Vivre avec un bipolaire type 2 besoin d'aide pour comprendre svp merci

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

6 réponses

127 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour, je viens tout juste de m'inscrire et avant tout je vous présente mes excuses si ma question a déjà été traitée.

Je vis avec un bipolaire type 2 a priori, depuis près de 3 ans. Ma question s'adresse aux personnes bipolaires mais aussi aux conjoint(e)s de personnes atteintes de ce trouble.

Il me dit, à cycles très réguliers, c'est à dire tous les 3 à 4 mois, qu'il ne m'aime plus, qu'il n'est plus sur de vouloir que je reste vivre avec lui (je vis chez lui), puis lorsque je suis, certes bien déprimée, mais enfin résignée à partir, il fait tout pour que je reste auprès de lui. Je vous passe les détails des phases maniaco-dépressives que vous connaissez par coeur. Il n'est pas dans le déni de son trouble mais dans ses phases dépressives, il a l'air persuadé que son mal-être provient de notre lien de couple et il a l'impression d'étouffer.

Est-ce la maladie qui lui donne ce caractère si capricieux ? Dois-je le prendre au pied de la lettre et partir au risque d'y laisser toutes mes plumes ?

Merci par avance pour votre aide.

Valérie

Début de la discussion - 28/06/2018

Vivre avec un bipolaire type 2 besoin d'aide pour comprendre svp merci


Posté le
Bon conseiller

Vous prétendez que votre ami est bipolaire, qui a posé le diagnostic  et est-il soigné. La vie d'un bipolaire n'est certes pas toujours très agréable, s'il est soigné cela voudrait dire qu'il n'est pas stabilisé. Beaucoup de bipolaires sont dans ce cas : soignés mais non stabilisés. 

Je puis vous affirmer que lorsqu'un bipolaire est stabilisé les étrangers ne peuvent pas deviner 

qu'il est bipolaire. Mais le problème est que s'il suffisait de prendre de la chimie (des neurotransmetteurs en général), cela ne suffit pas .

Il faut aussi faire en quelque sorte un coming-out pour reconstruire une véritable personnalité.

Si je vous parle ainsi c'est que moi-même j'ai pu vivre 12 années en hypomanie sans le savoir vraiment, un bipolaire dans cet état passez moi l'expression mais" emmerde" tout le monde avec ses raisonnements tranchés à la hache, on est moralisateur à l'extrême et on empêche les autres de parler ce qui permet évidemment d'avoir toujours raison, et en fait on se trompe totalement sur notre personnalité, on n'est pas capable de reconnaître ses torts.

Car dans toute relation au sein du couple c'est 50/50, toute action d'un des membres provoque une réaction. Cela est valable aussi à l'extérieur, ces bipolaires finissent par passer pour des dingues au travail. On parle sans filtres ce qui vous vaut les foudres de vos supérieurs.

La position de malade n'est certes pas enviable, mais celle de partenaire et elle, terrible car sans toutefois être  malade vous vivez en enfer, si vous n'êtes pas marié et que vous n'avez pas d'enfants alors ne sacrifiez pas votre vie, l'espoir ne suffit pas pour arranger les choses.

Je vous conseillerais de consulter le site Argos 2001, qui stipule 60 % des bipolaires ne travaillent pas, 60 % vivent seuls, 90 % se fâchent avec leurs familles.

Mais une majorité d'hommes célèbres politiques artistes écrivains étaient bipolaires : De Gaulle Winston Churchill, Napoléon Alexandre le grand , Voltaire Marilyn Monro La princesse Diana Etc.

Vous trouverez la liste sur ce site ou directement en tapant bipolaires célèbres.

Autrement dit un bipolaire a dans sa besace deux options : génie ou fou à lui de choisir. Sachez aussi que les bipolaires disposent de 10% de QI en plus : ceci expliquant cela.

Mon prochain centre d'intérêt serait : les surdoués, car j'ai quelqu'un de proche qui l'est or il a aussi une humeur variable, je me demande s'il n'y aurait pas une corrélation entre surdoués et bipolaires.

Brassens (bipolaire surdoué et gaucher contrarié)

Vivre avec un bipolaire type 2 besoin d'aide pour comprendre svp merci


Posté le

Je suis d'accord avec Brassens ! Pensez à vous avant de penser à lui ! Etre malade n'excuse pas tout et vous n'avez pas à supporter cette violence affective. La seule chose que vous puissiez faire pour l'aider c'est le quitter tout en lui conservant votre affection, ça lui permettra peut etre de réaliser qu'en plus d'etre malade c'est un égoiste ;) et vous ça vous sauvera d'une relation délétère

Vivre avec un bipolaire type 2 besoin d'aide pour comprendre svp merci


Posté le

Bonjour et merci à vous pour vos conseils.

Il a été détecté bipolaire type 2 par sa psychiatre, mais qui n'en est pas sur.e Un coup elle pense que oui, un coup elle pense que non, qu'il est juste dépressif. Elle ne veut pas lui prescrire de Lithium disant que ce traitement est obsolète. Elle l'a mis sous Lamictale et sous anti-dépresseurs combinés. Je n'ai pas vu de réelle amélioration de son état qui a même je trouve empiré. On a vécu 18 mois de bonheur et maintenant je suis depuis 18 mois en enfer.

