https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/asthme.jpg

Patients Asthme

3 réponses

77 lectures

Sujet de la discussion


anonymous avatar Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le
Bon conseiller

Une solution pour prédire les crises

Un nouveau dispositif mis au point par des chercheurs américains serait capable de prédire une crise d'asthme imminente.

Un capteur nanoélectronique à base de graphène aurait montré son efficacité pour détecter rapidement des crises d'asthme et améliorer la prise en charge des pathologies respiratoires, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médiBiosystems and Nanoengineering. Une nouvelle voie thérapeutique qui permettrait d'éviter les hospitalisations et les décès. L'asthme, qui provoque une inflammation de la voie respiratoire et entrave le flux d'air. Les symptômes incluent la toux, la respiration sifflante, l'essoufflement et l'oppression thoracique. D'autres affections pulmonaires graves sont concernées comme la maladie pulmonaire obstructive chronique (BPCO), qui englobe l'emphysème et la bronchite chronique.

Les méthodes non-invasives pour diagnostiquer et surveiller l'asthme sont aujourd'hui limitées. Elles ne peuvent que caractériser la nature et le degré d'inflammation des voies respiratoires. Elles nécessitent un équipement coûteux et volumineux que les patients ne peuvent pas facilement conserver avec eux. Il existe un besoin urgent de méthodes améliorées, peu invasives pour le diagnostic moléculaire et la surveillance de l'asthme.

Les chercheurs de l'Université Rutgers (New Jersey) aux Etats-Unis ont mis en place un capteur nanoélectronique à base de graphène qui permettrait une détection plus précoce des crises d'asthme et d'améliorer la prise en charge de l'asthme et d'autres maladies respiratoires, en minimisant les hospitalisations et les décès.

Cinq ans pour rendre le dispositif grand public

Pour rendre cette découverte grand public, les chercheurs doivent maintenant travailler à la miniaturiser et développer un système portatif. "Une disponibilité à cinq ans sur le marché, avec des applications "patients" mais aussi, en ville, au cabinet des médecins", selon les scientifiques.

Une application qui améliorera la vie quotidienne d'environ 300 millions de personnes à travers le monde touchées par cette maladie respiratoire.

"Notre vision est de développer un dispositif qu'un malade pourrait porter autour de son cou ou à son poignet. Il suffit de souffler périodiquement pour prédire l'apparition d'une crise d'asthme ou d'autres problèmes", a déclaré Mehdi Javanmard, professeur adjoint au département de génie électrique et informatique. "Il faut progresser dans le domaine de la médecine personnalisée et de précision".

Source : https://www.topsante.com/

Début de la discussion - 22/06/2017

Asthme : bientôt une gestion des crises mieux maîtrisée ?

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

De quoi psychoter à 200%... J'ai déjà arrêter la double mesure quotidienne du DEP parce que ça me minait ces "dents de scie" et cette diminution continue chaque semestre

Asthme : bientôt une gestion des crises mieux maîtrisée ?

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

salut. je suis asthmatique. je vois le pneumologue tous les 6 mois sauf urgence, traitement : singulair, ventoline si besoin et puff cortisone. le traitement de fond par un spécialiste est indispensable. aucun effet secondaire des médocs. tests à l'effort necessaires a chaque visite. surtout : arrêtez la clope, cette maladie prouve que vos bronches sont mégafragiles. cet hiver, j'ai dû faire un aérosol aux urgences car trop de mal...si vous êtes hospitalisé, prenez vos médocs avec, demandez ceux que vous devez ( peut être ) cesser temporairement et signalez ce que vous avalez...

Asthme : bientôt une gestion des crises mieux maîtrisée ?

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

je vais aussi à l'hôpital tout les six mois, avec spirométrie, plényt-j''sais-pas-quoi, mesure NO2, et parfois test de marche, et autres scanner, avec emphysèmes des sommets, et bronchectasie en bas, condensation de çi de là, ......  bref, quand je dis qu'il est parfois bon aussi de "prendre du recul" pour ne passer son temps à psychoter .....   ;)

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 148 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme