https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

11 réponses

98 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

BOnjour a tous

Je souhaiterais avoir vos expériences et témoignages concernant les difficultés que vous rencontrez ou avez rencontre, pendant ou avant le traitement que vous suivez....

si vous étiez conducteur régulier, pouvez vous a nouveau conduire, vos reflexes sont ils amenuis ? Avez vous confiance en votre conduire. Si vous avez demandé l'avis de votre psychiatre comment s'est il prononcé ? avez vous pris des mesures aupres de votre compagnie d'assurance ?

merci pour vos témoignages, et conseils

Colibri87

Début de la discussion - 08/06/2013

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonsoir Colibri87,

Je suis bipolaire depuis 33ans, j'ai bien sûr remaqueé sur mes boîtes de médicaments les petites voitures sur fond orange avec comme commentaire : ne pas conduire sans l'avis d'un professionnel de santé. Devant conduire pendant mon travail , je n'en ai pas tenu compte, tout comme j'ai dissimulé ma maladie à mon entourage professionnel (tout au moins pendant 18 ans), Mais en cas d'accident avec prise de sang , il se pourrait bien que ma compagnie d'assurance me donne tous les torts. Il est evident aussi que je ne conduit pas en périodes hypomaniaques et dépressives. C'est une question très intéressante , et j'atends les autres témoignages...

Philippe

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour Philippe

Je vous remercie pour votre réponse. Personnellement, je n'ai plus confiance en ma conduite du tout : (j'aimais conduire et je 'sautais" 4 fois par jour dans voiture pour aller travailler) je prenais les grands axes souvent! j'"ai conduit des petits bolides !

Auj avec le traitement, j'ai eu de l'hypotension et des problemes pour appréhender les distances ! (j'ai accroché ma voiture plusieures fois) et en fait je ne fais que de la conduite en ville qd je m'en sens capable! souvent j'ai des somnolences contre lesquels je ne peux llutter alors ce la me décourage de conduire bien sur ! le psy ne dit rien ! et moi je perds confiance en moi tout simplement j'ai decidé de ne pas prendre le traitement qd j'ai besoin de conduire pour réduire les somnolences mais je fais ca de moi meme et je crains que ce ne soit la bonne solution ? que faire dans l'évolution de cette P de maladie !

Colibri 87

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le

Bonjour à tous

Intéressant comme sujet, et enfin un endroit où on peu parler de ça.

J'ai des problèmes pour fixer mon attention au volant. Je suis très prudente quant au moment où je conduis et où je conduit.

Je fais uniquement des trajets dans ma ville et alentours, c'est-à-dire que j'organise mes loisirs et courses le plus près de chez moi possible (pas plus de 20 min de trajet).

Les trajets plus long, je les fais uniquement si j'ai bien dormi la veille (au moins 9h). Il arrive que je prenne un sens interdit si je n'ai pas assez dormi et:ou si je ne connais pas bien le trajet.

Mon psychiatre ne s'est jamais avancé là-dessus, compte tenu des éléments que je lui ai indiqué (attention, concentration), il m'a dit de faire attention. 

loulaa

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour à tous,

Effectivement, la prudence s'impose mais dans certaines circonstances, cela ne suffit pas car le danger arrive sans prévenir et les temps de réaction en conduite automobile peuvent être à effet retard donc dommageables si cela n'est pas adapté. (action - réaction)

Hors situation dangereuse de conduite automobile, je me souviens de ma propre expérience d'automobiliste lorsque j'ai embouti une voiture en stationnement juste à la sortie de mon parking HLM. A l'époque (1999), j'avais un cocktail de psychotropes (neuroleptique + antidépresseur). Normalement, hospitalisé en hôpital de jour, je n'y allais pas le mercredi. Et ce jour-là, je devais m'y rendre pour préparer une petite fête à l'HdJ. Je n'ai pas pu faire plus de 100m dans la rue car j'ai subitement eu un "blanc" dans ma tête. J'étais dans les nuages et j'ai continué à rouler sans voir ce que je faisais.

La rue étant à double sens mais à deux voies seulement, je n'ai pas vu la première voiture stationnée normalement dans le sens de circulation. Cela aurait pu être un piéton. Heureusement, il n'y a eu que des dégâts matériels et sans gravité.

A la connaissance de cet accident en ville, ma psychiatre a obtenu de l'Assurance Maladie une prise en charge financière pour les coûts des transports en commun, étant à une petite trentaine de kilomètres de l'hôpital psychiatrique (en relation avec mon affection longue durée et les traitements aux conséquences négatives sur ma conduite automobile).  

