Comment gérez-vous les phases basses ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

25 réponses

343 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Bonjour à tous,

Aujourd'hui j'aurais besoin de vos précieux conseils.
Voilà quelques jours que je suis de retour en phase basse : hypersomnie, faim tout le temps et hyperfagie, faiblesse musculaire... Le bon package ! :)

C'est toujours difficile pour moi de ne pas culpabiliser à l'idée de ne plus être capable de faire du ménage, de rester vautrée toute la journée en passant du lit au canapé, du canapé au lit et rebelote.

Vos conseils pour accepter et faire fasse à ces sales moments seraient les bienvenus.

Amicalement.

Début de la discussion - 03/08/2016

Comment gérez-vous les phases basses ?


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Manon,

Malheureusement je doute qu'il y ait une solution. Réalise que c'est déjà bien que tu l'identifie et qu'heureusement il y ait une sortie.

Le principal est de ne pas faire de connerie et de s'armer de patience.D onc anticipé: frigo bien garni, toilette et ménage quotidiens, assez de médocs non dangereux, un numéro genre sos détresse pour ne pas être seule aux pires moments. Prévenir au boulot sous un prétexte correct après y a plus qu'à attendre que la tempête passe, tu sais que le navire va secouer mais pas couler.En navigation ça a fait ses preuves

Comment gérez-vous les phases basses ?


Posté le
Bon conseiller

Personnellement sans bon specialiste ni traitement adapté ça va être difficile. Donc la solution C est de les trouver ça existée Meme Si C est difficile et peut être pas directement les premiers qui se présentent.

Comment gérez-vous les phases basses ?


Posté le

bjr à tous, 

je vis la même chose, je suis en congé et je fais des énormes efforts pour pouvoir sortir de la maison. En plus je n'ai encore pas dit à ma fiancée que je suis bipolaire et ça me stresse....

Comment gérez-vous les phases basses ?


Posté le
Bon conseiller

Il ne faut pas hésiter à en parler, il n'y a pas de tabou ! En parler autour de soi c'est accepter la maladie. L'acceptation est le premier pas vers la guérison. :D

Merci pour vos conseils, ça y est phase down terminée, ouf ! J'ai fini par accepter l'état, "j'ai sommeil ? et bien je dors et tant pis !". Pas (trop) de culpabilité.

Comment gérez-vous les phases basses ?


Posté le
Bon conseiller

On ne peut pas en parler juste à quelques personnes proches encore moins au travail

 ce N est que mon avis. Apres ça N empêche pas d accepter la maladie car C est indispensable pour avancer dans ses soins

Pour gerer les phases faut pouvoir les repérer soit meme.

En phase down J ai L impression d avoir besoin de sucre (chocolat, gâteaux...) alors que je ne suis pas sucrée mais plutot salee.

Est ce que ça vous le fait aussi?

Et idem je suis fatiguee je me repose, je lève le pied, je fais dès micro siestes etc et surtout ne pas culpabiser entièrement d accord et pas le choix 

Comment gérez-vous les phases basses ?


Posté le
Bon conseiller

Oui c'est évident qu'on ne peut pas en parler librement à tout le monde, dans la vie pro ce n'est pas nécessaire ou obligatoire. C'est notre jardin secret.

@Clash1973 c'est marrant que tu exprimes ça, c'est pareil pour moi. Comme si nos ressources d'énergies étaient complètement épuisées et qu'on ne pouvait que manger et dormir. ^^

Comment gérez-vous les phases basses ?


Posté le

Je n'ai pas trouvé la solution miracle à part attendre que ça passe. Après c'est vrai que moi qui suis très salée, j'ai envie de sucre en phase down (enfin, quand j'ai envie de manger...).

En revanche si vous avez des trucs pour les grosses crises genre je casse des choses puis je m'enferme dans un mutisme atroce pendant des heures en fixant une porte de placard je suis preneuse...

PS : en effet le coloriage c'est pas mal pour se détendre !

Comment gérez-vous les phases basses ?


Posté le
Bon conseiller

C'est vrai que dans les moments down, on ne sait pas trop s'il faut s'écouter, ce qui aboutit bien souvent à se replier sur soi-même et à se vautrer dans des ruminations négatives et donc accentue le mal-être, ou faire un effort pour contrecarrer cette tendance et se donner une chance de sortir de la spirale dépressive.

Dans les phases down, je sélectionne mes activités en fonction du bien être que je peux en retirer: voir ou téléphoner uniquement aux personnes avec qui je me sens bien, lire des livres ou voir des films qui me transportent ailleurs, ne pas me prendre la tête avec la cuisine, faire le minimum de ménage de façon à me sentir bien chez moi, faire un sport que j'aime réellement. Et si j'ai envie de dormir, je dors, en plus ça fait passer le temps en attendant mieux...

Depuis quelques temps par contre, j'évite de compenser par la nourriture, parce que l'effet sur la balance est assez dévastateur et que ça n'arrange pas trop son image de soi; et j'ai fini par comprendre que c'était totalement illusoire de croire que je pourrai combler comme ça le vide intérieur de ces moments là; je consomme plutôt thés, cafés, tisanes, sodas light.

Discussions les plus commentées