Le diagnostic de la dépression

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

26 réponses

465 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

 racontez-nous comment s'est passé le diagnostic de votre dépression. Quels ont été les premiers signes? Quel a été le rôle de votre entourage?

Début de la discussion - 24/07/2011

Le diagnostic de la dépression


Posté le

j'ai senti les premiers simptomes de la dépression il y'a à peu pret 4 ans. une fatigue immense, un dégout de soit, et une perte de motivation extreme à tout ce que j'ai comme activité. un sentiment de n'être plus apte à faire quelquechose.

Le diagnostic de la dépression


Posté le

Mes premiere symptome son apparu mon fils avais 4 ans on ma annocer qu il etais hyperactif avec deficite de comportement

je n acceptais pas et n eyany pas d aide de son geniteur ma fammille fesais tout pour m aider ,suivi d une fausse couche de jumeau

et le reste sans est suivi l obesité au point de ne plsu pouvoir marcher donc je me suis isoler apres les année 2003 j ai reussi

a me reprendre j ai travailler durant 5 ans avec fierte je ne suis dis yeah j ai passer au traver ...... mais la catastrophe je suis agresser au couteau

durant mon quart de travaille et les maladies son sorti une apres l autre  j ai du avoir l aide de ma famille je ne pouvais plus sortir de la maison

apres beacoups d aide et des soutiens de mon Mari qui habitais en france et apres le mariage sa pris 3 mois pour venir vivre en france les debut tout allais bien et le jour ou mon marie eu la voiture les suici on repris les panique de sortir on recommencer et je saaaais plus quoi faire pour me sortir des cette roue qui tourne ...

ouverte a tout idée et conceillse

Nyna

Le diagnostic de la dépression


Posté le

Me suit sentie salie, renfermée, je n'osais plus sortir et pensais que plus personne ne m'acceptait ni me comprenait, quand j'allais dans les grands magasins je fesais des crises d'angoisse ce qui me suis encore apres 10 ans, je ne dort plus je me suis même mise à nettoyer avec une brosse a dent les volet exc... maintenant je me laisse aller avant je changeais de toilette tous les jours  

Le diagnostic de la dépression


Posté le

Bonjour,

Je savais que je me sentais mal. Je n'ai rien fait.doussement je glissais j'allais de plus en plus mal  jusqu'a que t'tente de metre fin a mes jours. a partir de la tout est aller tres vite: psychiatre et gros traitement antidéprésseur,  somnifere pour dormir toute la jour journée jusqu'a l'hospitalisation et enfin 1 mois et demis de clinique. 

Le diagnostic de la dépression


Posté le

Les symptômes de ma 1ère dépression ont fait leur apparition suite à deux raisons, je pense, stressantes et qui me semblaient insurmontables. Je me suis repliée sur moi-même, je ne voulais voir personne ni sortir. J'ai commencé à perdre le sommeil et au fil des jours, la fatigue est apparue de plus en plus évidente. Puis j'ai commencé à pleurer sans raison, rien ne me motivait pas même mes 2 enfants tout jeunes à l'époque.

Mon médecin m'a proposé deux options : soit l'hospitalisation soit partir de chez moi, du contexte habituel car plus il me voyait plus je m'enfonçais. J'ai décidé de partir pour deux semaines dans la famille à plusieurs centaines de kilomètres. A cette époque là, me semble-t-il, je suis restée en arrêt maladie pendant près d'un mois et demi.

Mon médecin m'avait prescrit des somnifères et des anti-dépresseurs.

Le diagnostic de la dépression


Posté le

Premier diagnostic en 1996 pour moi.

cela à commencer par malaise vagal, puis une sensation de dissociation entre l'esprit et le corps. Puis de l'agoraphobie  ! je voyais les choses "de travers" dehors, les grands espaces m'ennivraient et me faisait perdre connaissance.

je me suis retrouvée à rester cloitrée chez moi 2 mois sans mettre le pied dehors. Je suis alors allée dans un centre d'accueil et de crise qui m'a prescrit mon premier traitement antidépressif, le premier d'une longue liste.

tout comme fleur de vénus, mon agoraphobie ne m'a pas quitté. elle est beaucoup moins forte mais toujours présente.

Le diagnostic de la dépression


Posté le

De mon côté, ça a du commencé vers 12 ans sans que je le sache .. je suis tombée malade, on m'a annoncé une maladie chronique et j'étais très atteinte. De nombreuses hospitalisations pour me nourrir artificiellement, incontinente donc je me sentais humiliée, une fatigue extrême, isolée .. je ratais beaucoup l'école et n'avais l'aide de personnes. A l'époque, ma mère restait avec moi durant les hospitalisaitons mais elle est du genre à dire "faut prendre sur soi et avancer". Quand j'exprimais ma douleur, elle pleurait et on devait parler d'autre chose car "ruminer ne sert à rien". J'allais mal mais normal vu que j'étais malade. Malade et seule car quand on ne peut pas sortir, on n'a pas de copains .. j'étais bouffie par la cortisone et je ne supportais plus le regard des gens sur moi et sans m'en rendre compte, j'ai grandi en gardant toute cette part de souffrance en moi. Les lourdes opérations à l'âge de 17 ans ne m'ont pas aidé à m'aimer, pas du tout .....


