Causes et facteurs de risque du lupus

Comme c’est le cas pour un grand nombre de maladies auto-immunes, l’origine du lupus n’est pas connue.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Bien que 2 à 5% des cas soient familiaux, le LES n’est pas héréditaire. On parle de prédisposition génétique. Lorsqu’un vrai jumeau est atteint, son jumeau a 30% de risque d’être également atteint et non 100% ce qui montre l’importance des facteurs non génétiques.

Des facteurs non-génétiques du lupus

Les facteurs environnementaux joueraient un rôle important. On pense que les ultraviolets, les toxiques et peut-être certains virus pourraient en effet participer à la survenue du LES.

Les facteurs hormonaux (endocriniens) revêtent une importance essentielle dans la maladie lupique. Ils expliquent notamment la survenue de lupus à la suite d’une grossesse ou d’une prise de pilule contraceptive contenant des oestrogènes.

Enfin il faut considérer le lupus médicamenteux, plus rare : certains traitements sont susceptibles d’induire un lupus chez des personnes qui ne sont pas prédisposées au lupus.

Article rédigé sous la supervision du Pr. Zahir AMOURA, chef de service de médecine interne 2, coordonnateur technique du Centre National de Référence du Lupus à la Pitié Salpêtrière à Paris.

Sources : Orphanet (Juillet 2008)

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 150 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme