/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Infarctus du myocarde

75 réponses

1 239 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour, 

Avez-vous vécu un choc psychologique après votre infarctus ? Si c'est le cas, comment  s'est-il manifesté ?

Bonnes discussions.

Début de la discussion - 07/07/2014

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Cela va faire 3 ans et je m'en remets à peine...crises d'angoisse,insomnie ,crise de panique avec peur de

mourir.

Ma généraliste m'a prescrit des anxiolytiques contre l'avis du cardio...mais qui m'ont bien aidée!

Il faut du temps,suivre sérieusement le traitement,activité physique,moi la marche m'aide bien,quand je marche,je ne

pense plus à rien...il faut du temps !

Bon courage A+

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
1

Membre Carenity
Posté le

Bonjour JulienP,Maladine.

Cela fait déjà sept ans,l'on m'a posé trois stents.Aussi bizarre que cela paraisse,je n'ai pas été affecté,tout de suite.

C'est un médecin ,au centre de repos,Bois-gibert,près de TOURS qui m'a "foutu la trouille", "c'est grave ,ce que vous avez fait".

Mais ,je n'ai jamais paniqué,des insomnies,j'en fait,mais ce n'est pas lié .La seule chose qui me rappelle,ce problème,c'est la

prise du traitement,et que ma cardio,il ya un an ,m'a demandé,d'arréter de courir.

Alors, je marche.

Boncoeur

Jacques

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
Membre Carenity
Posté le

bonjour à tous

je n'ai pas eu d'infarctus mais de la  fibrillation avec 160de pulsations..pendant des semaines, donc ablation par radio fréquence "5h d'anesthesie" qui a duré 1 semaine puis etc etc et finalement re opération avec ablation du noeud av avec pose d'un stimulateur.Le généraliste m' a dit vous ne serez plus comme avant...je m'en rends bien compte..!!

j'essaie de ne pas penser mais c'est dur et par moment je suis submergée par l'angoisse  quand je sens le coeur battre  irrégulièrement....et je suis seule.

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
Membre Carenity
Posté le

J'ai fait un infarctus que l'on dit léger à 43 ans. J'étais alors au chômage et ma compagne venait de s'installer à 600 km en enmenant un de mes fils qui avait 4 ans. Après être sorti de clinique, je suis allé passer un mois dans une maison de convalescence qui me fut bien utile. J'ai demandé alors au médecin des "anti dépresseurs" car je ne voyais pas comment vivre sans eux dorénavant, bien que je n'en avais jamais utilisé; il m'en a donné ce qui m'a rassuré et inquiété car j'en ai perçu des effets indésirables. Et au bout de 6 mois environ, j'ai pu m'en passer, volontairement.

Mais ma vie a été profondément changée. Je me suis depuis beaucoup protégé, mentalement, probablement trop.

Ce n'est que depuis quelques années - je suis en retraite - que j'éprouve le besoin de prendre des risques à nouveau, sur le plan intellectuel exclusivement.  

Sur le plan de la santé, je me suis habitué à beaucoup de choses - aux interventions coronaires ou vasculaires, récemment aux extrasystoles;

J'ai vécu 5 ans en dialyse et ait été greffé d'un rein; je marche de plus en plus mal; la vie continue, et je m'adapte, comme je le peux à mes nouvelles limites, mais le chapitre santé est désormais un chapitre très important dans mon existence.

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
2

Membre Carenity
Posté le

j ai fait un infarctus et double pontage en septembre 2013, je me suis vu partir

je me suis vite mis au travail et au sport au début et j ai presque oublié

mais voila depuis 1 ans les examens et autres hospitalisation aidant,j y pense de plus en plus surtout quand je ferme les yeux le soir;

les souvenirs douloureux réapparaissent

maintenant je vis au jour le jour et j ai beaucoup de mal a me projeter dans le futur; ce qui doit être très dur a vivre pour mes enfants et ma femme

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
2

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour, il m'a valu un an et demi pour commencer à admettre que j'étais malade à vie (pendant toute cette durée je ne me suis préoccupée de rien ni des médicaments ni des rappels chez le cardio ect...)C'est ma troisième opération en début d'année et la dégradation de mon état physique qui m'ont permis d'etre consciente que cela peut  se reproduire demain.

Comme vous @pseudo-masqué , je ne fais plus aucun projet et vis au jour le jour.

Bon journée à tous

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
Membre Carenity
Posté le
courage Michelle , pour me donner le moral je me dis que ça pourrait être pire (je sais c est facile a dire)
Choc psychologique à la suite d'un infarctus
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Merci looping, ça c'est sur, cela pourrait etre pire

courage à vous et bonne fin de journée

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@pseudo-masqué pour la pose de ton 1er sten, tu n'as pas voulu prendre de traitement ? Si j'ai bien compris ! 

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 197 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel