moral en berne suite à une nouvelle crise d'asthme

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/asthme.jpg

Patients Asthme

1 réponse

38 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

hier j'ai mal démarré le week end

en difficultés respiratoires depuis 9h30 j'ai pris mon traitement d'urgence+ des aérosols + de la ventoline

malgré les difficultés qui continuaient j'ai du assurer ma journée de travail, avec aucune aide de la part de mes "collègues" soit disant car elles étaient débordés..... comique quand vous les voyez plusieurs heures en salle de repos....

juste avant de partir hier soir j'ai souhaité à tous un bon week end (je garde l'habitude des bonjours bonsoir malgré tout..... )La seule réponse a été ""tu fais du bruit en respirant...." je leur ai rétorqué que c'est bien pour ca que je partais aux urgences . leur réponse débile a été "encore"....

Je suis donc allée aux urgences car vu les galères respiratoires je savais plus quoi faire. ma saturation était basse et les sifflements bien présents .... et choses inhabituelle la fièvre..

je suis restée trois heures , j'ai recu de nombreux aérosols + corticoides en perfusion . je n'ai pas pleuré ni craqué durant toute la prise en charge.. Est ce du au fait que malheureusement je commence à connaitre l'équipe des urgences (j'y passe une fois tous les deux mois environ.... )

en reprenant mon TER pour rentrer à la maison j'ai beaucoup pleuré. j'ai été soutenu par de parfaits inconnus qui s'inquiétaient et ce d'autant plus que ca sifflait...

l'avantage pour cette nuit? très fatiguée j'ai bien dormi

je me suis demandée en me réveillant ce matin comment j'allais gérer le fait que mardi je suis hospitalisée pour une polysomnographie. Pour éviter de laisser mon asthme détruire l'invitation que j'avais aujourd'hui à une zumba des reves j'ai pris mon courage à deux mains et je me suis fait plaisir . j'y suis allée

en arrivant j'ai été voir les organisateurs pour leur expliquer que j'étais asthmatique et ce qui s'était passé hier. J'ai fait à mon rythme mais je suis fière car pour quelqu'un qui a pleuré en se levant ce matin j'ai été au dela de toutes ces galères

je vous souhaite +++++ d'etre soutenu dans votre maladie, de pouvoir vous accrocher à vos reves

prenez soin de vous +++

Début de la discussion - 25/08/2014

moral en berne suite à une nouvelle crise d'asthme


Posté le

bonjour capa 77

Je suis en dificulté respiratoire de puis qqs mois seulement, à 51 ans, c'est dur, et inscris sur carenity cette semaine. 

Si mes souvenirs sont bon, j'ai déjà connu ça il y a environ 25 ans, j'habitais aux Houches comme jeune travailleur saisonnier à Chamonix, à l'epoque, j'etais fumeur. Je travaillais à la plonge dans un restaurant d'altitude à Lognan, il me semble que c'etais "les chavannes" ou un nom comme ça. J'avais mis ça sur le compte du tabac certe, mais aussi de l'humidité produite par les machines à laver la vaisselle et aussi à l'altitude (2000m). Aujoud'hui, 25 ans aprés, periode pendant laquelle je n'ai eu aucun soucis, je me pause plein de questions, forcement.

En lisant ton texte, Je comprend la detresse et la solitude face à une maladie qui ne se comprend pas et qu'il faut subir.

Je compatie même si ça ne soulage en rien les crises.

Je travaille actuellement dans une usine de compostage de recyclage des ordures menagères. Generation de poussieres et autres saloperies de gaz sont le quotidien.

En arrêt maladie de puis trois mois donc tenu à l'ecart de cette usine, je ne vais toujours pas mieux.

je ne sais pas d'ou vient mon probleme, même si tous le monde s'accorde à dire qu'il y a relation de cause à effet

d'ordre professionnelle. Cependant, personne ne sait le demontrer.

Je garde malgré tout confiance et je crois à une guerison totale.

Ma confiance repose sur une experience. Il y a 25 ans, donc , j'etais fumeur, je peux dire aujourd-hui qu'il est tres difficile d'arreter de fumer,surtout si on a que peut de volonté et de perseverance, ce qui etait le cas à l'epoque.

Mais peu de temps apres, j'ai entendu parlé de dieu, curieux, je me suis mis à lire l'évangile, mais alors! comme un authentique novice.

Et en lisant à plusieurs reprises toutes les guerisons que faisait Jesus sur des malades de toute sorte, des pauvres gens perdus, seuls avec leurs problemes, leurs souffrances à une epoque ou la medecine etais à ces tous debut, je me mis à y croire.

J'ai prié seul simplement en demandant à dieu au nom de jesus de me delivrer du tabac. Je priais seul chez moi, au travail, 

au lit, etc... Tout les jours pendant qqs semaines, je voulais absolument une reponse. Je m'etais finalement installé dans une situation de reclamation quotidienne avec la ferme intention d'avoir une reponse. Il faut dire que je supportais de plus en plus mal de fumer et de mal respirer. Et de lire tout l'evangile, de comprendre que dieu guerit tous ceux qui lui demande. Et quoi, ne serait ce qu'une legende ou une belle histoire ? non, quand tu lis l'evangile, tu comprends qu'il y a quelque chose de vrai. Et avec dieu, la reponse est oui, même si il faut perseverer quelque temps dans la priere, au final, la reponse est oui, oui.

C'est comme ça que j'ai arrêté de fumer

Et même si je ne comprends pas ce qui m'arrive aujourd'hui, je me mets de nouveau dans cette situation de reclamation comme un inpportun qui demande sans cesse et qui redemande n'importe ou, n'importe quand.

J'ai confiance en ce dieu qui dit et qui fait ce qu'il dit, par pure bonté.

Je tiens à preciser que je ne suis pas un curé, un pasteur ou autre.

Dans ton texte, tu souhaite à tous d'être soutenu

Moi je te souhaite de faire une tel experience de guerison.

Sois simple sincere et fais comme moi.

Thierry

Discussions les plus commentées