mets dans un lit porteur au milieu des couloirs et vous y rester sans soin, en tout cas à l'hôpital de Moulins dans l'Allier. On ne vous donne pas votre prescription et l'on ne s'occupe pas de vous. Vous restez dans votre état sans voir de médecin, jusqu'au lendemain où là un psychiatre vient vous consulter, sans toujours rien vous prescrire. Il vous interne "en hôpital psychiatrique" ,et là, après un long parcours médical psychiatrique, il décide, seulement de vous prendre en compte. Comme un pion on vous change de chambre en chambre.  Cela est très déstabilisant face à notre maladie qui demande,au contraire, un lieu serein et de réconfort. Vous êtes seul, face à votre désarroi et vous n'en sortirai pas.

à la clinique, votre venue est programmée, le psychiatre nous voie dès notre arrivée pour nous prescrire ce qui va nous soulager, les infirmières nous fouillent, et on passe son temps comme l'on peut. Car, quand on est mal, rien ne peut nous distraire. En cas de crise grave, le psychiatre vient vous faire une piqure pour nous apaiser. Cette enferment évité surtout le suicide, mais ne résous rien notre mal être.

Ce n'est que par un suivi médical, avec des posologies appropriées que l'ont peu supporter notre état. mais seulement le supporter.

Bon courage

Brigitte

Intérêt d'un séjour en clinique psychiatrique pour les troubles bipolaires vos avis
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

En hp j’ai même eu droit à la chambre de confinement mais juste parce qu’il n’y avait pas de place avant 48 h...

l horreur !!