https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

21 réponses

198 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

Je ne sais si la manière avec laquelle j'appréhende mes expériences amoureuses sont liées à la maladie...

Je m'explique : je n'ai jamais été marié ni ai eu d'enfants. Une histoire de 9 ans. Des histoires plus ou moins longues. Dorénavant, j'aspire à une stabilité, à avoir un homme durablement dans ma vie... Ores, je constate que je m'embarque la plupart du temps dans des histoires compliquées et que j'y réagis par des comportements inappropriés paroxystiques (étouffement de l'autre, jalousie, surveillance, difficulté à renoncer...) comme si tout en voulant que cela fonctionne, je fais tout pour être insupportable et me rendre indésirable... J'ignore si cela est lié à la maladie...

Quelles sont vos expériences comparables?

Comment y réagissez-vous?

Début de la discussion - 16/05/2013

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour NathieG

Pour ma part, je dirait que malheureusement je dois avoir un don pour ne tomber ou(choisir)que des hommes qui m'ont fait souffrir et  qui au dépars étais eu même en souffrance, donc suis une sorte de mère Thérésa pour les cœurs meurtris et les âmes tourmentées, et devenais au cours de la relation à la fois psychologue, assistante sociale et parfois un défouloir , bref que des torturés ayant eu des parcours ou des enfance chaotiques(me reconnaissant sans doute dans leur histoires...) ce qui n'as entraîné que des histoires passionnelles et compliquées et se finissant immanquablement en rupture de mon initiative  soit de l'autre, pas de tout repos en tout cas! Maintenant j'ai beaucoup de mal à croire en une relation avec un homme, cela m'est arrivé de tomber amoureuse d'un homme il y a 1 ans mais encore une fois cette personne n'a pas su me rendre l'amour que je lui portais, il n'étais sens doute pas fait pour moi, pas la bonne personne comme on me le dis, mais la j'avoue que je ne m'investirais plus autant sentimentalement car on y laisse des plumes et cela joue surtout sur mon état qui est déjà bien fragile donc, je n’attend pas le prince charmant lol, j'ai décidé d'apprendre à m'aimer moi même déjà et ne plus êtres la victime de l'amour après qui sait, la vie me réserve peut-être le meilleur pour plus tard! 

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le

Bonjour à vous,

quelles sont les qualités nécessaires, d'après vous, pour vivre avec un bipolaire? On m'a déjà parlé de "beaucoup d'amour et de compréhension", mais cela n'est pas assez précis pour moi.

J'ai appris récemment que mon compagnon est bipolaire (merci solotude pour ton message dans mon forum!), et il avait pour habitude depuis le début de notre relation d'être très exigeant, ses paroles très franches étaient souvent blessantes. Cela fait-il partie d'un caractère associé au trouble, d'être exigeant pour soi et donc pour les autres? Car je suis moi-même très sensible à la critique, et exigeante pour mon compagnon (moins exigeante pour moi-même), je me demande donc si je suis capable d'assumer mon compagnon et ses humeurs... Car assumer sa maladie, d'accord, mais vivre dans la critique et tout gérer à sa place, non merci!

Merci d'avance pour vos réponses...

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour clarae,

Ton compagnon est-il stabilisé ou à t'il tout juste commencer son traitement? Stabilisé il est vrais que j'ai du mal à savoir ce que cela à comme effets car moi cela fait un an que je prend mon traitement et j'ai remarqué dans mon comportement que je suis bien moins impulsive, je n'est plus de phrases assassines qui sortais de ma bouche sans que je puisse contrôler, je ne cherche plus "la petite bête" à mes proches, plus calme et pondéré , est-cela êtres stabilisé? Je ne sais pas, le seul que je peu faire c'est à moi encore...

Je suis mal placé pour répondre à ta question sur les qualités nécessaires pour vivre avec un bipo puisque je suis solo mais je pense que le compagnon idéal d'un bipo serais pour moi évidement l'amour, de la compréhension sur les effets de la maladie mais c'est la que le bas blesse car la maladie n'excuse pas tout comme le dis si bien Philippe" grand père", ne pas te laisser envahir et submergé par ton compagnon, êtres la pour lui mais à sa disposition non plus, et quand débordement il y a, savoir faire la part des choses entre se que tu peux comprendre et supporter et ce qui te semble inadmissible car tu as le droit de ne pas accepter tout sur le dos de " la maladie" en parler, encore et encore, communiquer de ce qui vas et de ce qui ne vas pas comme dans tout les couples mais encore bien plus avec un bipo, cela permet de d'apprendre à décoder les phases et d’appréhender un peu le cours des événements mais malheureusement tu ne pourras pas les contrôler, juste peut-être les voire venir.... Tu ne dois pas subir la maladie de ton compagnon si non vas souffrir et t'user et l'amour s'use aussi.... tu ne dois pas t'oublier!

