https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

20 réponses

224 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Mon psy a diag un épisode d'hypomanie chez moi en fin de dépression. Il m'a mise sous lamictal et cette molécule me réussit malgré les symptômes indésirables (la moitié du vidal  !!!) et les divers risques cutanés. 

Bref, pour moi, ça marche et cela m'a fait sortir d'une dépression qui a duré bien des mois.

Le hic c'est que j'ai l'impression d'aller beaucoup mieux et sans crise de manie comme d'habitude. Lui me dit que si (je gamberge à fond) et que ce n'est qu'un épisode d'hypomanie lié à la maladie.

Des virages maniaques j'en ai fait avant et je les reconnaissais la plupart du temps (ou mon entourage me mettait en garde).

MAIS L'HYPOMANIE, VOUS LA RECONNAISSEZ VOUS ? LA VOYEZ VOUS VENIR ?

C'est la fin d'une dépression et j'ai plutôt le sentiment d'avoir la pèche, sans plus (de toute façon ce n'est pas difficile d'avoir la pèche après les affres négatives que je viens de traverser...

Voilà, hypomanie grande inconnue, éclairez moi sur vos expériences car franchement "je nage un peu" !

D'avance merci à vous

Début de la discussion - 18/04/2012

Hypomanie


Posté le
Bon conseiller

Bonsoir louylau,

L'hypomanie je connais ça aussi. Je dirais que c'est moins franc que la manie, c'est plus sournois, les signes sont moins évidents à reconnaitre. C'est ce que tu décris comme "sentiment d'avoir la pêche après une dépression", pour moi c'est tout à fait ça. Perso en hypomanie je me sens en forme, alors que quelques jours avant chaque tâche à accomplir me coutait un oeil, rien que de me doucher le matin.....Je suis également irritable, et comme le dit ton psy je "gamberge" à fond, mais alors à fond!! J'ai 10 000 idées à la minute, je n'arrête pas de parler à qqun dans ma tête, soit à moi, soit à mon psy, soit à une collègue, bref j'ai le cerveau plus qu'en ébullition. C'est épuisant, parfois j'ai envie de qu'on m'enlève le cerveau, j'ai envie de le poser sur la table pour enfin avoir la paix que ces voix s'arrêtent. De plus en hypomanie je parle, je parle, je parle, je suis sûre que je saoule mes collègues, j'ai aussi un humour décapant, beaucoup de répartie que je n'ai pas forcément d'habitude, ce qui fait bien rire tout le monde moi y compris. Je dirais que ça, c'est le bon côté de l'hypomanie, les crises de rire.

ce qui est diffcile à vivre pour moi, c'est de savoir que même si je me sens enfin en forme, c'est l'hypomanie qui arrive. J'ai l'impression de ne jamais aller bien, puisque quand je vais bien, c'est que je ne vais pas bien!!! Alors faut-il que je reste comme une loque pour le reste de ma vie? Le lithium me permet de ne pas sombrer dans la dépression, disons que ça atténue les effets, mais je me sens quand même super molle, et ces épisodes sont plus longs que l'hypomanie chez moi. Alors, oui , j'avoue, et je te comprends, l'hypomanie après une période dépressive c'est quand même chouette

Et toi qu'est ce que tu ressens en hypomanie?

Bonne soirée

Hypomanie


Posté le
Bon conseiller

Hello Ernestine 

Ben, en hypomanie le problème c'est que je ne me sens pas du tout dans cet état, j'ai l'impression d'être "normale". A part le fait que je ressasse des idées de vengeance contre les gens qui m'ont fait souffrir ou bien alors (c'est beaucoup plus sympa) que je prends des fous rires pour pas grand chose (une blague, une situation cocasse, etc...).

Mais le fait est que ces idées positives autant que négatives m'obsèdent.

N.B. : Merci d'avoir répondu à ma question !!! 

Hypomanie


Posté le
Bon conseiller

Salut louylau,

Mais oui c'est ça, on se sent "normal". Sauf que tu remarques quand même quelques bugs non? Tu le dis toi-même, idées de vengeance, et euphorie (les fous rires). Alors à partir de là on ne peut pas dire que cet état soit normal. J'avoue que pour le côté euphorique c'est agréable, on se sent bien, mais pour le côté "cerveau au taquet" c'est pas cool du tout.  Ça va faire 1 mois que je suis comme ça, je prends du Solian depuis quelques jours ça me détend un peu le cerveau

A bientôt. Prends soin de toi.

Hypomanie


Posté le
Bon conseiller

C'est vrai que le cerveau est "au taquet" .

Les idées de vengeance ont disparu en en parlant avec mon psy qui a bien dédramatisé le truc. Mais c'est bizarre, je suis épuisée tout en ayant le cerveau en ébullition. Le corps dit STOP et le cerveau dit ENCORE.

Résultat je fais encore quelques sièstes et je me couche avec les poules ... Mon psy me dit que c'est la dépression qui rôde encore sous l'effet bénéfique des médicaments.

Tout compte fait je vais choisir l'euphorie !!! C'est plus sympa !!!

A bientôt et prends soin de toi aussi.