Depuis cette époque, je reste très prudent dans ma conduite automobile car cet épisode ancien est toujours dans ma mémoire. J'ai pu reprendre depuis la conduite dès l'arrêt de ce traitement après un sevrage progressif jusqu'à l'été 2000.

Maintenant, étant seulement sous anxiolytique à faible dose, je reste quand même attentif avec une conduite très prudente et sécurisée au maximum (éco-conduite).

Bon conduite à tous.

Sylvain  

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le

Prudence prudence et prudence !

Vigilance accrue. il y a des jours où je renonce à prendre le volant.

J'ai arrêté de conduire des motos. Un jour, j'ai failli me tuer, je roulais trop vite, j'étais en phase maniaque et j'ai raté un virage. Mon psy de l'époque m'avait alors conseillé de cesser de conduire. J'ai fini par l'écouter...

Je conduis encore, les voitures. Uniquement pour faire les courses et des sorties.

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le

Prudence surtout que des fois on ne sait pas encore qu'on est en phase maniaque ou hypomaniaque. Moi j'ai conduit en phase hypo sous abilify avec mon bébé à l'arrière...A éviter quand on est en réajustement de traitement ou avec un nouveau traitement...J'ai aussi percuté quelqu'un il y a 15 ans j'étais sous dépamide+ixel+xanax. J'ai demandé à la jeune fille si elle voulait que je l'emmène à l'hôpital elle m'a dit non. J'ai cessé de conduire pendant très longtemps après cela. Là je le fais parce que je suis obligée.

L'idéal c'est de vivre à Paris, on ne s'y déplace qu'en métro ou bus (le vélib à éviter, trop dangereux).  Ca c'est super pour nous. 

Ou alors vraiment quand on aménage qq part, bien regarder si les commodités sont proches surtout les médecins, pédiatres etc

Loulaa

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le

Voilà j'ai eu un gros accident de voiture en septembre dernier pour la première fois de ma vie. Je me suis endormie en conduisant et j'ai traversé la ligne pour aller percuter de plein fouet un car qui arrivait en face.

La douleur m'a réveillée...

Je suis insomniaque depuis 7 ans maintenant et depuis quelques mois (deux?) je me sentais fatiguer au volant alors que je n'ai jamais eu ce genre de problème. J'ai commencé à éviter les gros trajets, et je ne prenais plus la route pour aller étudier le matin (60km).

Ce matin là, j'ai emmené mon ami au travail qui était en panne. Il y a dix minutes de route, et malgré son conseil de dormir un peu sur le parking, je me suis dit que j'allais rentrer me recoucher très vite au lit.

La suite, je l'ai écrite au début, c'était à 3minutes de chez moi, sur une route connue.

Soyez prudents!

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour a tous

merci pour vos témoignages qui ne me rassurent guère...........

le pb pour moi est que j'ai besoin de prendre la voiture tous les jours pour travailler et que j'aime conduire

Voila la solution pour le moment que j'ai prise mais que j'estime ne pas etre la meilleure ...........Car néanmoins dangereuse !

J'ai diminué de plus de moitié mon traitement dont j'ai besoin.....avec les effets suivants : crises d'angoisses invalidantes au volant et tout le  temps, mais pas de somnolence............Alors le choix a été fait : a préférence supporter ces terribles angoisses pour  conduire et sortir de chez moi

Je n'en suis pas a reprendre sur de long trajets car  je m'en sens incapable pour le moment mais je m'efforce de reprendre le rythme d'avant ....et de conduire tous les jours : car moins on conduit, moins on a envie de conduire et on perd aussi les reflexes .C'est la où je parle de combat contre soi meme...........

Il se peut que j'envisage de tout arreter pour reprendre ma vie d'avant car me soigner maintenant c'est pas possible j'ai un projet qui m'attend et qui ne me permet pas d'etre amenuie mentalement et physiquement

Colibri87.

Bipolarité-traitement-conduite automobile
Membre Carenity
Posté le
Ça fait froid dans le dos tout ça. C'est vraiment dommage que cet aspect ne soit pas pris en compte dans les traitements car ça devient invalidant au final. On a besoin de conduire pour aller gagner sa vie. Pour ma part je préfère me taper 3 à 4h de train par jour pour aller bosser et ensuite je reprends la voiture à la gare pour aller chercher ma fille (10 min). Je suis d'accord qu'un accident est vite arrivé même dans un petit trajet, surtout à cause d'une mauvaise qualité de sommeil+les traitements. C'est un combat de vivre comme tout le monde, moi aussi j'aurais réduit les médicaments si je devais prendre le volant fréquemment. D'ailleurs j'ai déjà diminué légèrement le mien pour pouvoir gerer ma fatigabilité.