Bien à toi, bon dimanche.

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le

Bon, eh bien, tout ça confirme mon sentiment... je ne serai jamais capable de vivre une vie de couple. Ca ne m'est jamais arrivée encore, au début ça ne m'intéressais pas, puis j'y pensais mais pas d'occasion et maintenant je me dis que personne ne me supporterait au quotidien, personne ne pourrait supporter mes sauts d'humeur, mes journées noires où je n'ai envie de parler à personne. Je ne sais pas ce qu'est l'amour, je ne le saurais peut être jamais et c'est peut-être mieux ainsi pour tout le monde. Je me demande vraiment ce que je fais sur cette terre... (désolée, c'est pas la forme en ce moment)

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Salut zigzag,

Zut mon message t'as plombé j'ai l'impression désolé ce n'etais vraiment pas le but, mais je t'assure que tu te trompe sur le fait de connaitre l'amour, tous le monde à droit au bonheur et si ce n'est pas avec un homme pour le moment et bien se seras plus tard, moi je ne veux pas de relation avec un homme pour le moment, je préfère deja apprendre à m'aimer moi méme deja, car je sais que si je ne m'aime pas personne ne m'aimeras j'en suis sur, et puis j'en éprouve pas le besoin tout simplement, on verra plus tard! Tu verras que l'amour viens souvent quand on ne s'y attend pas, et puis si il t'aimeras il comprendra ton problème, quand aux moments difficiles tu pourras t'isolé  ou ne pas le voir dans ses moments la et lui faire comprendre que tu en as besoin pour éviter de le lui faire subir mais en parler, si tu tombe sur quelqu'un de bien, il sauras comprendre, du moins je te le souhaite. Il y a ici des tas de personnes bipo qui vivent en couple et cela depuis des années, ils on appris à vivre à 3, eux et la maladie et sa marche! Se respecter mutuellement est le ciment de l'amour.Tu as plein de bonnes raisons d'étres sur cette terre j'en suis certaine, tu n'as pas la pèche en ce moment c'est tout, passage à vide que je connais bien mais relativise et méme si c'est un peu péjoratif pense à ceux qui n'ont rien, à la rue ou pire encore bref sa vas remonter t'inquiet pas tiens bon, laisse passer l'orage vas, tu n'y peux rien et tu le sais donc ne culpabilise pas sa sert à rien de te faire encore plus de mal, et puis on est la ok!!  bise 

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le

Merci solotude. Ne sois pas désolée, en ce moment je vois tout en noir. Moi aussi il faudrait que j'apprenne à m'aimer moi-même... Bon, je m'arrête d'écrire, ce que j'ai dans la tête est trop sombre et négatif et je ne veux pas vous contaminer d'idées noires. Arghh...je me déteste

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Je souhaite longue vie à tous les couples dont l'un des conjoints est bipolaire. Moi, mon couple n'a pas résisté et j'en suis d'autant plus triste, le mot n'est pas assez fort, que cela fait 31 ans que nous sommes mariés. J'ai eu en 2006 une phase maniaque où j'ai fait n'importe quoi et depuis tout s'est dégradé. J'ai été très heureuse, beaucoup d'amour tout au long de ma vie, j'ai eu deux enfants et malgré mes sauts d'humeur, cela ne m'a pas empêché de vivre normalement. Mais je pense que je n'ai pas vu tout ce qu'a pu enduré mon mari. Aujourd'hui, stabilisée, ayant repris mon activité professionnelle et n'ayant plus d'accès maniaques depuis 2006, je voudrais "réparé" tout le mal que je lui ai fait mais rien à faire. Il ne me pardonne pas mon infidélité. En fait, c'est très difficile de lui expliquer car je doute qu'il comprenne vraiment cette maladie et de surcroît je ne me souviens plus dans quelle condition cela s'est vraiment passé. Je me sens coupable, j'ai tout gâché.

Je pense qu'une vie de couple est possible mais il faut beaucoup de communication, faire expliquer à son conjoint cette maladie par un professionnel car nous, les personnes atteints de ce trouble, nous sommes souvent peu crédibles.

Claireobscure

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le

tout ce qu'à pu endurer

Vie amoureuse
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour à tous,

Je suis vraiment désolé pour toi claireobscure et je te souhaite du courage et du bonheur à venir, et tu a raison il faut que l'explications des troubles et de ses effets sur le comportement soit expliqué par un professionnel, et si possible en rendez vous en couple afin que les choses soient plus limpides et que le conjoint se sente rassuré et plus en confiance , c'est important pour peut-être éviter l'éclatement du couple.