https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

De l'espoir ?


Posté le
Bon conseiller

bonjour amao638

tu as surement raison et merci de le signaler

dès que je vais bien j'ai tendance à oublier ma maladie

mariée, un mari et des enfants en or j'ai souvent fait passer mon travail avant le reste 

et même dans la maladie nous restons nous-même

aujourd'hui il serait temps que je tiennes compte de leurs efforts constant et que je vie plus pour et avec eux.

mot d'ordre pondération

De l'espoir ?


Posté le
Bon conseiller

je suis d'accord avec vous il faut revisiter sa vie, apprendre à la vivre plus calmement avec les petits bonheurs et les peines que l'on sait, le tout c est d'avancer et de ne pas tomber. Bonne continuation merci à vous de vos témoignages

De l'espoir ?


Posté le
Bon conseiller

L'important, quelque soit sa santé, est de trouver un sens à sa vie.

L'amour en est le centre.

Sachez vous les MP que vous n'êtes pas seul.

Des milliers de personnes se mobilisent pour vous aider et faire reconnaître vos difficulté et celles de vos proches.

Consultez le site de l'UNAFAM.

UN aidant de MP

De l'espoir ?


Posté le

Merci gege85130 pour ce message de soutien. Je suis d'accord l'important c'est de trouver un sens à sa vie. Je ne l'ai pas encore trouvé ce sens même si j'ai touché du bout des doigts le bonheur de vivre à deux, une vie de couple épanoui. Je ne désespère pas pour autant. Pour parler des équipes soignantes je tiens à remercier les différents thérapeutes qui m'ont prises en charge que ce soit des psychiatres, psychologues ou l'infirmière psy auprès de qui je suis une TCC actuellement et ai suivi, avec également une psychiatre, 2 thérapies de groupe (phobie sociale, affirmation de soi). Sans eux je ne sais pas où et dans quel état je serais actuellement. Et oui ! je suis passée pas loin de la catastrophe il y a 8 ans de cela en sombrant dans la dépression la plus profonde. Apparemment j'ai décompensé : stress chronique, aigu, anxiété et crises de panique depuis l'adolescence et ensuite travail auprès de collégiens pas toujours tendres avec moi ("animatrice"multimédia) tout cela n'a pas fait bon ménage.

Le mot espoir n'est pas dans mon vocabulaire mais c'est un mot que je devrais pourtant adopter

A bientôt sur le forum

Cécile

De l'espoir ?


Posté le

Bonsoir,

Merci Cécile de ton témoignage, il rejoint un peu le mien quant à l'équipe thérapeutique qui nous aide !!!

Par contre je ne sais pas s'il faut que j'ouvre un nouveau topic, mais j'aimerais avoir des témoignages - en attendant le mien Jeudi - de personnes bipolaires (II) travaillant - ou non - mais ayant été convoquée par la médecine du travail pour une mise un invalidité catégorie 1.

C'est mon cas ce jeudi matin qui vient ; en principe ils devraient valider  la décision de la sécurité sociale, c'est à dire que je puisse continuer à travailler à temps partiel dans la cadre de l'invalidité caté. 1. L'ennuie c'est que ce n'est jamais le même médecin qui reçoit, donc pour le suivi du dossier ce n'est pas évident. En fin, de dossier, j'amène le mien, et il est bien conséquent quant à son contenu....

Donc je vous dis à Jeudi (au plus tard) pour vous raconter...

Cordialement,

Agnès

De l'espoir ?


Posté le
Bon conseiller

Bonsoir,

Je suis handicapée à 79 %, par rapport à la bipolarité, je travaille dans un ESAT (CAT, centre d'aide par le travail). A la MDPH, j'ai eu un rendez-vous, j'avais peur qu'ils me jugent car je ne cherchais pas de travail je me sentais pas prête, ils m'ont proposé de m'orienter vers un atelier "protégé", j'ai dit oui tout de suite, j'avais pas compris que c'était un CAT, mais finalement j'y suis bien. Je suis passé à mi-temps depuis le début du mois de juillet 2014, car trop fatiguée. Je suis dans un atelier couture sans CAP couture et j’apprends tous les jours, j'adore... Voilà, je crois qu'il ne faut pas trop s'inquiéter pour votre rendez-vous, les médecins ne veulent pas mettre les bâtons dans les roues d'une personnes qui veut travailler.

De l'espoir ?


Posté le

je suis bipolaire stabilisée depuis 2 ans maintenant grâce à mon psychiatre et au changement de dosages. Moi aussi j'ai connu l'HP ; cela n'était pas drôle mais cela m'a permis de reprendre pied et de comprendre que je n'étais pas seule , que je suis capable d'avoir une vie sociale malgrés de rares crises. j'ai un travail dans le milieu protégé et mon employeur et mes éducateurs m'ont laissée ma chance. Cela fait 18 ans que j'y suis. cela ne s'est pas toujours bien passé avec les autres : ils ont dus supportés mes crises.

muscardin38

De l'espoir ?


Posté le
Bon conseiller

On attend le résultat de ton entrevue avec impatience Agnes -  VERVEINE

De l'espoir ?


Posté le

Bonjour,

Comme promis, je viens vous dire.

Le médecin n'a fait aucune difficulté. Après avoir survolé mon parcours et le traitement, elle me demande ce que pense l'entreprise. Je lui ais répondu que je n'avais pas à répondre à la place de l'entreprise et elle a donc appelé directement mon patron. Qu'est ce qu'ils se sont dis, je ne sais pas. Donc elle m'a mis apte pour travailler à mi-temps de 9h à 12h30 tous les jours de la semaine.

A mon retour au bureau, on ne m'a rien dis ni mon patron ni personne, et ce n'est pas plus mal. J'ai rendu la fiche d’aptitude au secrétariat et je me suis mise à mon travail.

Tout de suite après le travail j'avais RDV avec ma psychologue et je lui ais raconté. Ce qu'il ressort ? du soulagement c'est sur ! Je me sens entendu dans ma souffrance, et dans ma lutte surtout. Maintenant c'est un autre horizon pour moi, un peu plus clair je vais un peu me poser (pauser ?).

J'espère que ce témoignage réconfortera certains, j'ai vu sur les échanges que bcp de personnes galéraient ! Bien sur avec notre maladie, rien n'est jamais acquis à 100 %, mais ca fait du bien de se savoir entendu....

Cordialement,

Agnès

De l'espoir ?


Posté le
Bon conseiller

gege j'ai vu le bureau de l UNAFAM en ville en me promenant, maintenant je sais où m'adresser si pb merci

Discussions les plus commentées