https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

35 réponses

382 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

bonjour, 

Jai 22 ans et je suis en depression.J'en suis a ma 2eme depression en 2 ans. Je me sens à bout. J ai un énorme dégoût de moi même. Je fais d énorme angoisses, les plus violentes me font me scarifier. Cette depression m'a même conduite au chomage,mon conjoint commence a ne plus supporter cette maladie et mon mal être. Je ne sais plus quoi faire, j'ai envie de tout arrêter. On en sort de tout ça un jour?

Début de la discussion - 28/11/2020

Je n'en peux plus


Posté le

Bonjour, c'est presque amusant à vous lire, quand vous parlez de votre deuxième dépression, j'en ai eu une elle a commencé j'avais quoi ? 12/13 ans et aujourd'hui, j'en ai 53 elle est toujours la, il y a eu des haut et des très bas, mais elle n'est jamais partie.

Toutefois, vous êtes toute jeune, vous avez une vie a construire , étudiez votre situation, enlevez y ce qui ne va pas et autant que possible avancez, vous savez aujourd'hui que vous aurez toujours ce risque de rechute, mais au lieu de prendre cela au tragique faites en un atout, afin de mettre toutes les chances de votre côté.

C'est possible, vous pourrez avoir une belle vie, mais il vous faudra toujours penser a bien choisir, si non, votre corps vous rappellera à l'ordre.

Courage, regardez mieux, dans tout ce chaos, il y a du bonheur a venir, le tout est de savoir le trouver.

Je n'en peux plus


Posté le

Bonjour j'ai 30 ans je suis dépressive aussi depuis 8 ans ,j'ai fait 2 séjour en psychiatrie, je me scarifie depuis pas mal d'années, une tentative de suicide, a l'époque j'étais avec mon copain, il ne comprenner rien limite c'était de ma faute. La je suis célibataire je n'ai plus le goût a rien , j'ai des idée noire,  je suis seul 😕 je suis désespérée. 

Je n'en peux plus


Posté le

@CHACHOUNE63100, essayez encore, je sais, je suis chiant, mais aussi une preuve que c'est possible, de vous reconstruire.

Vous aussi comme la personne précédente, vous êtes jeune, vous avez le temps de vivre encore temps de choses, ne vous découragez pas tout de suite, vous pourrez le faire autour de vos 100 ans si ça ne va pas mieux.

Courage

Je n'en peux plus


Posté le

J'ai eu 50 il y a peu. Dépressive depuis quelques années mais des hauts, des bas, je vivais avec.

Puis, mal être,  comme vous, j'ai commencé à me scarifier. Cela ne m'étais pas arrivé depuis l'adolescence. 

Puis, cela a empiré. Les scarifications se sont faites plus profondes, idées de plus en plus noires. Pas le courage d'en finir, alors j'ai commencé à consommer de l'alcool pour essayer de combler ce manque de courage. Résultat, une ts par ingestion médicamenteuse.  Puis toujours aussi mal, j'ai recommencé a boire pour me scarifier davantage.  Puis je suis devenue addict à l'alcool. 

Après 4 années d'alcoolisme, 2 cures, j'ai de nouveau fait une ts par ingestion de soude. J'ai cru enfin partir lorsqu'après des heures de douleur, je me suis sentie soulagée, prête... et je me suis réveillée à l'hôpital. 

Aujourd'hui,  je ne bois plus. Depuis cette ts, toujours dépressive,  je me laisse vivre, rythmée par des interventions médicales car avec cette ts, j'ai perdu la possibilité de manger normalement,  une machine me nourrie la nuit... on élargit mon œsophage toutes les 6 semaines pour que je puisse manger un peu et m'hydrater surtout. Là,  avec le confinement,  intervention décalée de 2 mois, je peux juste m'hydrater... cela amplifie mes idées déjà très noires.  Tout ceci m'a retiré la possibilité de manger, cela peut paraître léger comme ça,  mais vivre sans... non, cela fait 15 mois et je n'ai toujours pas accepté.  D'ailleurs, je ne branche même plus ma machine.  

Il faut savoir consulter un spécialiste lorsque ces scarifications commencent.  Apprendre d'où vient et apprendre à gérer cette colère qui nous habite.

Ces scarifications sont un prémice de quelque chose de jamais bon.

Je n'en peux plus


Posté le

Bonjour, 

Comment vivez vous le regard de votre famille et conjoint par rapport à votre maladie. Je suis en rechute et c'est la première fois que mon conjoint vois ma dépression. Je sais que ça le fait beaucoup souffrir ça le tracasse car il se sent impuissant et même si on dialogue énormément pour pouvoir être vivable pour nous deux. Je fait que de me dire que si je m'éloigner de lui physiquement il serait plus heureux et moins stresser. Il essai de m'aider et se sent impuissant et je pense que c'est ça le pire pour lui. Malheureusement vivant avec lui je peux pas faire semblant que ça va. Je lui ai proposer de prendre quelque jours dans un hôtel seule pour qu'il puisse se reposer et prendre du temps pour lui mais il refuse. Avez vous des conseils ? 

Merci 

Je n'en peux plus


Posté le

Justine 08

je suis dans la même situation avec mon conjoint. Il travaille beaucoup, on a ses enfant une semaine sur 2, et il doit maintenant subir cela. Je lui ai aussi proposer de partir mais il m'a dit qu'il serait plus inquiet qu'autre chose. Du coup, il a appeler sos amitié, ils ont su le rassurer et lui donner des conseils.  Proposez lui, cela l'aidera peut être, et vous serez rassuré de savoir qu'il est soutenu par des professionnels. 

Je n'en peux plus


Posté le

@Justine08, je ne vis pas en couple donc, je ne serais pas de bon conseil ? Mais si parfois pour souffler tous les deux, vous aviez chacun une chambre aménagée avec TV, pc et tout, quand vous voudriez vous retrouver, vous iriez dans les pièces commune et dans une chambre, si non, en période de crise, si c'est comme moi, même la parole d'une autre personne me tape sur les nerfs, vous auriez chacun votre espace sans être loin l'un de l'autre.

Si je vivais à deux, il y aurait ça chez moi, mais bon chacun voit midi a sa porte.

Je n'en peux plus


Posté le

bonjour,

j ai 39 ans et je suis depressif depuis 20 ans je crois.Je ne suis pas la meilleure personne pour donner des conseils.Je me dis qu il faut essayer de se trouver une passion, de se lier d amitié avec des personnes qui nous correspondent et d avoir un travail pas trop penible.

Le fait d etre suivi est plutot une bonne chose à  condition que ca serve à quelque chose. Il faut trouver la bonne personne.Une personne de confiance.

Ne surtout pas rester trop seul...la solitude n'est pas la meilleure des alliées.Bon courage

Je n'en peux plus


Posté le

Je suis depressive depuis 18 ans et j'en ai 42 ans. J'ai fait beaucoup de thérapie  Je suis sous traitement. Je me sens seul face à cette maladie car malheureusement  autour de moi, personne ne me comprend. Pour beaucoup de personnes, la dépression n'est pas une maladie. Au niveau professionnel, c'est difficile. Et avec le confinement, ça s'est aggravé. Je fais souvent des crises d'angoisse. Le fait d'être enfermé aggravé les symptômes. Je vis seule et est très isolée. Les gens me fuient avec ma maladie. Il y a des hauts et des bas. C'est chaque jour un combat solitaire mais je veux croire en une guerison future. Pour l'instant  je n'avance pas malgre la thérapie. 

Cordialement 

Discussions les plus commentées