Hypomanie


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Louylau,

Oui l'euphorie c'est plus sympa! Enfin tant que ça ne prend pas des proportions trop importantes...Pour moi c'est plutot hyperphagie, dépenses sans vraiment  compter et surtout irritabilité qui me gache bien la vie. Je prends du téralithe depuis un an et je dois dire que ces côtés là sont bien atténués (sauf l'hyperphagie, j'ai pris 15 kg en un an!!). Je suis en hypomanie depuis le mois de février, j'ai vu mon psy heir soir, il s'étonne que le téralithe ne "coupe" pas les phases hypomaniaques, et comme je lui ai dit que ça ne me pourri pas la vie plus que ça et que j'en apprécie les bons côtés, il a répondu qu'il est urgent d'attendre!! Bref on change rien au traitment tant que c'est pas pire, ce qui me satisfait plutot que de prendre des médoc qui assoment. Concernant la prise de poids , il souhaite me mettre sous Epitomax. J'ai lu beaucoup de commentaire positifs et négatifs à son sujet. Je dois faire un bilan sanguin complet et retourner le voir avec les résultats et on verra...

A bientôt et bon courage

Hypomanie


Posté le
j'aime bien l'hypomanie quand elle reste acceptable aussi. je me sens bien, active pas une loque, plus sure de moi. mais j'ai connu des hypomanies, voir des manies, assez dures à vivre, avec alccolisation , achats excessifs, irritabilité... J'ai fait une (hypo)manie à 18 ans avec hallucinations visuelles. sous traitement depuis seulement trois mois, j'etais en hypomanie legere ces derniers jours, et cela m'a bien aidé à supporter le manque de sommeil induit par les nuits entrecoupés de reveils de mon bébé, par les soirées interminables de mon fils de 4.5 ans qui ne veut pas dormir (cyclothymique et en phase hypo aussi) autant cela peut etre un avantage pour soi meme, autant c'est epuisant pour l'entourage. je sors tout le temps, je passe mon temps à demenager la maison, à faire pleins de travaux, de projets que les autres ne suivent pas... mais quand ça m'amene à boire quelques verres, c'est là que je sens que ça part en vrille (j'ai bu en etant enceinte et j'ai pris recemment quelques verres alors que j'allaite!!!) et en ce moment, j'ai l'impression d'etre vraiment limite, prete à exploser ... mais je n'explose pas, je suis juste je pense epuisée psychologiquement de ces soirées à rallonge et je voudrai bien me reposer, sans y parvenir!!
Hypomanie


Posté le
Bon conseiller

@mayasoleil

Bonjour,

Ce qui est épuisant avec (l'hypo) manie c'est ça, être ne forme 24h sur 24, dormir peu et ne pas se sentir fatiguée.Lors d'une de mes premières hypomanies, j'ai trouvé ça effrayant car je me demandais quand j'allais "tomber", une fois j'ai pris un lexo entier à 12h parce que j'étais super énervée à cause de mon travail, et ça ne m' rien fait et j'avoue que sur le moment j'ai eu peur, peur de voir à quel point le cerveau peut s'emballer sans qu'on puisse rien contrôler.

Bon courage à toi.

Hypomanie


Posté le

mes périodes d'hypomanies les plus intenses et ou j'ai pu faire les choses les plus folles étaient sous l'emprise très excessive de l'alcool (d'ailleurs j'étais meme devenue alcolique). je tenais des nuits entieres à danser toute la nuit chez moi pour me fatiguer jusqu'au petit matin sans y parvenir, et pourtant à l'époque j'étais seule avec mes 3 enfants dans la maison en travaux que je continuais à restaurer, avec les 3 hectares à entretenir, avec le boulot en semaine en usine..... bref j'étais inusable. et forcement la chute à été terrible!!!2 de mes enfants ont été placé à leur demande, j'ai perdu mon travail, j'ai vendu la maison, j'ai beaucoup perdu!!!aujourd'hui je ne touche plus à l'alcool depuis 3 ans, j'ai récupéré 1 de mes enfants, l'ainé refuse toujours de me voir mais est majeur, j'ai donc en tout 4 enfants et suis par contre de nouveau seule. en revanche j'ai retrouvé un travail dans lequel je m'épanouie(ils sont au courant de ma maladie et me soutiennent) et ou je peux me dépenser pendant les phases d'hypomanie.

je déconseille fortement aux bipolaires de consommer de l'alcool de par mon expérience et celle de mon entourage (autres membres de ma famille bipolaires et buvant de l'alcool), cela peut se révéler destructeur.

Moi aussi comme mayasoleil j'ai bu pendant les 3 premieres grossesses et meme pendant l’allaitement du premier. c'est du grand n'importe quoi quand j'y repense. et sans alcool c'est plus sain et de plus l'alcool amoindri les effets des médicaments.

bon courage à tous. Bizz

Hypomanie


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Je lis ici et ailleurs que les bipolaires ont une forte tendance à l'alcoolisme. Personnellement je ne bois quasiment jamais d'alcool, et je n'en ressens ni l'envie ni le besoin. Mon addiction à moi c'est la bouffe, et dans un sens c'est pas mieux, mais je m'estimle chanceuse de ne pas être attirée par l'alcool.

Discussions les plus commentées