https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/depression.jpg

Patients Dépression

5 réponses

32 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

En août 2005 j'ai fait une grosse crise d'angoisse( je pensais m'étouffer), tombée sans avertir sur le coin du nez comme on dit, passage aux urgences (diagnostic=stress, shootée pour dormir et rentrée à la maison) , s'en est suivi des crises de panique intenses,où je me sentais mourir, avec des passages chez plusieurs médecins( traitant, de garde,, psy du CMP, etc qui m'ont dit que je n'avais rien, c'était le contre coup du décès de ma tante de mars 2005 (proche donc sentiment d'abandon) .

Après 10 ans, pendant lesquels je me suis remise "seule", j'ai travaillé, je me suis occupée de ma 1ère fille etc . J'ai rencontré quelqu'un qui m'a caché son problème d'alcool, nous avons eu une fille, et là c'était l'enfer , mes mains tremblaient sans cesse. je suis allée voir mon médecin traitant qui m'a envoyée chez le psychiatre, qui a voulu rencontrer mon ami mais lui n'a pas voulu. Le médecin traitant m'a déclarée ALD , puis j'ai abandonnée le psy car le papa disait que j'étais folle etc et finalement séparation.

Depuis septembre 2019 je revois le psychiatre car mon père a fait une crise d'épilepsie  en décembre 2018 suite à une grande consommation d'alcool pensant mettre fin à ses jours... résultat retour à l'instinct primaire  en attente de placement EHPAD, actuellement en EPSM.

Ma mère et mon frère qui vivent ensemble ne bougent pas , je me suis occupée de tout pendant 2 ans,sans réelle reconnaissance,  finalement le psychiatre m'a interdit les sorties ( je devenais pire) mais mon frère a bougé son cul!! oups Par contre je ne vous explique pas les insultes de ma mère envers moi! Elle protège mon frère pour je ne sais quelle raison ( DEUG japonnais quand même)....

Tout ça pour dire que mon ALD est renouvelée pour 5 ans, que je ne parle jamais exclusivement de moi chez le psychiatre, mais  il me donne des informations... J'ai lu la définition d'une personne bordeline et je me reconnais en quelques points (Peur de l’abandon,Colère, Inconstance,Comportement impulsif... J'aimerai recueillir des témoignages de personnes qui le sont ? Je ne sais pas si je peux le demander au psychiatre, sur mon arrêt c'est toujours troubles de l'humeur.... 

Merci à ceux qui m'aideront  Fanny

Début de la discussion - 20/12/2020

borderline?


Posté le

Bonjour Fanny,

Pas facile d 'être "borderline " hein ? C'est fatiguant et ça fatigue l'entourage aussi. Je me reconnais parfaitement dans les symptômes que vous avez énumérés. Perso j'ai toujours été un écorché vif. J'essaye pourtant de me contrôler chaque jour que Dieu fait mais c'est loin d'être facile. J'ai connu une violente dépression en 2012 suite à une séparation douloureuse et suis resté sous anti-dépresseurs pendant 2 ans. J'ai réussi à retrouver un équilibre grâce à la femme que j'ai rencontré il y a 6 ans maintenant, même si je dois faire attention à, comme je disais plus haut, à me contrôler chaque jour pour éviter les débordements. Votre situation ne doit pas être facile, vous ne pouvez pas tout gérer. Par contre, je ne pense pas que le fait de rester enfermée soit la solution. Certes je ne suis pas médecin mais vulgairement, aller "prendre l'air" est je pense une nécessité. Pensez à prendre soin de vous aussi. Certes, ça peut paraitre égoïste mais ça aussi, c'est une nécessité. On peut très bien aider les autres en prenant soin de soi, ça n'est pas incompatible. Voilà, n'hésitez pas si vous souhaitez discuter plus longuement. Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et surtout, encore une fois, PRENEZ SOIN DE VOUS.

Amitiés.

Thierry.  

borderline?


Posté le

@lonewolf16  Bonjour Thierry !! 

Merci de m'avoir lu et répondu !

