Symptômes de l’infarctus du myocarde

L’infarctus du myocarde constitue une urgence vitale qui nécessite une hospitalisation. Il est important d’avoir connaissance des premiers signes afin de permettre une prise en charge la plus précoce possible, car les premières heures sont déterminantes.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Si une sensation d’oppression thoracique se prolonge plus de vingt minutes il est indispensable d’appeler le Samu.

Le facteur principal de l’infarctus du myocarde est représenté par la présence d’une obstruction d’une artère coronaire par une plaque d'athérosclérose, en général très riche en cholestérol, qui suite à diverses stimulations, le stress ou une augmentation de la pression sanguine, devient instable et compromet alors l’apport sanguin et ainsi l’oxygénation du muscle cardiaque

Manifestations du syndrome coronarien aigu

- Une douleur thoracique, en général dans la région rétro sternale, de type oppressive, et de durée variable, pouvant aller de quelques minutes à plus d’une demi-heure. Cette douleur apparaît au repos ou durant des efforts toujours plus faibles ; elle peut rester localisée à la poitrine ou s’étendre au bras gauche et à la gorge.
- Un essoufflement, qui peut correspondre à l’unique symptôme, surtout chez les sujets diabétiques, qui en général n’ont pas de sensation de douleur dans la poitrine.
- Des sueurs froides.
- Des difficultés respiratoires.
Dans certains cas, des symptômes gastro-intestinaux peuvent se manifester, parmi lesquels une lourdeur à l’estomac, des nausées et vomissements, qui ne doivent donc pas être sous-estimés.

La probabilité de développer un infarctus du myocarde augmente en fonction des facteurs de risque prédisposant ; le tabagisme, une hypertension artérielle systémique, le diabète, des antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires.

S'il y a une suspicion d’infarctus du myocarde, la première chose à faire est un électrocardiogramme (ECG). Celui-ci enregistre l’activité électrique du cœur ; il ne dure que quelques minutes et est indolore. En fonction de la gravité des symptômes, l’ECG peut montrer un abaissement du segment ST (portion du tracé de l'ECG normal) ou une augmentation de celui-ci, fixe ou transitoire. La présence d’un abaissement du segment ST correspond à un indice d’infarctus du myocarde, et est en général associée à une augmentation des enzymes cardiaques chez 90% des patients. L’électrocardiogramme peut être réalisé rapidement en milieu hospitalier, au cours d’une consultation, à domicile ou encore sur la voie publique en cas d’urgence. Le patient est allongé sur le dos, et une douzaine d’électrodes lui sont appliquées sur le torse.

L’électrocardiogramme va déterminer l’artère exacte qui est obstruée, ce qui permettra d’en déduire le type de pathologie.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel