Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

8 réponses

65 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour à tous, certes, j'ai fait une dépression (92-95) avec un comportement anorexique au décès de ma mère psychologiquement malade, une situation familiale difficile où je "jouais" le rôle de maman jusqu'à en oublier ma propre vie. Au fil du temps; il a fallu que je retrouve ma place au sein de la fratrie. Mon jeune frère (24 ans) a eu du mal à comprendre que j'étais sa sœur et pas plus d'où de nombreux heurts.

Aujourd'hui, je ne connais plus la dépression au quotidien mais reste suivie par un psy par prévention car vivre une maladie chronique et évolutive n'est pas simple, de la quasi perte de la marche au fauteuil roulant mieux vaut être accompagnée. La vie est bouleversée, je ne travaille plus depuis plus d'un an et ai une incapacité définitive de travail, tout cela ne s'assume pas seule, mieux vaut en parler avant que n'apparaisse un épisode dépressif, je ne dis pas que tous les jours sont roses, il y a des caps à passer mais en ce qui me concerne, je n'ai pas perdu l'envie de vivre. L'important est de savoir qu'il y a une personne (hors famille et ais) sur laquelle on puisse s'appuyer.

Tarfala

Début de la discussion - 08/06/2014

Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles


Posté le

bonjour tarfala je suis d accord il faut en parler et trouver une personne qui soit POSITIVE j insiste sinon on s enferme sur soi même ..c est bien tu as un psy qui t aide c est une bonne chose ..je pense que tout le monde a un terrain dépressif a un moment de sa vie ..le tout c est trouver une personne a se moment là pour nous remonter le moral et nos angoisses ..et puis nous il y en a qui ont un carectère fort qui arrive a se relever et se laisse pas aller ..et d autres plus fragiles a qui cela duras plus longtemps c est pas évident pour eux ..moi pour avoir la pèche j écoute de la musique des  antillaise et brésilienne  ou on a envie de dancer et chanter qui remonte le moral ...la couleur de la vie on l a dans notre tête ..surtout éviter de sombrer ..et c est là que l'on voit que le forum peut être bénéfique ...

Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Xena et bonjour Tarfala moi je me dis qu'il y a un terrain génétique et qu' à l'occasion d'un  trauma il se réveille mais c est vrai je reste persuadée qu'un bon psy peut dénouer les noeuds avant que l'on s'étrangle (lol) je vous souhaite de surmonter avec l'aide du forum ces petits moments de déprime que l'on peut avoir et qui passent parfois en en parlant ensemble. Moi le forum est rentré dans ma vie, et j'y trouve beaucoup à reçevoir et à donner. Bonne après midi à tous

Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles


Posté le

verveine je suis d accord pour le terrain génétique ma mère était dépressive aussi  mais je pense que  le plus dur c est de trouver un bon psy là c est une autre affaire attention il y en a des bons tout est question de filingue et surtout pouvoir parler moi j y arrive pas je décroche vite malheureusement ..bonne soirée

Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles


Posté le

Ma mère, décédée en 92, était dépressive, avait une névrose d'angoisse et des toc. Ce qui je pense est à l'origine de ma propre  dépression. Bien sur, lorsque l'on est au fond du trou, on se laisse mener et en ce qui me concerne c'est la montagne qui m'a donnée la force de repartir. Peu de temps après une hospitalisation d'un mois, en route vers les hauts sommets, mon père et moi avions maintenus la rando prévue sur plusieurs jours, "pour sur", j'en est "bavé", mais suis allée au bout et me suis dit que l'on avait des forces insoupçonnées. j'avais pu faire cette rando, je devais avoir la force de vivre et j'ai décidé ce jour là de reprendre le contrôle de ma vie, je ne dis pas que c'est simple, mais il suffit déjà de trouver un petit bonheur chaque jour et de s'y accrocher : une rencontre, un rayon de soleil, une jolie fleur... Et dès que l'on sent sans plus fragile, revoir son psy, c'est en tout cas, ce que j'ai fait avec ma maladie, j'ai anticipé et ce crois que cela m'aide à affronter l'évolution défavorable et la perte d'autonomie, il est possible, entourée en partie par des associations, de retrouver la joie de vivre même s'il y a quelques coups de blues.

Tarfala

Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles


Posté le

bien sure que l on a des forces insoupçonnables ..et de plus tu t es battu avec ton papa c est important pour pas sombrer ..comme toi je m arrête plus souvent a regarder ce qui a autour de moi ..plus tu es dans l optique de contrôler ta vie plus tu vas reussir psychologiquement et surtout avec les gens que l on aime...ce que l on vie ..avec le temps cela nous renforce notre carectère ...bonne journée ..

Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles


Posté le
Bon conseiller

Tarfala, c est bien d'avoir compris cela, moi aussi je me fais aider par ma psy quand je rencontre un problème parce que je sais que si j'attends trop, je vais peut être basculer à nouveau dans la dépression. Chaque jour j'essaye de trouver quelque chose de beau à faire ou à regarder et ma famille est là aussi. Mais c est en nous que l'on trouve la force de se relever, en se connaissant mieux. Bisous Tarfala

Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles


Posté le

"L'avantage", si je puis m'exprimer ainsi, d'avoir fait une dépression, c'est que l'on sait lorsque que l'on pourrait basculer de nouveau et je crois que cela devient "une force" et permet d'anticiper. Et dès que l'on sent les premiers signes, mieux vaut réagir rapidement et enfin certains médecins reconnaissent que maladies chroniques (j'en ai 2) et dépression (ou risque) sont indissociables et qu'il est préférable d'anticiper. De plus, il est vrai que l'on arrive à trouver des forces insoupçonnées et des subterfuges pour ne pas couler, à chacun les siens, on a tous un "truc" qui nous raccroche à la vie.

Après il y a des choses "rigolotes" si l'on peut dire, ma dystonie est une maladie neurologique (hors liste car orpheline), aussi pour avoir un congé longue durée, lé comité médical départementale m'a casée dans...les maladies mentales, une case fourre-tout, j'avoue cela fait plaisir !!!

Bonne journée, Tarfala.

Le titre est la dépression au quotidien, il y a aussi les dépressions réactionnelles


Posté le
Bon conseiller

bonjour Tarfala levée tôt comme moi! Bonne journée à tous

Discussions les plus commentées