Troubles bipolaires et carrière professionnelle

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

19 réponses

399 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonsoir, je suis bipolaire et étudiante âgée de 20 ans. Comme beaucoup de jeunes je me pose des questions sur ma future vie professionnelle mais d'autant plus a cause de ces troubles. J'ai peur que cette pathologie m'empêche d'exercer correctement un quelconque métier, voire ne pas en avoir du tout. Si parmi vous certain pourrait témoigner de la manière dont ils gèrent tout ça je suis preneuse ! 

Bon courage à vous tous. 

Début de la discussion - 05/06/2017

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Ofélie,

Etudiante âgée de 20 ans. Quel bel âge plein d'espoir et d'avenir. Même si tu décris être aux prises de la bipolarité et que cela t'inquiète à juste titre en plus de tout le reste. Puisque tu es preneuse, je me lance moi l'ancien de 63 ans qui a eu 20 ans dans les années 70 et a été aussi étudiant tout au long de ma vie (échec 1ère année d'université en Physique-Chimie à 19 ans, réussite au diplôme d'Etat d'infirmier à 28 ans, réussite au diplôme professionnel de professeur des écoles à 38 ans et réussite à la licence pro santé à 56 ans). Voilà un cursus post-bac en dents de scie mais au final plutôt réussi. Ma problématique constante de ma vie, même si avec l'âge cela s'est bien atténué, cela a été mon inconstance couplée à une instabilité liée à mes fêlures psychiques et à mes angoisses récurrentes. J'ai eu des hauts remarquables et des bas abyssaux jusqu'à une décompensation dramatique qui m'a conduit jusqu'en hôpital psychiatrique MGEN avec deux années dHDJ. Et puis j'en suis sorti à 46 ans après une bonne dose d'éducation thérapeutique et un traitement par neuroleptique (Solian) principalement. Me voilà en retraite après toutes ces années soit tumultueuses soit mélancoliques. L'essentiel de ma vie a été de ne pas sombrer et de m'accrocher même aux pires moments de mon existence. Je reste donc disponible pour poursuivre le dialogue entre nous comme avec d'autres parmi nous car la solidarité sur le site de Carenity n'est pas un vain mot mais une réalité bien ancrée ici et maintenant. Bien amicalement. Sylvain

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le

Bonsoir ofelie . Moi j'ai 43 ans, tu passeras comme nous tous par des phases hautes, basses voir a peu près  « normal ». En ce qui me concerne j ai toujours travaillé, je travaille même beaucoup depuis septembre. Je vais mieux depuis que j ai 2 emplois ( 220 H/ mois) . A toi de trouver ton propre équilibre de vie et comprendre ton caractère et ta maladie. Moi je suis AVS . Ma plus grande difficultées c est l amitié et l amour...... bon courage

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le

Bonjour ofelie,

Je suis diagnostiquée bipolaire depuis 5 ans,jai toujours travaille....je fais deux travails différents....je travaille 30 heures par semaine,je me repose un maximum qd je le peux car je suis sous teralithe litium...et cela me fatigue. J'arrive très bien à travailler à condition d'avoir une hygiène de vie irréprochable...une régularité ds mon sommeil....et faire un peu de sport. Ce n'est pas tj évident....mais en gérant on y arrive plutôt bien....voilà j'espère que mon expérience t éclaireras bon courage. Melie

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le

Bonjour @Ofélie,

J'ai 32 ans je suis diagnostiquée depuis 2013 et stable depuis 2014.

Je suis bien que diagnostiquée depuis 2013 comme beaucoup je souffre de bipolarité depuis bien plus longtemps. Malgré tout, j'ai eu la chance d'avoir une scolarité plutôt normal car mes parents et mon mari m'ont encouragé à tenir le cap.Du coup, je suis docteur en biologie moléculaire. Malheureusement la vie à fait que je n'ai pas pu continuer dans ce domaine. Peut-être que si le diagnostic était tombé plus tôt il en aurait été autrement mais c'est une autre histoire.

Depuis 2014, j'ai testé divers métier prof de danse, conseillère en immobilier, téléconseillière mais j'ai actuellement 1 CDI en tant que conseillère en assurances.

Cela se passe très bien au travail.

Donc oui il est possible de travailler en étant bipolaire. 

Bon courage

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le

Bonsoir, 

c'est bien de relire encouragements. Je diagnostiqué bipolaire depuis presque 10 ans. Cela m'a pas empêché de travailler depuis 25 ans. Maintenant je prends bien mes médicaments et je fais attention à ma charge de travail. 

Des activités sportives régulier me permettent de trouver un équilibre entre la vie privée et le travail. 

Bon courage. 

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le

Si la maladie handicapé dans son travail 

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le

En phase depfressive ou maniaque

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le

J'ai été diagnostiquée bipolaire à l'âge de 24 ans. Bipolarité sévère avec des phases maniaco-dépressives intenses et beaucoup de violence envers moi-                   (jamais dirigée vers autrui).

J'ai fait plusieurs séjours en HP et j'ai dû arrêter mes études de lettres (je me destinais à être professeur d'espagnol). Pendant des années les psy ont essayé moults traitements mais en vain...

A l'époque, je ne travaillais pas car MA bipolarité était vraiment trop handicapante. Les périodes d'hospitalisation étaient fréquentes et je faisais de la fybromyalgie. Je faisais donc partie de la COTOREP (MDPH maintenant). J'étais reconnue handicapée à 50%. Je percevais donc une pension de 700 € env et ce, pendant 5 ans. Puis au bout de ces 5 ans, j'ai émis le désir de travailler de nouveau. J'ai fait des p'tits boulots. Notamment de l'animation dans les écoles.

Et puis, j'ai déménagé de MA campagne pour venir nous installer sur NANTES. J'ai donc changé de psy. C'était ce qu'il pouvait m'arriver de mieux !

Il m'a changé mon traitement ; il a fait le vide dans mes médicaments car il trouvait que j'en prenais de trop et qu'ils fesaient de moi un légume...

Son traitement A bien fonctionné. Au bout de 3 déminés j'en ressentais les effets. J'étais calme, posée,  davantage sereine...

Et je suis tombée amoureuse de mon psy ! Et lui aussi !!!

Ce fût une histoire passionnée et passionnante. J'étais en phase de stabilisation et lui, me guidait bien sur ce chemin. C'était mon piller. Nous avons voyagé, Nous partagieions les mêmes goûts pour l'Art. C'est un homme très intéressant de par sa Culture et sa richesse d'esprit. Il s'intéresse à tout... Nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre et avons vécu une formidable histoire d'amour pendant 9 ans... Après la rupture, j'ai décidé de me tourner vers une psy pour éviter les ambiguïtés...

 Aujourd'hui je prends toujours le même traitement depuis 2002 et je dois dire que c'est réellement celui qui me convient. Je n'ai plus eu de crise maniaco-dépressive ni de période d'intense euphorie.

On peut dire que je suis stabilisée. Je vis comme Mr et Mme Tout le monde, Avecc bien entendu quelques hauts et bas ; mais jamais dans l'extrême...

Je travaille pour la même entreprise depuis un peu plus de 11 ans Je suis AVS formatrice. MA maladie n'est plus un frein à présent que je suis stabilisée. Personne dans mon entreprise ne sait que je suis bipolaire. C'est mon secret... J'ai commencé par travailler à plein temps pendant 5 ans. Cependant, les douleurs de la fybromyalgise se sont manifestées.

Ma psy me trouvait très courageuse de travailler à plein temps malgré mon traitement,

Elle A donc proposé de me faire passer en invalidité 1ère catégorie et de travailler à 75% soient 113,75h mensuelles. Au départ, je n'étais pas pour  et finalement j'apprécie. De plus, je ne perds rien au niveau salaire puisque j'ai une pension d'invalidité.

Bon courage à toi et ne désespère pas !!!

Troubles bipolaires et carrière professionnelle


Posté le
Bon conseiller

Bonjour mirobea,

Belle histoire de vie (et d'amour) de TA vie. Et elle continue avec bonheur. Ta stabilisation est un socle solide pour perdurer ton bien-vivre. J'écris cela car je suis aussi depuis des années en phase de stabilisation en ligne de crête mais avec des pensées plutôt vers le versant mélancolique. C'est pas trop pénalisant au quotidien. C'est juste un regard sur MA vie plutôt tristounet. Mais je ne me plains pas ayant connu les affres de la dépression profonde mis hors de la société à l'abri entre les murs de l'HP pendant deux années.

Je lis que tu n'étais pas "pour" concernant l'invalidité. Pour moi, cela a été une délivrance financière et professionnelle. Arrivé en fin de droit après trois années de chômage (plus de 50 ans), c'est ma psychiatre qui m'a sauvé en signant un certificat médical d'inaptitude au travail. Il faut préciser que mon dossier médical avec entre autres deux années d'HP a facilité la prise de décision. C'est le médecin-conseil de la CPAM qui m'a mis en invalidité 2ème catégorie. 

Et c'est avec ce statut que j'ai atteint l'âge légal avec la mise en retraite d'office en septembre 2015. 

Je t'adresse tous mes encouragements pour la suite puisque tout se passe bien pour toi. Que cela continue et qu'il en soit ainsi pour toutes et tous qui sommes réunis thème par thème de manière virtuelle sur les forums du site Carenity.

Bien solidairement.

Sylvain

Discussions les plus commentées