Je me propose d'écouter vos souffrances et de vous aider comme je le peux

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

3 réponses

37 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonsoir, je me suis inscrite sur le site pouvoir discuter. Certes je ne suis pas dépressive mais je suis là pour vous écouter, si besoin de parler en mp !

A bientôt ?

Début de la discussion - 20/02/2022

Je me propose d'écouter vos souffrances et de vous aider comme je le peux


Posté le

Bonjour, c'est vraiment gentil d'écrire un tel message en se proposant de discuter, je suis contente de vous trouver ce matin 😃...Je ne suis pas dépressive non plus, mais s'il ne se passe pas quelque chose, je vais le devenir...Certainement trop isolée, j'ai recherché pourtant cette solitude, solitude mesurée, je vis seule, oui, mais un grand enfant et sa famille dans la région et une amie. Ma hantise depuis le mois de septembre concerne mon fils qui a une fragilité à l'alcool qui a fait que sa compagne le quitte, ça me dévaste et il n'y a pas de solution magique...Je disais souvent sur un ton de la plaisanterie que si j'avais su, je n'aurais eu que des peluches et pas d'enfants...Je le pense carrément aujourd'hui. C'est une telle douleur d'être impuissante...Voilà...je vous dis à bientôt...

Je me propose d'écouter vos souffrances et de vous aider comme je le peux


Posté le

Bonjour, je comprends votre inquiétude de maman. Rappelez-vous que l'"alcoolisme" est une maladie. Il est en sous l'emprise et en est victime. Savez- vous ce qui a pu déclencher cela? Et le papa qu'en pense t il?

Je me propose d'écouter vos souffrances et de vous aider comme je le peux


Posté le

Bonjour et merci de votre compréhension. Mon fils a 42 ans, son père est mort quand il avait 7 ans, je n'ai pas refait ma vie. Je ne sais pas si on peut vraiment parler d'alcoolisme, ce n'est pas tous les jours, plutôt le soir, sa compagne a décidé de le quitter fin septembre, il y a 2 enfants, mon fils a pu garder la maison mais à cette heure, son ex compagne (ils sont dépacsés) y est toujours...Il a vu son docteur en septembre, il lui a parlé de son problème, il n'a pas bu du tout jusqu'à janvier où il m'a dit avoir craqué car il n'en peut plus qu'elle reste là, dans la maison, d'une humeur massacrante tous les jours, y compris envers les enfants...Aujourd'hui, il a repris rv avec son docteur et il le voit vendredi. Il est sous anxiolitique léger et anti dépresseur. Il ne voulait pas de cette séparation mais aujourd'hui, au regard du comportement de sa compagne, il ne reviendrait pas en arrière. Elle reste car matériellement, cela va être très dur pour elle. Mon fils est ultra sensible, il a un travail à haute responsabilité, qui génère certainement un stress quotidien, il est apprécié de ses employeurs...Voilà ce que je peux vous dire pour "poser" la situation...J'espère vous lire bientôt. Bonne journée à vous !

Discussions les plus commentées