J'ai été sans sorties libres  pour justement arrêter de m'occuper de tout !

Je sortais aux heures autorisées pour aller conduire et chercher ma fille à l'école (6ans). Ma mère m'en veut énormément, mon frère a dû prendre la relève pour aller voir notre père. .. car ma maman ne conduit pas.

Nous avons eu une discussion à 3 ( il y a 3 semaines) où elle a décidé que mon frère prenait l'habilitation familiale pour mon père , OK pour moi . Maintenant au juge de décider, mon père a été expertisé par mon psy, les papiers sont partis.

J'ai évoqué de commencer une demande de logement, ils vont devoir vendre la maison car trop de travaux non terminés et pas d'argent. Et bien vendredi je suis montée dans une colère incroyable ( j'ai tapé mes 2 poings sur la table dans une colère effroyable, je criais...) car mon frère n'avait rien préparé niveau papiers.... et je leur ai dit que je ne pouvais plus les supporter   qu'il serait temps de se réveiller s'ils ne veulent pas se retrouver sous tutelle !! Alors là!! ma mère me fait culpabiliser car je ne fais pas A LEUR PLACE !!!  que si ça arrive ce serait ma faute, et qu'elle me tuerait   elle me dit que je la laisse tomber , alors que NON, j'aide encore , justement on devait faire ce dossier  de logement ensemble. il a été fait mais bâclé car j'étais trop stressée ( mon cerveau ne fonctionnait plus correctement à ce moment ), mon frère c'est minimum minimum, et ma mère ne regardait même pas !! 

Je revois le psy le 28, j'ai des sorties illimitées maintenant, mais je ne le dis pas , car je ne suis pas prête selon le psy, ma mère va me reprendre en otage, j'ai seulement dit que j'ai 1 seule sortie autorisée pour aller voir mon père pour Noël .... elle y croit, elle ne s'est jamais occupée de rien !! 

au fur et à mesure mon traitement augmente  je faisais de l'aquagym avec le CATTP mais depuis la vague 1 du corona il n'y a plus rien !  c'est pourtant à but thérapeutique et j'adore la piscine 

Je commence à comprendre qu'il faut que je pense à moi, même si oui ça peut paraître égoïste et c'est difficile pour moi de l'appliquer ! MAIS  il va falloir sinon je me retrouve en psychiatrie, ou en maison de repos ....... 2 ans à courir partout et pour tout le monde ça ne se rattrape pas en 1 mois  un petit tracas va me paraître énorme avec tous les symptômes qui s'en suis...

Je vous remercie pour votre réponse , et vous souhaite également de bonnes fêtes de fin d'année ! 

PS : Désolée pour ces longs pâtés, ça fait du bien d'écrire, et d'échanger .

Bon courage à vous  , amitiés, Fanny. merci, merci encore! 

borderline?


Posté le

Vous n'avez pas à me remercier mais famille où pas, ça n'est pas à vous de vous substituer à vos parents ou votre frère. C'est trop facile de toujours compter sur les mêmes. Encore une fois, pensez à vous et, je sais que ces paroles peuvent être dures mais laissez les prendre leurs responsabilités et se démerder ! Jouer les mères Thérèsa c'est bien joli et louable mais ça n'est pas comme ça que vous vous en sortirez croyez moi. Vous savez, moi aussi j'ai été voir un psychologue à une époque ! Et vous savez quoi ? Il m'a dit un jour : " il faut que vous appreniez à dire NON " ! Pas toujours simple d'accord mais tellement salvateur pour vous-même. Ne vous laissez pas vampiriser par votre mère et/ou votre frère. Même au sein d'une même famille, certaines personnes peuvent êtres  toxiques, ne vous laissez pas faire......

Amitiés,

Thierry.

borderline?


Posté le

@lonewolf16  c'est exactement ce que le psy m'a dit : Apprendre à dire NON !!  😉 

borderline?


Posté le

C'est un bon début en effet ! Certes ça n'est pas toujours facile mais c'est indispensable à une guérison progressive.

Discussions les plus commentées