Quand la relation avec le psy s'essoufle

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Bonsoir Mentali210,

Je ne comprends pas, je ne reconnais pas avoir écrit ce qui précède cette nuit !

J'ai effectivement écrit cette nuit vers 4h mais c'était bcp plus long. Je vais bien voir une psy depuis 6 ans... Nous dialoguons tjrs plus ou moins longtemps, mais jamais quelques minutes ! Elle a récupéré mon dossier de chez mon ancien psy. Mais elle m'a dit Il n'y a pas longtemps ne pas bien me connaître pour autant. Ce n'est pas elle qui a trouvé le traitement pour me stabiliser (je suis bipolaire), c'est le psy que je consultais juste avant et avec qui j'ai eu une relation amoureuse qui a duré 8 ans. Nous avons vécu ensemble... Je n'avais plus besoin de consulter au cours de ces 8 années. Il me rédigeait mes ordonnances et équilibrait mon traitement. Cela dit, avec lui j'ai retrouvé l'équilibre et la stabilité et je n'avais pas honte de ma maladie ni de devoir prendre un traitement... Notre relation s'est terminée en 2011 et je n'ai pas été déstabilisée pour autant. C'est moi qui ai mis fin à notre relation et qui ai déménagé.

J'ai décidé de ne plus consulter de psy homme et me suis tournée vers la gente féminine. Ma psy ne me laisse pas terrée dans mon silence lorsqu'elle voit que je ne parle pas, elle tente de dialoguer. Elle est très délicate. Il arrive parfois que je ne sois pas trop décidée à parler alors elle n'insiste pas. Elle me renouvelle mon ordonnance et me fixe un autre rdv. 

Ma bipolarité à été découverte en 1992 et stabilisée réellement en 2003. Depuis, je n'ai pas connu d'épisodes maniaco-dépressifs. Comme Mr Tout le Monde j'ai des hauts et des bas mais rien d'inquiétant.

A partir de l'âge de 14ans1/2 (viol) on m'a obligée à consulter un psy. Je n'ai pas eu le choix. Ça n'a pas collé du tout et je n'avais surtout pas envie de me livrer sur ce que je venais de subir d'autant plus que j'avais été menacée... On m'a dirigé vers un autre psy, ça n'a pas marché NON plus. Lui, il disait bonjour et au revoir ; entre, Il ne se passait rien d'autre. Ces 2 psy n'ont pas détecté que j'étais bipolaire. Normal, on échangeait pas. Il aura fallu attendre 10 ans pour qu'un autre psy pose un diagnostic. 

Les relations avec les psy, c'est pas evident...

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Merci pour ton témoignage courageux je ne pensais pas qu'un psy pouvait tomber amoureux de sa patiente c une belle histoire moi aussi j ai été victime d'une agression sexuelle à 14 ans et je crois que tout est parti de là

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

@mentali210 c'est une grosse possibilité ma mère aussi à subit énormément de choses durant l'enfance et nous avons aussi une histoire difficile... 

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Je revois ma psychiatre le 27 avril et je sens que je vais avoir beaucoup de choses à lui dire. ça fait plus d'un mois qu'on ne s'est pas vu et d'habitude je vais la voir quand ça va mal où j'ai guère envie d'echanger. Ceci explique cela.Maintenant je suis prête à lui exposer mes craintes et mes doutes.+ refaire une ordonnance

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

@mentali210 tu as raison il ne faut pas pas  laisser les choses comme ça il faut que tu lui dises ce que tu penses que tu as sur le cœur c'est très important gros bisous ? et à bientôt j'espère 

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Quand on est bipolaire on aime  se sentir soutenu par son psychiatre , qu'il nous ecoute reellement car on se sent rassuré , moi j'en ai vu des psychiatres qui n'ecoutaient que d'une oreille resultat j'ai été  diagnostiqué  bipolaire en 2008 par une psychiatre  spécialisée  dans les troubles bipolaires et j'ai 66ans !! J'ai confiance en elle mais je reconnais que  parfois j'arrive à  douter alors je vais voir une psychologue mais c'est cher et pas remboursé.  Je vous souhaite à tous  une bonne soirée  ensoleillée ??

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

@Bipnadou merci pour ton témoignange. Comme toi je vais voir un psychologue qui est un tres bon complément du psychiatre puisqu'il travaille avec moi en thérapie comportementale mais c'est cher et non remboursé par la sécu pourtant il a fait un master 2 comme étude. Je suis désolée pour toi que le trouble bipolaire n'est pas été diagnostiqué plus tôt et je comprends ta perte de confiance dans les psy alors je te souhaite beaucoup de courage pour la suite et dis toi qu'il faut dix ans en moyenne pour poser le diagnostique ce qui est énorme !!!

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Je relance un peu le sujet car je n'ai pas grand chose d'autre à faire (lol). Avez vous de bonnes relations avec votre psychiatre et/ou votre medecin et/ou votre psychologue ? Pouvez vous lui parler de tout ce que vous voulez ?

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

@mentali210 je pense que je peux lui parler de tout en fait ça dépend de moi et de mon moral surtout mais je crois que je t'ai déjà répondu à bientôt gros bisous

Quand la relation avec le psy s'essoufle


Posté le

Bonjour mentali210

Je peux parler de tout avec ma psy et avec mon médecin généraliste (qui est une femme) qui s'avère être très bon psychologue. Il est très à l'écoute et ne compte pas le temps passé, il est également bon conseiller. La plupart du temps, j'ai davantage besoin d'échanger. Ma psy m'a mise à l'aise quant à la fréquence des rdv. Pour le moment, je n'éprouve pas le besoin de la voir plus d'une fois par mois. Mais si je voulais la rencontrer plus souvent, un simple coup de tel suffit. Quand je suis vraiment désespérée (ça peut arriver mais c'est rare), elle me reçoit entre 2 rdv sans que je l'aie prévenue au préalable. Elle cherche avec moi la solution pour remédier à la "crise" de stress ou de panique. J'avoue que je suis bien entourée par le corps médical en cas de besoin.

Et puis, les week-ends et jours fériés si je me sens vraiment très très mal, je peux faire appel à mon ami psy. 

Pas de sujets tabous entre nous. Avec la psy et le médecin j'aborde tous les sujets sans aucune hésitation. Ils sont ouverts à toutes discussions. J'ai vraiment de la chance de les avoir rencontrés.

A bientôt !

Discussions les plus commentées