Méthotrexate et PR : peut-on changer de traitement ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/lupus.jpg

Patients Lupus

4 réponses

193 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

Cela fait très longtemps que je prends du Méthotrexate pour une PR et j'ai diminué à 3 par semaine, car je perds mes cheveux depuis février, et mes globules blancs baissent de plus en plus (2000). 

Peut -on changer de traitement sans prendre de cortisone ?

J'ai parlée avec mon rhumatho début juillet il ne voulait pas que je baisse mon traitement d'autant plus que mon inflammation est correcte, mais je limite la prise à 3 par semaine cela fait 1 mois et je perds toujours mes cheveux.

Pouvez-vous m'éclairer ?  Je veux retourner chez mon médecin traitant pour demander un autre avis par un autre rhumato est-ce possible ?

Bien cordialement,

Daphné

Début de la discussion - 23/08/2021

Méthotrexate et PR : peut-on changer de traitement ?

• Expert
Posté le

@daphné 

Bonjour Madame,

Le méthotrexate est un traitement courant de la polyarthrite rhumatoïde active. Cependant, le traitement de fond peut se baser sur quelques autres médicaments (qui ne sont pas la cortisone non plus). Chaque médicament a ses avantages et ses inconvénients. Je suppose que votre rhumatologue préfère ne pas vous faire arrêter le méthotrexate parce que ce traitement permet chez vous un contrôle efficace de la maladie ; mais, si les effets indésirables sont jugés trop lourds, il est tout de même possible de remplacer le méthotrexate par un autre médicament.

Je trouve que votre démarche est la bonne. Si vous êtes insatisfaite, vous pouvez en effet consulter un autre rhumatologue, pour obtenir un autre avis.

J’espère que votre traitement vous conviendra mieux dans un avenir très proche.

Bonne journée !

Méthotrexate et PR : peut-on changer de traitement ?


Posté le

Bonjour

Diagnostic de PR récent et mise en place rapide imeth 15 + prednisolone 10. (4 semaines)

Depuis, pas de douleurs ou quasiment....mais un état général très dégradé.

Très grande fatigue, perte d appétit, je maigris...trouble digestifs, malaise vagal si j'ai besoin de m activer rapidement (dans mon travail, c'est parfois nécessaire)

Bref, je suis "diminuée "....et rien n'y fait....activité physique légère, alimentation...repos...

Les jours les plus difficiles, je fais qq chose, je m allonge, je reprend....et certains jours (rares), j'ai "la pêche ". Incompréhensible.

Je ne suis pas déprimée, j'ai envie de faire plein de choses...mais je ne p pas!

Je dirai que je vais beaucoup plus mal qu au début...

Merci pour votre éclairage

Méthotrexate et PR : peut-on changer de traitement ?


Posté le

PR immuno négative sous imeth 15mg + folinates de calcium depuis 3 mois (fatigue, douleurs persistantes, articulations, contractures, tendinites multiples, insomnies, parfois maux de tête, sensation de sable sous les paupières bref baisse de moral et baisse de forme ...) ma rumatho me parle aussi de fibromyalgie

J'espérais une disparition de mes douleurs mais j'ai l'impression de j'en ai plus qu'avant de commencer le traitement

Je suis intolérante aux corticoïdes

Y a t'il d'autres personnes à qui on a dignostiqué cette forme de PR?

Merci d'avance de votre retour

Méthotrexate et PR : peut-on changer de traitement ?


Posté le

Bonjour Aianai, ainsi qu’aux autres participant(e)s de cette discussion,

comme vous, on m’a, après quelques années d’errance médicale et de douleurs continues et de plus en plus fortes, diagnostiqué en octobre dernier une PR séronégative. Même traitement que vous depuis décembre. Avec 2 séances de kiné par semaine, 1 à 2 séances de chiropraxie par mois…

en arrêt depuis janvier car je ne peux plus exercer mon métier de professeur des écoles debout (je viens d’être reconnue en CLM en attente d’une reconversion sur poste sédentaire).

Je ne supporte pas non plus les corticoïdes : les pompiers ont dû intervenir lors de ma dernière infiltration…

Je fais une poussée tous les 2 à 3 mois (malgré le traitement) et j’ai des douleurs plus ou moins supportables jour et nuit…marcher devient très compliqué : j’ai une canne et ne peut plus pratiquer la randonnée que j’affectionnais…

Il faut dire aussi que je suis traitée également pour HPA, hypothyroïdie, apnée du sommeil sévère et syndrome sec costaud…

Mon mari étant lui même handicapé (bientôt aveugle) je dois malgré tout assurer pour lui et me sens bien seule dans ma gangue de douleurs …

Je suis suivie au centre de rhumatologie du CHU d’Amiens et espère beaucoup de mon prochain rdv le 20 juin…

Par contre, ce qui me fait un bien fou c’est d’aller m’assoir en forêt ou dans la campagne accompagnée de ma chienne et de pratiquer la respiration ventrale et le lâcher prise… que j’ai découvert aux travers des livres de Christophe André…

Si ça ne soigne pas les douleurs physiques au moins cela nous relaxe-t-il…

Bon courage à toutes et tous !

Discussions les plus commentées