Dépression : mes nombreux questionnements !

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

6 réponses

79 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

La dépression. Que dire de ce sujet peu connu autre que de mettre de l’avant l’horrible comparaison que l’on peut en faire avec un agrume plus que quelconque qu’est le citron. Utile à bien des escients rares sont ceux qui se risquerait à croquer à pleine dents. Bien utile que cela peu être de chercher un sens à son existence profonde, il serait plus juste de dire que nous serions plutôt des citrons tentant de chercher des attributs onéreux à notre existence. Malgré que je pense souvent à des questions que je juge moi-même essentiel, j’ai tendance à surestimer la futilité de cette quête de réponse sans fond. Je cherche quand même réconfort dans le partage incognito que ce site peut potentiellement me procurer. J’ai aucune idée le sujet de ce court paragraphe, mais je crois que ça peut me faire du bien de le partager... Je vous pose la question à vous lecteurs, la recherche d’un bonheur est-elle une conséquence d’un abrutissement comme la dépression ? Comment on sait réellement si nous sommes en dépression, si au final, un malade inexpérimenté ne pourrait lui-même s’analyser ? Peut-on s’auto-analyser au point d’émettre un pronostic ?

Début de la discussion - 06/02/2021

Dépression : mes nombreux questionnements !


Posté le
Bon conseiller

Bonsoir @Impresso3‍ 🤩 c'est normal a mon avis de se poser des questions existantielles. Tu demandes comment on sait si l'on est en dépression. Pour moi, je pense que c'est lorsqu'on prend conscience que plus rien ne nous intéresse. Qu'on perd le goût de tout ce qui avant nous intéressait. La recherche du bonheur tu dis, c'est la recherche d'aimer et d'être aimé je crois

Je te souhaite de trouver l'équilibre que tu recherches bonne soirée 🤩

Dépression : mes nombreux questionnements !


Posté le

@erwannono  Bonjour, c'est exactement ce qui m'est arrivé il y a maintenant 8 ans et j'en ai tiré exactement les mêmes conclusions. Malheureusement, cela peut arriver à tous le monde et la frontière est mince entre le moment où tout va bien et celui où tout bascule. Pour moi, tout avait basculé en une fraction de seconde et même si j'ai aujourd'hui retrouvé le gout de choses que j'aimais grâce à ma femme ( et aussi à ma volonté de m'en sortir, je ne minore pas ce paramètre ), j'en porterais à jamais les stigmates. La guérison est souvent longue, très longue et je pense qu'il ne faut pas refuser de se faire aider. 

Bonne journée à vous.  

Dépression : mes nombreux questionnements !


Posté le
Bon conseiller

Bonjour @lonewolf16‍  oui je suis tout à fait d'accord avec toi, il faut accepter et même chercher de l'aide non seulement auprès de son entourage familial et amical, mais aussi auprès du personnel médical, d'associations. Merci de donner ton témoignage et je te souhaite de trouver la paix intérieure, moi c'est dans la foi en JESUS CHRIST que je l'ai trouvée, mais c'est sûr que c'est souvent très long j'en conviens. 

Très bon dimanche à toi aussi

Dépression : mes nombreux questionnements !


Posté le

Quoique en disent certains, la dépression est bel et bien une maladie qui ronge de l'intérieur. C'est compliqué de s'en sortir seul.  Le principal est de retrouver la foi en quelque chose.  J'ai retrouvé la paix grâce à ma petite femme, même si je conserve en moi des réflexes d'auto protection instinctifs. Comme je disais,  on conserve des stigmates...😉

Dépression : mes nombreux questionnements !


Posté le
Bon conseiller

Oui @lonewolf16‍  on conserve des stigmates, et il faut être très  attentif à ce qui nous bouleverse. L'amour que te donne ta femme, et que me donne aussi mon mari, est un formidable soutien ♥️

Dépression : mes nombreux questionnements !


Posté le

@Impresso3  Quant on souffre de depression , on le sait . Ca revient à dire , comment sait-on  si on est infirme , sourd ou aveugle .  la dépression n'a rien à voir avec le bonheur , ou le malheur  .  C'est une maladie mortelle , comme le cancer , mais beaucoup plus douloureuse ,  eel ne vous donne aucun répit , ne pas confondre avec la bipolarité , vous ne dormez pratiquement jamais , vous ètes en permanence dans un état , qui est comparable au coma , ce qu'on appelle " l'état second " , nausées à vie , vertiges , disparitio du goût , de l'odorat , de l'apétit  . l'enfer à vie des fois . Pour ma part ça a durer 40 ans . C'est une maladie plurielle , pas comprise, pas étudiée ,  il faut vivre dans la clandestinité , car rejeté par la famille et la société .  En bref c'est une non vie . Je vous souhaite de ne jamais souffrir de cette maladie , chronique , et sévere , pas mème une semaine . Maryco

Discussions les plus commentées