Choc psychologique à la suite d'un infarctus

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Infarctus du myocarde

Choc psychologique à la suite d'un infarctus

Posté le

J’ai un seul stent pour le moment.

avec les médicaments j’ai une tension à 8/4 cela me semble bien faible tout de même. Donc j’ai une grosse fatigue, je verrai mon médecin semaine prochaine pour faire le point.

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
2


Posté le

@Lolo59200 bonjour sebastien

j'ai 46 ans j'ai fait un  infarctus le 8 novembre 2018 avec pose de 2 stents sur la coro droite, sans nécrose du muscle parce que mon idm à été pris à temps.

j'étais hyper active et bien évidemment ca m'a stoppé net les 1ers mois, il faut 1 an a peu près pour se remettre de ça, mais je t'assure que je recommence à avoir une vie sociale tout a fait normal et comme avant avec bien sur quelques interdits, moi plus de cigarettes, plus d'alcool, mais je vis je sors je fais du sport... évidemment je n'ai pas la même pêche qu'aavant mais tu vis bien quand même, la réadaptation cardiaque que moi j'ai faites a taverny pendant 6 semaines m'a permis de récupérer une bonne santé physique quand même

tout est une question de temps  courage

Choc psychologique à la suite d'un infarctus

Posté le

@Annadu44 bonne anniversaire et bonne santé.

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
1


Posté le

@Phanielou‍ inscrivez-vous sur ce fil, vous vous ferez plein d'amis !

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
2


Posté le

Bonjour

j ai fait un infarctus il y a un an et demi et je me suis senti mourir ..le samu est arrivé très vite donc mon coeur n a pas de séquelle 

pas de stent juste un traitement médicamenteux. La première année j ai eu beaucoup de crises d angine de poitrine donc plusieurs aller retour en ambulance aux urgences et deux coronarographies . J ai un patch de trinitrine maintenant après une nuit passée au service des urgences vitales

J ai commencé des crises de panique avec la peur de mourir 6 mois après mon infarctus..

j ai fait 2 seances d emdr qui m ont bien aidée je vois un psychiatre pour mes crises d angoisse j avance petit à petit 

quelqu un a ressenti ces crises de paniques qui ressemblent à un stress post traumatiques?

bonne journée à tous

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
1


Posté le

@Atherome 

bonjour , je souhaiterai réagir à ton message. J ai fait un infarctus chez moi il y a 2 mois jour pour jour. Comme toi je me suis vu mourrir. Après la pose d un stent je suis restée 6 jours en soins intensifs où j ai pu faire part de cette souffrance à une infirmière vraiment géniale. Elle m a beaucoup aidé.  Des ma sortie j ai contacté ma mutuelle pour bénéficier d un soutien psychologique. La psy a confirmé que cela ressemblait un stress post traumatique . Je revivais chaque jour l infarctus, l arrivée des pompiers, les soins du Samu, le bloc opératoire mais surtout le regard de mon fils de 14 ans  qui était présent quand c est arrivé. J étais sous le choc. On n est pas préparé à une crise cardiaque surtout quand on est une femme et qu on est jeune. Il fallait que j évacue tout ce stress. L angoisse montait au fil de la journée et chaque soir  pendant un mois j ai fait une crise d angoisse. J avais du mal à respirer, j étouffais. C est maintenant fini. J ai d abord vidé tout mon stock de larmes !! J ai aussi pris quelques xanax. Quand je sentais l angoisse montait je prenais mon manteau et j allais prendre l air et marcher 5 ou 10 minutes. Mais c est surtout la parole qui m a aidé. Se sentir mourrir c est douloureux et j avais besoin d exprimer cette souffrance et aussi la peur que ça recommence. Il faut trouver la personne à qui tu peux exprimer cela et ta psy est sûrement cette personne. Elle ne cherchera à minimiser ( comme peuvent le faire parfois les cardiologues ou nos proches pour nous rassurer ) , elle écoutera ta douleur. Je n ai plus de crise d angoisse depuis un mois, bien sûr il y a encore des inquiétudes à la moindre douleurs ou au moindre essoufflement mais ma raison a pris le dessus. J ai été super bien prise en charge , je suis sous traitement , j ai arrêté de fumer. Objectivement je vais bien ( même si je suis fatiguée). Je vais profiter de cet accident pour justement prendre davantage soin de moi. C est une alerte  que notre corps nous a donné, il faut en tirer le meilleur. On a tous des ressources et je suis sûre que tu vas les trouver. Je suis à ta disposition si tu souhaites échanger. 

Je te souhaite bon courage. 😊

Choc psychologique à la suite d'un infarctus
1


Posté le

@Phanielou merci pour votre témoignage réconfortant

Choc psychologique à la suite d'un infarctus

Posté le

Bonjour à tous et à toutes,

Comment allez-vous aujourd'hui ? emoticon Timide

Après avoir fait un infarctus, avez-vous subi un choc psychologique ? Comment avez-vous fait pour vous en sortir ? Est-ce que vous allez mieux désormais ?

Prenez soin de vous, 

Candice de l'équipe Carenity

Choc psychologique à la suite d'un infarctus

Posté le
Bon conseiller

Il y a 3 ans en février j' ai fait un oedème pulmonaire et j' ai bien cru que j' allais mourir étouffée !!! Après un stage d'une quinzaine en réa puis en cardiologie je suis rentrée à la maison... j' avais un compagnon et ça m'a bien aidé pour reprendre le cours de ma vie.... Deux mois plus tard mon compagnon a été hospitalisé et là je me suis prise des crises d' angoisse insupportables seule à la maison, la nuit je paniquais et j' ai dormi près de six mois avec la lumière mon compagnon étant parti pour un monde meilleur.... Puis peu à peu en me raisonnant et en prenant sur moi j' ai pu certaine nuit éteindre mais en laissant les volets ouverts... j' ai fait installer une alarme et toutes ces actions réunies je suis sortie de ma hantise "que ça revienne" je ne dors toujours pas d' un seul trait (réveil toutes les deux heures) mais il m' arrive de dormir une nuit entière en pointillé... lorsque l'insomnie revient je lis !!!!

Choc psychologique à la suite d'un infarctus

Posté le

moi je ne panique jamais , car je sais depuis le 1er jour que je suis condamné ( car mon cas est trop grave , ils ne savaient pas et me parlaient de me mettre sur une liste de  greffe  cardiaque.....etc).... J' en ai eu marre et ça fait 3 ans maintenant que je tiens et que je vie chaque jour avec l'épée Damoclès au dessus de la tête .