Quand la relation avec le psy s'essoufle

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

@mirobea C'est bien d'être entourée par le corps médical.Il m'est arrivé de consulter et d'avoir le moral qui s'est elevé puis de retourner à la maison le moral dans les chaussettes et de me dire qu'est ce que je fais maintenant. Mais bon c'est pas toujours comme cela heureusement !

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Alors dans ces cas là, as-tu des amis ou un(e) ami(e) avec qui tu pourrais échanger et qui pourrai(en)t te remonter le moral ?

As-tu des passions, écriture, lecture, peinture, dessin... qui te permettraient de t'évader et qui sont une richesse pour le moral ?

Personnellement, je pratique l'écriture, j'écris des poèmes ; je dessine et je peinds. C'est un bon exutoire, ça me permet de m'évader et d'oublier la morosité.

Je n'y parviens pas toujours, j'avoue, parfois mon s'il refuge est mon lit !

Etre bipolaire n'est pas toujours facile à gérer. C'est une maladie avec laquelle il faut composer tous les jours meme si l'on est stabilisé.

Je te souhaite beaucoup de courage.

A bientôt !

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Il faut lire : mon seul refuge est mon lit !

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

@mirobea merci pour ton temoignage.

Je travaille dans une association pour le loisir, la culture avec  des personnes non voyantes ou malvoyantes. Je fais des accompagnements. Ils connaissent ma maladie et je suis tres a l'aise pour parler avec eux. Jamais de jugement, toujours une oreille bienveillante.

J'aime beaucoup la lecture, je fais de temps en temps des loisirs creatifs (deco patch peinture sur bois, pyrogravure...) Et c'est vrai que l'on oubli ses problemes lorsque l'on peut rester concentré.Sinon je pratique la sieste quand je peux !Tu me semble bien stabilisée alors je te souhaite une bonne continuation dans cette voie. Bises

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le
Bon conseiller

Bonne nuit aux insomniaques !

 Ça fait 30 ans que je connais mon psy pour ma femme d' abord puis pour moi depuis 10 ans et nous avons fini par sympathiser ce qui fait que j' ai un certain plaisir à y aller. La consultation dure 1/2h c' est plus long pour les psy que pour les autres spécialistes et il commence toujours par me demander comment je vais, c' est le b-a ba du métier pour savoir si je suis haut ou si je suis bas. Puis nous discutons sur d' autres sujets concernant la psychiatrie, l' histoire, le cinéma...il est toujours ouvert à la discussion, avec lui les échanges sont fructueux et je n' ai jamais l' impression de perdre mon temps ni que je lui fais perdre le sien. C' est sa façon à lui d' analyser notre comportement car il prend des notes en même temps.

 Bref, c' est une perle et toute sa clientèle va le regretter car il approche de la retraite.

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Pour moi ma relation est primordiale avec ma psy en ce moment je suis dans un etat mixte je  la fais rire quand je lui dis ça  car il n'y a pas d'etat mixte et elle ecoute ce que ressens et m'encourage  d'ailleurs c'est elle qui m'a encourage à  echanger sur un forum . Mes loisirs ce sont mes fleurs mes plantes j'adore lire mots fléchés croisés  pas douée  pour le travail manuel j'ai 2 mains gauches . Pour ma psychiatre  j'espère la garder elle a l'age d'être ma fille alors j'ai encore un peu d'espoir autrement je serais désemparée c'est tellement rare de trouver sur un bon psy qui comprend  notre maladie   car j'en ai vu des psychiatres pour moi et mon fils qui est bipolaire  lui aussi certains n'ont aucune compréhension  je me demande pourquoi ils ont choisi ce metier là  . Bonne journée à toutes et à  tous?

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

@Bipnadou je n'aurais pas pu dire mieux

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Bonjour Moogly,

Alors moi, j'en ai vu des psychiatres depuis que je suis suivie. Pour être précise j'en ai eu 19 en 10 ans, hé oui ça fait beaucoup !! Le chemin a été long et difficile, entre les internes en CMP ou à l'hôpital qui changeaient tous les 6 mois, et ceux avec qui le courant ne passait pas tout simplement, et puis ceux que j'ai détestés pour diverses raisons... la dernière en date m'était tellement antipathique, rdv de 10min, ordonnance et basta, et parfois menaces, chantage, qu'elle m'a conduite à signer ma première sortie contre avis médical l'année dernière. Désormais je ne la vois plus, j'ai trouvé une nouvelle psychiatre en libéral sur les conseils d'une chouette infirmière, et ça se passe super bien avec elle depuis un an !! Elle est aussi psychothérapeute donc c'est le top. On travaille super bien ensemble et j'avance chaque semaine.

Quant à ma psychologue par contre c'est la même depuis 10 ans, elle m'a vue grandir évoluer, elle me connait par coeur mais j'ai toujours des choses à lui dire, et elle m'apporte beaucoup grâce à ses observations et son regard sur long terme !

Voilà mon histoire avec mes psy.
Bon courage à tous !

Gaby

Discussions les plus commentées