Effectivement il ne travaille pas après avoir reçu par chance un gros héritage. C'est depuis qu'il est encore plus capricieux. Dépenses énormes à gogo, inscriptions sur des sites de rencontres tous les 3 mois, refus de faire des sorties avec moi (la flemme dit il), il passe des journées entières et d'affilées dans son canapé à jouer à des jeux vidéos, il peut rester plusieurs jours d'affilée à me faire la tête, à m'ignorer totalement...

Si je suis encore avec lui c'est parce que je l'aime profondément et culpabilise énormément de le laisser ainsi sans traitement adapté. Je le pousse à aller consulter dans un centre spécialisé mais il refuse prétextant que sa psy s'est trompé, qu'il n'est pas bipolaire.

Je sais je commence à penser à moi parce que je me rends compte que j'ai totalement perdu confiance en moi.

Merci en tout cas merci pour votre lecture et votre soutien

Vivre avec un bipolaire type 2 besoin d'aide pour comprendre svp merci


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Valérie,

A vous lire, je comprends très bien votre désarroi face à une situation avec votre ami presque incontrôlable, délétère à votre égard et potentiellement dangereuse pour votre propre équilibre psychique.

Je rejoins totalement les deux avis précédents en réponse à votre questionnement. Votre réponse laisse supposer qu’il est actuellement dans le déni. A-t-il une bonne observance de son traitement ?

Ce n’était pas mon cas. Puisqu’étant moi-même bipolaire, je suis passé par ces différentes phases avant et après ma prise en charge psychiatrique avec hospitalisations. 

La prudence de votre part serait, hors les sentiments que vous avez à son égard, de prendre de la distance comme ne plus cohabiter. A vous de mesurer l’impact économique et sentimental de votre côté et d’évaluer les retentissements de son côté, y compris la colère possible engendrée voire la violence physique ou psychique contre vous.

Pour conclure mon post, rien ne va plus et par conséquent, si le dialogue au sein du couple n’est pas possible en toute sérénité, faites-vous aider par un professionnel de santé pour gérer au mieux cette problématique conjugale au-delà de son dysfonctionnement psycho-pathologique ou de manière concomitante. Les amis ou la famille sont d’une aide toute relative et il vaut mieux un intervenant extérieur aux cercles relationnels familiaux, amicaux ou professionnels.

Bon courage et beaucoup de lucidité (je n’en doute pas à vous lire) pour sortir « par le haut » de cette histoire qui tourne court pour le moment.

Bien fraternellement.

Sylvain

Vivre avec un bipolaire type 2 besoin d'aide pour comprendre svp merci


Posté le

Rassure toi être bipolaire ne rend pas capricieux !

Etre bipolaire ne donne pas le droit à ton ami de te traiter comme il le fait.

Etre bipolaire ne donne pas un pass pour se faire excuser de tout.

Je suis bipolaire de type II mais je suis suivie par une équipe de psychiatres spécialisés dans les troubles bipolaires donc grâce à tous ces gens aujourd’hui je peux dire que je me sens bien. Je suis moi aussi sous lamictal je connais bien cette molécule alors si tu as des questions n’hesite pas :)

Non pour en revenir au comportement de ton ami il ne faut pas tout mettre sur le dos des changements d’humeur il y a sa vraie personnalité cachée quelque part là dessous. 

Et surtout fais attention à toi ne te laisse jamais malmener vas dans des groupes de paroles pour aidants ma mère le fait renseigne toi.

Voilà c’était une petite contribution mais c’est la mienne ! J’ai juste lu ton témoignage qui m’a touchée et j’ai voulu te dire 2 mots.

Bon courage 

Vivre avec un bipolaire type 2 besoin d'aide pour comprendre svp merci


Posté le

Bonjour Valérie,

je vous conseille de beaucoup penser à vous!

il est certain que c'est culpabilisant de songer à laisser une personne malade à son sort mais dites vous que quoique vous fassiez pour lui, même à l'extrême, surtout s'il est dans le déni, cela ne servira à rien! Seulement à vous épuiser vous!!! 

Pensez à vous avant que cela n'arrive et construisez votre vie plus sereinement!!

je suis maman d'une fille bipolaire de 44 ans traitée au Lamictal, ma fille se sent bien avec ce traitement mais je ne la trouve pas terrible , elle est limité hypomaniaque et c'est épuisant pour nous! 

J'aimerais que son traitement soit revu....... mais elle se trouve bien ainsi!     Alors je mets de la distance, même beaucoup de distance et essai d'éviter ses visites au maximum!  Nous avons 70 ans et besoin désormais de repos, il est vrai que je me suis brûlé les ailes à essayer de l'aider étant plus jeune! Mais maintenant j'ai récolté la fatigue et la situation n'est pas meilleure! Mais c'est ma fille!

Alors pensez à vous, ne vous laissez pas épuiser!!!!

Discussions les plus commentées