https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

4 réponses

61 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour, actuellement en depression depuis le 07/01/2019 date à laquelle j'ai craquée dans ma société. Je vais tenter de vous en expliquer les raisons.

Je bosse depuis 7 ans dans un centre d'appels, j'ai toujours eu de bons résultats et des diplômes.
Cela dit le management est perpétuellement dans la répression.
On nous fait signer des feuilles de retard, pour une minute parfois, et si nous avons le malheur d'arriver en retard se prendre une bonne remarque di genre'' il faut arriver à l' heure et prendre tes dispositions '' devant tout le monde bien entendu.
avant de commencer on doit écouter notre chef nous faire un brief de 30 minutes parfois des plus négatifs et infantilisant. "il faut vendre ceci, cela, faire ceci faire cela... '' '' vous êtes trop comme ceci... Etc''
Un jour elle nous a dit que ce nous étions trop négatifs et qu' ailleurs il y aurait peut être mieux et que nous devions nous demander si nous avions '' les competences'' pour partir ailleurs.

S' ajoute à cela des écoute, des enregistrements permanents de nos appels.
Toutes les semaines, on nous fait un tableau par vendeur pour nous dire combien de temps en moyenne on a travaillé (si résultat insatisfaisant on doit s'en expliquer avec le superviseur).. Si on prend trop de temps pour aller faire pipi ou remplir la bouteille d'eau.
J'ai eu un avertissement parce que j'avais eu le téléphone portable sur mon bureau alors qu'un collègue l'a derrière moi en permanence et on ne lui dit rien.
Parfois, on me regarde de haut en bas, dans ma façon de m'habiller, et on me sort un '' tu sors ce soir''
...
Les supérieurs nous font des remarques et nous parle alors que nous sommes avec le client.
Lorsque je me suis mise en arrêt, je suis allée à mon travail normalement, la veille j' étais censé avoir posé une journée de récupération...
Or j'arrive le matin, la chef me lance un '' on t'attendait hier'' alors je lui montre les papiers avec les dates sur lesquelles elle m' à mis '' ok''
Elle me répond' 'ah non je n' ai pas signé j'ai pas de double rien..''
(j'avais posé 5 jours et elle m'avait rendu les feuilles en main propre, a ce moment là c'était bon pour elle)
Je me suis mise a craquë, j'ai pleure au téléphone avec le client.
1hoo plus tard, j'ai pu continuer mon travail, mon superviseur, me convoque pour me faire écouter un appel, car j'aurai eu un ton '' agressif''
Il me dit avoir été choqué.
De la j' ai craqué il me dit d'aller me calmer, de prendre 5 minutes ce que j'ai fait....
Il part avec mes feuilles sur lesquelles ma chef avait écris '' ok'' et me dis je vais voir ce que je peux faire.
Il en ressort en me disant qu' ai vu de la situation, du personnel absent. Ma chef ne pouvait me les accorder (j'avais déjà prévu des choses pendant ces 5 jours)
Je précise aussi que ma société est en redressement judiciaire depuis peu.
L'après midi je suis allée voir mon médecin traitant je sui en jusqu'à début mars.
Je n'ai plus envie d'y retourner je ne peux plus supporter l'encadrement, que me conseillez vous ?

J'ai appris que j'étais enceinte la semaine dernière... De 2 mois.

Merci de vos réponses.
. Y

Début de la discussion - 20/02/2019

Dépression au travail


Posté le

hello

C est une histoire de fou, je me plains de ma situation dans ma boite, mais je vois qu il y a pire que la mienne...tu as bien sur eu raison de te mettre en arret, il faut te proteger de ce travail.C'est trop dur à vivre ce genre de choses.

A mon sens, il ne faut pas que t'y retourne...soit tu prolonge ton arrêt le plus possible, ou alors demander une rupture conventionnelle.( pas sûr qu'ils acceptent d'ailleurs).

Mais perso, j'opterai pour te faire prolonger en arrêt.N'y retournes pas.Du moins, pas tout de suite.

Prends du temps pour toi, guérir tes blessures et te reposer durant cette grossesse.

Voilà ce que je pouvais dire :)

Dépression au travail


Posté le
Bon conseiller

je suis d'accord prolonge ton arrêt maladie jusqu'à ton arrêt pour la grossesse, expliques tout ça à ta gynéco et si elle est compréhensible elle te fera un congés pour grossesse difficile si tu as autant de stress à ton boulot ta grossesse se passera mal, en plus enceinte on ressent les choses encore plus fort, ils n'ont pas le droit de te virer tant que tu es enceinte, après je sais pas comment ça se passe renseignes toi si tu pourras prendre un congé pour élevé ton bébé ça te donnera encore 3 ans pour voir si tu es prête à y retourner et te permettre de changer d'orientation et te trouver un travail moins stressant, cette société me désespère. Tout ce stress pour qu'ils gagnent de l'argent sur notre dos et détruise notre planète, j'espère que cette société de consommation se détruira d'elle même et qu'on ne mettra plus l'argent au centre mais plutôt l'être humain et la planète, ça urge ! bon courage 

Dépression au travail


Posté le

@Bettyboopblu c'est du harcèlement moral. J'en ai été victime plusieurs fois. Je ne travaille plus depuis fin 2015 et j'en fais encore des cauchemars. Je suis en congé de longue durée pour dépression "sévère". Je cherche à me réorienter professionnellement.

Dépression au travail


Posté le

Bonjour, je constate que nous vivons actuellement dans une atmosphère de travail inhumaine. C'est déjà dure d'être embauchée, de faire correctement son travail, de gagner son salaire mais en plus, être victime de harcèlement moral en permanence, jusqu'à faire craquer la personne au point qu'elle est obligée d'aller voir son médecin traitant ou autres médecins pour dépression. On dirait que les personnes qui harcèlent, n'ont pas d'autres choses à faire dans leur travail quotidien. En tout cas, je suis d'accord avec tous les commentaires que j'ai lu. Pour répondre à Bettybooplu, dans un premier temps, en parler à son médecin traitant et qu'il fasse un arrêt de maladie. S'il peut mentionner à cause d'une dépression ou d'une grossesse difficile suite à des difficultés dans le travail. Il y a aussi le psychiatre qui peut faire l'arrêt de travail à cause de dépression. On peut mettre dans la boucle, le médecin du travail, les syndicats de la société, prévenir la DRH et ensuite l'inspection du travail du lieu où se trouve la société. De plus, la société ne se rend pas compte car c'est son image qu'elle joue. En tout cas, ne vous laissez pas faire, il ne faut pas avoir peur de dire stop et de dire "arrêter de me harceler ou de me faire de la discrimination"et à voix haute devant tout le monde, il faut que cela cesse, courage, je sais que c'est dure mais cela pourra vous faire rebondir ailleurs professionnellement, en aillant plusieurs arrêt ou congés de maternité. A bientôt...

Discussions les plus commentées