La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

32 réponses

313 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Cette pathologie psychiatrique à la gravité souvent sous-estimée se place juste derrière le mal de dos en termes de facteurs d'invalidité mondiaux.

En savoir plus : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/11/08/21504-depression-seconde-cause-dinvalidite-dans-monde

Début de la discussion - 21/11/2013

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Avez-vous lu cet article ? L'avez-vous trouvé intéressant ?

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le

bonjour,

avez vous entendu parler d'implant et est ce que quelqu'un a déjà essayé sur ce forum?

forum psychologie

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le

merci julien pour ce lien il est super j'ai tout regardé et je l'ai vraiment trouvé interressant merci pour ce partage

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le
Bon conseiller

la depression est elle hereditaire

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Un lien très intéressant en effet.

Vous avez certainement lu que la dépression pouvait mener à des problèmes cardiaques. J'aimerais savoir si certaines personnes ont vécu une situation telle celle-ci: suite à des problèmes personnels j'ai moi-même fait de la dépression et de minimes soucis cardiaques. Certains proches m'ont accusé d'avoir déclenchée des problèmes cardiaques (infarctus) à deux personnes de ma famille suite à mes soucis personnels qui les ont touchés aussi bien sûr. Je l'ai mal vécu et j'ai aussi culpabilisé, ce qui m'a replongé dans la dépression. Cela date de 2008 et refait encore surface aujourd'hui, particulièrement quand une situation me rappelle ces souvenirs.

La dépression peut toucher toute personne selon leur sensibilité, elle peut évoluer aussi vite qu'elle peut diminuer. Comment expliquer cela?

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Effectivement ce serait bien si cette maladie était davantage médiatisée, comme beaucoup d'autres, cela permettrait de ne pas être jugé et méprisé au quotidien!

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le
Bon conseiller

Bonsoir je découvre ce sujet. Oui d'accord avec toi @quesaquo. Pour ma part, j'ai eu l'extraordinaire chance d'être comprise et aidée, non seulement par ma famille, mais par ma patronne et mes collègues. Car la Sécurité Sociale après plus d'un an d'arrêt maladie m'a reconnu apte à retravailler. Or je n'étais pas encore bien, mais je pense que ça a été une chance car comme je le dis plus haut, mes collègues m'ont soutenue. Amicalement à toutes et tous, courage  

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le
Bon conseiller

Bonjour

C'est important d'être écoutée et comprise par son entourage, cela permet de remonter "la pente" plus vite ou du moins pas seule. Moi beaucoup m'ont abandonné, ce qui m'a enfoncé encore plus. Heureusement j'ai été suivi par un bon médecin et j'ai eu la force de continuer à travailler, je me suis même acharnée sur mon travail pour éviter de penser et de me sentir moins seule. Bien que c'est difficile de paraître bien.

La dépression, seconde cause d'invalidité dans le monde


Posté le
Bon conseiller

Comment accepter de savoir que l'on ne peut plus travailler à cause de la maladie, alors que c'était le seul remède pour se battre pour se battre face à une précédente maladie. C'est un choc qui vous anéantit une fois de plus et vous fait retomber dans une dépression qui semble insurmontable. Alors on se laisse aider par une tierce personne, du moins on l'écoute, peut-être dans le vide, on avale des comprimés, un jour ça un autre moins. Cela pour dire que finalement on ne se remet jamais d'une dépression, quand on pense être guérit, il suffit de peu pour replonger de nouveau. On devient fragilisée. On s'isole. On vous abandonne.

Et par cette faiblesse, cette fragilité accumulée qui nous envahit de plus en plus fait que nous sommes plus vulnérables à ce que d'autres maladies se réveillent en nous (psoriasis important, maladie cardiovasculaire, crises d'asthmes fréquentes et graves, tumeur, fausse couche, etc...). Et ça, on ne peut l'éviter.

Discussions les plus commentées