Sortie seule de la dépression , j'ai encore besoin d'aide

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

1 réponse

26 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

 Bonsoir,

J'ai 22 ans et il y a 2 ans, je suis tombée en dépression. Cela a durée 1 an. Je n'ai reçu aucune aide, que ce soit venant de l'entourage ou du cercle medical/psy. J'avais de fortes pensées suicidaires, je me sacrifiait (il m'arrive encore de le faire, très rarement en période d'anxiété intense), et je n'avais plus de vie sociale. Voir la joie des autres appuyait sur le fait que moi, je n'arrivais plus à ressentir de bonheur, a rire, ni même à sourire. Et les sorties m'angoissaient énormément, de par mon incapacité à parler sans pleurer, et le fait que mon mal-être se lisait sur mon visage et mon allure. Aussi parce que je n'avais plus goût à RIEN dans ce monde. 

Apres des mois passés dans mon lit, enfermée dans le noir à ne plus manger, j'ai commencé à cogiter. Mais je ne reflechissais pas à la manière dont j'allais mourir pour une fois. Mais plutôt à comment, et pourquoi tenter de m'en sortir malgres que ça me paraissait insurmontable. Il le fallait, car je ne voulais pas réellement mourir. c'est juste que la vie m'était insupportable... J'ai eu cette illumination de me dire : les jeunes de ton âge ils voient leurs amis, font des sorties, font leur travail ou études, passent leur permis... Et toi ? Tu es enfermée à te laisser mourir à seulement 20 ans. Je me suis fixer comme simple objectif de passer mon permis. J'avais au moins un but. Et ça m'a aidé car pour ca il fallait de l argent pour gagner cet argent il fallait travailler. Alors chaque jour je sortais de mon lit un peu dans la journée et je dessinais un peu, je rangeais, je faisais à manger pour ma famille. Rien de spécial, mais c'était dur au départ. Apres, j'allais un peu dehors. Puis je me suis forcée a postuler à certains endroits pour 1 voir 2 mois. J'ai été prise je travaillais à 5h jusqu'à 11h alors je voyais peu les clients ca ne me brusquait pas trop socialement et je parlais petit à petit au monde. Je me suis fais des connaissances. Voila comment mon état s'est peu à peu amélioré. 

Mais... bien qu'aujourd'hui j'aille mieux je ne vais pas bien. Je me sens encore très seule et incomprise. J'ai des idées noires même si je ne pense plus au suicidé. Je ressace de mauvais souvenirs, je me met dans de mauvaises situations, j'ai une peur de l'avenir et mon entourage me donne de l'anxiété. Je me sens très oubliée dans ma famille. Ca me fait du mal même si aujourd'hui c'est une habitude et que je vis avec.

Je n'ai plus mon imagination d avant, je ris beaucoup mais moins facilement qu'avant.Moi  qui ne buvait pas dutout dutout j'ai commencé à boire... pas souvent mais en grande quantité, jusqu'à pleurer le plus souvent. une fois je me suis même assise au bord d'un pont et venu me chercher. 

Je vais mieux, mais je vais mal quand même.  je ne sais pas vraiment ce que je dois ffaire aller vers qui, je me sens perdue. Ce n'est plus lisible sur mon mais c'est très enfouis en moi malgres les moments de joie que j'arrive à aller chercher parfois.

Début de la discussion - 07/10/2021

Sortie seule de la dépression , j'ai encore besoin d'aide


Posté le

Bonjour @lost.soul‍ , Peut être que c’est le fait de passer à la vie d’adulte qui te fait ça… Avant vue que tu étudiais, tu avais des choses à faire, des objectifs et tu étais entouré de gens la plus part du temps. Peut être que tu devrais essayer de te fixer quelques objectifs. Qu’ils soient personnels ou professionnels. Bonne journée et courage !

Discussions les plus commentées