Lupus et fatigue

Un autre symptôme très fréquent chez les patients lupiques est la fatigue excessive.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Il est important de différencier la fatigue dite « pathologique » retrouvée dans le lupus, de la fatigue « normale » rencontrée notamment après la pratique d’une activité physique.

La fatigue correspond à une baisse de l’activité physique et mentale. Elle peut devenir un véritable handicap dans le quotidien du patient lupique. Elle va empêcher la réalisation de certaines tâches ou encore interférer avec l’activité professionnelle.
La fatigue chez le patient lupique peut avoir une multitude d’origines. Elle peut être le résultat de la maladie ou bien être causée par des facteurs extérieurs.

Lorsque le lupus est actif, la fatigue est directement liée à la maladie et en particulier lorsque celle-ci est associée à des douleurs et à une inflammation. En effet, les douleurs musculaires ou articulaires, le stress et l’anxiété provoqués par la maladie, entraînant des troubles du sommeil, sont des causes possibles de la fatigue. Dans ce cas, elle disparaîtra avec le traitement de la maladie.

La fatigue peut être le signe d’une reprise de la maladie. Il s’agit en générale d’une fatigue progressive, qui va débuter dans la matinée et augmenter au cours de la journée.

Une anémie (baisse du nombre de globules rouges) peut également être à l’origine de ce symptôme. Dans ce cas, il est indispensable de trouver la cause de l’anémie afin qu’elle soit prise en charge efficacement. Cette anémie peut notamment être associée à une carence en fer, en vitamine B12 ou encore à un saignement chronique.

Certains traitements utilisés dans la prise en charge du lupus peuvent être à l’origine de la fatigue. C’est le cas par exemple de la cortisone qui entraîne une faiblesse musculaire pouvant être responsable des épisodes de fatigue.

Enfin, la fatigue peut être la manifestation d’une autre maladie associée au lupus, comme une dysthyroïdie ou encore une hépatite B.

La fatigue ches les patients lupiques

La fatigue fait partie des symptômes du lupus. Si celle-ci survient en dehors des poussées et devient invalidante pour le patient, une attention particulière devient alors nécessaire. Dans un premier temps, si la maladie est active, celle-ci doit être prise en charge et contrôlée. Si la fatigue persiste malgré la rémission du lupus, il est nécessaire d’en déterminer la cause (anémie, stress, carence…).

De plus, la pratique d’une activité physique régulière telle que la marche, le vélo ou la natation peut être bénéfique. Le sport choisi doit être adapté à chaque patient et au stade de sa maladie.

Il est également important d’avoir une alimentation équilibrée, en évitant les produits trop sucrés le soir qui peuvent avoir un effet excitant. Enfin, la réduction du stress au travail ainsi que des temps de trajet, permettent de diminuer la fatigue.

La fatigue est un symptôme qu’il ne faut pas négliger dans la prise en charge du lupus car elle peut avoir un impact important sur la qualité de vie du patient. Retrouvez des personnes pour échanger vos expériences sur la maladie dans la communauté lupus de Carenity.

Article rédigé par Antoine SCHUSTER, Pharmacien chez Carenity Sources : Haute Autorité de Santé (HAS)

Dernière mise à jour : 05/03/2018

avatar Antoine Schuster

Auteur : Antoine Schuster, Pharmacien

Pharmacien diplômé de la Faculté de pharmacie d’Auvergne avec un master spécialisé en Marketing & Management de l’ESSEC, Antoine Schuster a travaillé chez Carenity en tant que Community Manager pendant plus d’un an... >> En savoir plus

Fiches maladies

Lupus sur le forum

Voir le forum Lupus

Actualité - Lupus