https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

16 réponses

128 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Je suis bipolaire, maniaco-dépressif, en 2007, suite à une période maniaco  dépressive suivie d'une période dépressive très profonde, j'ai été soigné en hôpital psychiatrique avec les médicaments classiques ainsi  q'une série de séances de sismothérapie qui m'ont remis sur pieds. Aucune rechute à se jour et je me sens très bien. Je continu à prendre deux comprimes de Dépamide 300mg par jour. Je souhaiterais avoir l'avis de personnes qui auraient été soumises à des séances de sismothérapie. Merci.  

Début de la discussion - 12/06/2016

Sismothérapie


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

J'en ai eu y a 20 ans et à l'épique, à part le lithium il n'y avait pas tous les traitements d'aujourd'hui les thymo etc. La maladie était vraiment pas connue, à part la depression.

Etant bipo 2 Mais que diagnostiquée en 2013 suite à ma deuxième hospitalisation. A l'épique on m'a dit "depression melancolique" et comme les medocs de l'époque ne me faisait rien du tout, j'ai eu la sysmo qui m'a remise sur pied car je ne mangeais plus, je ne dormais plus, je ne pouvais plus rien faire, j'étais là physiquent Mais intérieurement il  y avait plus personne.

Donc remise sur pied J ai vecue une Vie landa professionnelle et privee tout à fait normale sauf avec une fatigue chronique et des phases dépressives régulières. Ne connaissant pas la bipo, les phases maniaques pour Moi c'étaient des phases normales pu dans ces moments là je me sentais bien.

Maintenant il existe d'autres traitement, je prends lamictal qui me va Meme si je ne suis pas stabilisée (c'est trop tot), il existe aussi la stimulation transcranienne que je n'ai pas testé par contre. 

Sismothérapie


Posté le
Bon conseiller

J'en suis heureux, le Lamictal est un antiépileptique et aussi un thymorégulateur, comme la Dépamide 300. Je ne souffrais pas d'épilepsie. Il est très étonnant que l'on parle très peu de la sismographie sur ce forum, et pourtant, j'ai connu de nombreux malades qui s'en sont sortis.?? 

Sismothérapie


Posté le
Bon conseiller

Parce que La sysmothreapie fait peur et que si les thymo fonctionnent ben je suppose que les psy préfèrent en rester là.

Quand j'avais 19 ans, Y A 20 ans ben y avait pas de thymo Comme maintenant Mais La sysmo m'avait remise sur pieds et j'avais plus de traitement pendant 20 ans, je croyais m'en être sortie pour toujours. Mais à l'épique personne connaissait La bipo (oN m'avait dis depression melancolique).

Mais maintenant qu'ils en connaissent un peu plus sur la bipo j'ai cru lire que c'est La même zone du cerveau que pour les épileptiques. Donc dès que l'on arrete le traitement ben à première vue les inconvenients de la maladie bipo reviennent.

Sismothérapie


Posté le
Bon conseiller

Bonjour

Pourriez vous me dire comment faire pour avoir de là sismotherapie mon ami est refractaire a tout les traitements est ce que c'est a nous de le demander au psychiatre .

Bon week end 

Sismothérapie


Posté le
Bon conseiller

@Lucie12 

Ton ami est diagnostiqué quel type de Bipo?

Je connais la sismotherapie (les avis sont partagés à ce sujet). Je ne connais que la Bipo 2 et personnellement (je suis pas Medecin, mais si on est pas allergique au Lamictal (grattages dangereux), je privilégierai en premier le Lamictal. Moi aussi je suis réfractaire aux traitements médicamenteux, mais pour l'instant ce thymo m'aide bien. Alors je le garde.

Sismothérapie


Posté le
Bon conseiller

Bonjour il a été diagnostiqué 2 il est actuellement sous depakote et a nafranil en depression mélancolique depuis plusieurs mois ....les crises maniaques durent 4 mois et 8 mois de mélancolie plus d'intervalles libres situation pro dramatique puisqu'il a une entreprise mais il est ferme comme une huître et ne dit rien a son psy alors je me renseigne pour trouver une petite lueur d'espoir. 

Merci de votre réponse 

Sismothérapie


Posté le
Bon conseiller

@ Lucie 12

Le thème est celui de la sismothérapie et sur ce forum et on ne parle que de médicaments. Bipolaire, suite à une dépression profonde, j'ai été admis à l'hôpital Manhes de Fleury Merogis, j'ai reçu des séances de sismothérapie et je suis parfaitement remis depuis quelques années. Manhes est spécialisé dans ce domaine. Aucune crainte à avoir. Parlez-en à votre psychiatre. 

Sismothérapie


Posté le

Bonjour, j'ai 47 ans, bipolaire depuis l'enfance sans le savoir, j'ai eu plusieurs antidépresseurs, mais cela n'étant pas suffisant, un psychiatre m'a conseillé la sismothérapie : j'ai eu 8 séances sur 1 mois, sans amélioration. Malheureusement en ce qui me concerne, les effets secondaires (déconcentration, perte de mémoire, etc.) ont duré plusieurs années et je n'ai jamais pu reprendre le travail. J'ai eu ces séances en 2007 et je n'ai commencé à sortir du brouillard (moralement et physiquement) que vers 2013. Ces effets ne sont donc pas à négliger, le discours du psychiatre était : soit ça marche, soit ça ne marche pas, mais vous aurez quelques soucis de mémoire pendant quelques semaines, c'est tout. Consciente que cela peut être bénéfique pour d'autres, pour ma part, j'ai un trou de plusieurs années dans ma vie, en sachant qu'aujourd'hui, avec l'aide efficace de personnels du CMP (psychiatre, infirmière) et du bon traitement, je vais aujourd'hui beaucoup mieux. Sans accuser le psychiatre qui m'a prescrit la sismo, il s'agissait aussi d'une clinique ultramoderne qui faisait les sismos à l'abattage (il faut bien rentabiliser le matériel). Avoir affaire à un professionnel honnête et consciencieux est donc aussi nécessaire que tous les traitements existants. Ne pas oublier que la sismo est une méthode qui provoque "en gros" des mini-crises d'épilepsie pour reconnecter les neurones au moyen de mini-décharges électriques. Le facteur risque est donc présent.

Sismothérapie


Posté le
Bon conseiller

Le facteur de risque est. effectivement présent et le choix de l'établissement est primordial. Il ne doit pas être celui de faire de "l'abattage inconsidéré" dans une usine à la mode. L'hôpital Manhes à Fleury Merogis est une "petite" unité spécialisée dans ce domaine depuis le retour des déportés des camps allemands. De gros progrès ont été fait depuis 2007. De retoute façon, seul votre psychiatre pourra vous conseiller ou non de pratiquer cette méthode en fonction de votre type de maladie. Par contre, les médicaments seront à prendre "toute la vie". Arrêter c'est prendre le risque quasi certain d'une récidive. 

Discussions les plus commentées