https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

17 réponses

201 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

après deux ans de traitements prozac 5  vallium 10 mg abilify et mépronizime j ai fait une ts le 30.08.2011 après une semaine en soins intensifs je me suis retrouvée en psychiatrie (spdt) pendant 5 semaines, aujourd hui je n ai plus aucun médicament. Pour l instant je me sens bien, je commence à reprendre du poids, je suis descendue à 45.5 kg, maintement presque 50 kg pour 172  cm. Je voudrai savoir si il y a des bipolaires qui tiennent sans médicaments ?

Début de la discussion - 16/03/2012

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le

Bonjours je viens de voir ton message non moi je ne tiens pas sans traitement meme si je le commence juste si je l'arrete je sais que sa va pas allé  mon psychiatre insiste pour que je le prenne tous le temp que je ontinue le suivis voila jespére que sa taidera ;)

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le

Tu n'avais que l'abilify comme régulateur d'humeur et c'est un médicament très léger pour un bipolaire qui a besoin d'un tymorégulateur pour ma part je prend de la Dépamide 300 depuis 4ans et avant de la Dépakoite qui m'a fait prendre 50kg en 4 ans, j'ai pu réduire la Dépamide de moitiée grâce à l'introduction dans mon traitement du Xéroquel 400 LP. En ce qui concerne les anxiolitiques ils ne me faisaient plus rien depuis 3ans donc j'avalais des anti-psychotique (loxapac) ou des neuroleptique (Tercian) Puis l'an dernier j'ai fait un sevrage médicamenteux -très dur vraiment- et maintenant je peux reprendre de petites quantité d'anxiolitique (Tranxène 5, 3/jr)

Je te souhaite de tenir bon mais avec ton traitement je pense franchement que ça va aller, moi j'ai essayé une fois il y deux ans de me passer des médicaments j'ai tenu quelques mois puis ça a été le gouffre, la grande dépression et une série d'hospitalisations.

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le

J'ai tenu pendant 9 mois, avec de grosses crises d'anxiété de janvier / février 2011, grosse perte de poid. Ne jamais arrêter son traitement est la base car il stabilise l'humeur et prévient des rechutes. L'arrêt du traitement c'est la gamelle assurée!! Si le traitement ne convient pas, il en parler avec son psy et l'adapter. Au départ, il se peut que l'on prenne beaucoup de médicaments en début de traitement mais ça se diminue au fur et à mesure pour qu'il ne reste que le traitement de fond. J'en prenais 8 entre l'antidépresseur, les régulateurs de l'humeur les anxyolitiques, je n'en prend plus que 4 (comprimés)! 

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le

oui  je sais que tu as raison ! arrêterle traitement c'est la gamelle assurée mais ... 40 ans de traitement

avec des anti-dépresseurs toute la vie !! c'est un handicap certain !! diagnostiquée bi-polaire

depuis 2005 !! pourquoi à ce moment !! j'ai eu des problèmes très importants dans ma vie : j'ai toujours eu

ma psychiatre pour m'aider : traitement et encore traitement ... pas de miracle ! on ne guérit pas !!

j'ai pris beaucoup de poids et je crois que nous n'avons pas trouvé le traitement qu'il me faudrait !!! je vais de déception

en déception , toujours instable alors ... voilà je rends mes cartes !!

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le

tu prends quoi comme traitement?

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le

rien j'ai tout arrêté !!

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Pas très raisonnable pour la bipolarité ça !

Comme le disait Antigonea c'est au psy d'adapter un traitement de fond. 

Si tu étais diabétique insulino-dépendante tu n'aurais pas le choix non plus... et c'est à vie aussi.

J'ai pris 50 kgs avec les traitements (oui oui) cela me rend très malheureuse (j'étais une jolie femme avant) mais je n'arrêterai pour rien au monde. Ayant deux enfants dont une de 21 mois, le luxe d'une descente aux enfers et d'une nouvelle hospi n'est pas envisageable.

Voilà, j'espère que malgré ta lassitude de prendre des médocs (que nous finissons tous par ressentir un jour ou l'autre) tu verras ton psy rapidement pour une posologie adaptée.

Courage à toi.... et bonne reprise !

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le

je connais un ami bipolaire qui a tout arrété; il est devenu trés vif d esprit à la limite de la parano car il est toujours sur le qui vive. je le souspconne d etre en état hypomaniaque sans arrêt mais ça a l air de l arranger car il dit que les medocs detraquent plus qu'ils ne régule. il est mince contrairement aux nombreux bipolaires qui grossissent sous l effet des médocs. Pour ma part je ne me risquerait pas trop a ce genre d experience car une phase up demande un controle de ses comportements et me connaissant j ai l euphorie dépensière.

sans médicament depuis 5 semaines
Membre Carenity
Posté le

Je te comprend assez  et j'ai fait comme toi, depuis un an, plus de traitement ( j'avais depakote 500mg, + effexor + tranxène de temps en temps, coktail depuis 2005) .

Par contre je suis suivi de près, et j'essaye d'être le plus honnête possible avec mon psy que je vois régulièrement, et je sais que si ça devient trop dur je reprendrai tout ce qu'il faudra reprendre illico. Ca reste malheureusement une maladie grave, avec laquelle il est difficile de composer. On peut parvenir à une certaine stabilité avec une hygiène de vie assez stricte, en soignant par exemple particulièrement son alimentation, en faisant très régulièrement et très sérieusement de l'exercice, etc. Ca peut aussi devenir notre combat, cette stabilité, ce qui nous pousse à avancer et à essayer de vivre un peu plus, sans rechuter. Mais encore une fois, il faut rester très prudent, et savoir quoi faire en cas de dépression qui dure un peu trop, et savoir quoi faire si l'humeur monte un peu trop vite et que tout va un peu trop bien, plus de 3 jours,  ne pas hésiter à aller chercher de l'aide. Un travail de préparation et recherches est peut-être nécessaire, il y a des solutions, on peut les essayer, si c'est trop dur, on reprend des médocs. Parmi les solutions : la psycho-éducation, bien se connaître, la psychothérapie reconnaitre les phases ( le sommeil chez moi, dit tout ce qu'il faut savoir ) , un changement qualitatif de régime ( me semble très important, mal manger peut créer tous les symptômes  du DSM, penser également aux allergies alimentaires, aux carences en vitamines), le sport ( très stabilisant , excellent anxio), un rythme de vie très régulier, et peu de stress ( et là c'est beaucoup plus dur, avec une sensibilité comme la nôtre ). C'est donc envisageable, il faut essayer, tester, tout en sachant qu'on a un parachute (les médocs, notre psy, et l'hosto ) . Depuis un an je me stabilise ainsi tant bien que mal( pas de gros trucs depuis l'arrêt ( sauf l'effet sevrage sévère ) ), c'est possible, il faut tester ! 

Courage et prends soin de toi !