A 20 ans, je suis allée voir un psy car je me sentais "boquée", je ne savais pas comment m'épanouir, je fumais de la drogue, je faisais pas mal de soirée "arrosée" et comme j'étais étudiante, ça ne manquait pas. J'arrivais à parler à des gens mais personne ne m'intéressait vraiment .. je me perdais dans le superfu et la présence des autres pour ne pas me sentir seule à nouveau.
Puis tout ça a pris fin car ce n'était pas des gens pour moi, mon premier amant m'a trompé dès le début sans que je le sache, il me mentait pour s'amuser et j'ai vécu cela de manière très violente : je me sentais sale, souillée et j'étas hystérique, violente, boulimique, je faisais des crises d'angoisse, des insomnies, et j'ai voulu mettre fin à mes jours car en faisant le point, je trouvais que ma vie depuis 10 était complètement merdique....

En ce moment je ne supporte pas sortir seule dans la rue car je ne supporte pas que les gens puissent éventuellement me regarder. Je crains d'être jugée en permanance, j'ai l'impression de ne ps être à ma place ; je fais les courses à des heures ou il n'y a personne, dans des 'superettes' pour éviter le monde .. A part la musique, je n'ai gout à rien. Jarrive parfois à sortir en concert, ou faire un resto, une ballade mais jamais seule ...

Donc finalement, les signes évoluent sans cesse.

Le diagnostic de la dépression


Posté le

Mes premiers symptomes : Perte d'appétit! Nausées et lourdeurs d'estomac qui devenaient handicapantes. J'ai suivi 5traitements différents qui avaient un effet temporaire. J'ai bien perdu 10kilos en 3mois. Cela allait jusqu'à une cracotte et un fruit par jour. Je me sentais comme prisionnière... Un jour, je me sentais particulierement déprimée et fatiguée de me battre, je n'avais plus aucun plaisir, je pleurais en permanence, je n'arrivais plus à travailler pour l'école. J'en ai parlé à mon médecin qui a finalement compris qu'une dépression s'installait. Il m'a proposé un antidépresseur, et sous le désespoir je n'ai pas dit non. Les angoisses étaient très présentes ainsi qu'une sensation de ne pas être connecté à la réalité. Le médicament m'a beaucoup aidé, j'ai pu, pendant un an, passer d'agréables moments, dormir comme un bébé, manger tout ce que j'aime, pleurer de rire ect, même si par moment tout recommencait, mais sous une version plus légère. Je me suis même sentie NORMALE et GUERRIE pour de bon au moi de mai, mais ca recommencait toujours, j'ai donc diminué puis arrêté le traitement qui ne me paraissait plus utile, mais j'ai consulté une psychologue, qui me remettait sur les railles... Mais boom! Decembre 2011 : énorme rechute! Impression de ne plus être moi, que tout va trop vite, que je dois vivre ma vie ailleurs, je me sentais plus à ma place.. Et ca continue... Je vais recommencer un traitement. (J'ai 18ans.)

Le diagnostic de la dépression


Posté le

Il y a six ans grosse crise d'angoisse au travail et je suis partis en SAMU !! ca a passé !! Puis changement de travail (en industrie) travail a la chaine ,en 2/8 J'avais ans la journée 5à km a faire ! Je faisais tout a la maison avec 3 enfants ,petit a petit je me sentais trés fatigué sans trop m'inquiéter ! Puis a suivis du harcélement morale au travail ,alors que tout les salariées savaient auucn na voulus témoigner pour moi ! Jusqu' a ma meilleur amie qui ma laché et la 1ere tentative de suicide ,et ca a suivis pendant un an !j'ai cumulé les arrétes de travails ,les hospitalisations,et j'ai fini que la medecine du travail ma reconnue inapte je croyais me relever et non je me suis écroulé ! Ces 6 années a me battre ,mettre des mois pour remonter et rechuter boum d'un coup !cela fais 6ans de traitements ,en essayant plussieurs ! Les insomnies,les angoisses comme un couteau qui vous transperce le thorax, les crises de paniques ,et la pires je pense l'isolement !Maintenant je suis seule dans mes angoisses,mes peurs,mes crises de paniques je vies avec 3 grands enfants et mon mari qui c'est toujours opposé a ma maldie !je ne parles plus a aucun membre de ma famille (pére ,soeur...) je me bats que pour une seule chose mes enfants car quand j'avais 20 ans est enceinte de mon ainée ma mére c'est suicidé et je sais les dégats que ca peux faire dans une famille !! Voila c'est sur que j'en aurais beaucoup a raconter ,mais j'attendrasi vos questions Bises a tous et courage

Discussions les plus commentées