Trouble bipolaire et lien incestuel

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

5 réponses

131 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour, j’ai 45 ans et je souhaiterais avoir des avis et des témoignages sur le sujet des relations toxiques avec la mère, La mienne ne m’a prodigué ni sentiments de sécurité et de confiance dans l’enfance ni estime de moi lors de l’adolescence. Dans la fratrie je suis là 2ème fille, comme elle dans la sienne. Lors de ma thérapie je découvre que toutes mes phases de mélancolie et moments de dépersonnalisation (2 hospitalisations une à 27 ans, une à 38) sont aussi liées aux angoisses de mort qu’elle ne cesse de projeter sur moi et ceux qui l’entourent et de son histoire personnelle (toute sa famille lui a tourné le dos et c’est comme si elle ne parvenait pas à combler un vide, qu’elle avait un deuil impossible à faire. J’aimerais savoir si d’autres personnes (femmes) ont ce sentiment. Merci de m’avoir lue, une belle soirée à tous et toutes.

Début de la discussion - 25/07/2018

Trouble bipolaire et lien incestuel


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Je suis bipolaire et la relation avec ma mère a été toxique et je me suis mise dans les griffes de mon ex mari pervers narcissique, je m'en suis sortie grâce à la psychogénéalogie de 2008 à 2013 et conjointement le psychiatre me diminuait progressivement les psychotropes, mais il est parti à le retraite en 2013 sans qu'on ai le temps d'arrêter l'AD. Je l'ai arrêté seule en avril 2016 suite au régime sans gluten, sans lactose et sans sucre et surtout un effet secondaire du cymbalta. Je viens de refaire une dépression avec envie suicidaire en novembre 2017, je suis en arrêt maladie depuis, mais je ne me sens pas encore le courage de retourner travailler pour l'instant.

Tout ça pour dire que les relations toxiques avec nos parents peuvent nous rendre malade c'est sûr, mais on peut s'en sortir et la psychogénéalogie m'a beaucoup aidé... 

Moi aussi ma mère était fâchée avec toute sa famille, je pense que la maladie y est pour beaucoup dans son cas, car ça rend égoïste, j'ai moi-même arrêté de lui parlé quand mon père a demandé le divorce ma mère a fait une crise maniaco que j'ai dû gérer seule avec mes enfants qui avaient 11 et 9 ans, ils ont d'ailleurs été traumatisés par la venue des pompiers il n'a pas dormi pendant 9 mois. Puis ma mère a contractée un cancer un an après, j'ai voulu me réconcilier mais mes enfants avaient peur d'elle et ne voulaient plus lui faire la bise, je ne leur avaient pas encore dit qu'elle avait un cancer et elle leur a dit pour avoir son bisou mais elle ne la pas eu et là j'ai vraiment couper les ponts. J'ai voulu protéger mes enfants. Maintenant elle est morte, j'ai cru que ma relation avec mon père serait vraiment bien, mais là aussi j'ai été déçue, il est avec une femme qui en veut à son argent et qui lui fait croire que c'est moi qui veut mon héritage, bref quand ça veut pas ça veut pas alors je ne lui parle plus depuis 2011 et ça me va très bien comme ça. Un jour il mourra ruiné par cette femme, mais je peux rien pour lui, c'est sa vie, il est majeur et vacciné. Il m'a dit un jour que je n'étais pas malade mais feignante, c'est tellement gravé en mois qu'à chaque arrêt maladie je culpabilise et je veux travailler même si tout le monde me dit que ma santé serait meilleure si j'arrêtais de travailler que beaucoup de bipolaires ne travaillent plus, mais non je veux toujours travailler même si j'y suis malheureuse, j'ai toujours l'espoir de trouver un boulot qui me plait avec des collègues de boulot gentil... Voilà, je ne sais pas si mon témoignage peut vous aider.

Je vous souhaite de trouver le chemin de la guérison bon courage

Trouble bipolaire et lien incestuel


Posté le

Je suis diagnostiqué bipolaire depuis 1999, aujourd'hui, j'ai 45 ans, j'ai divorcé, et ce que je sais c'est que j'ai fait des des crises maniaques à chaque fois que j arrete mon traitement. Ma dernière hospitalisation s est produite en 2015, en psychiatrie deux mois. J'ai decompense sur une aire d autoroute. J avais 6 cachets par jour à prendre. L annee où j'ai divorcé j avais stoppé mon traitement en cachette. Tout est allé vite, j'ai démissionné de mon travail au bout de 12 ans. J'ai quitté la région, du coup je ne voyais plus mes enfants, j'ai tout perdu, bradé notre appartement, j ai touché et j'ai fini hébergé dans la famille. Et maintenant, ça été long mais j'ai repris un traitement ,du zyprexa 7,5 mg, j'ai un cdi, un studio et je revois mes enfants. Je vois ma psychiatre tous les mois ,pas le choix. Bon courage 

Trouble bipolaire et lien incestuel


Posté le

Ma contribution n est pas en lien avec le thème mais je pense que tout se joue dans l enfance. D ailleurs, ma mère est peinée par mes problèmes de santé et dernièrement elle m'a appelé pour parler de mon enfance. Elle reconnait que j ai manqué d Amour de sa part et de mon père, j étais livré à moi même. Je n arrive tjs pas à leurs demander pourquoi je ne leurs dit pas maman ou papa. Une  fois j ai fugué j avais 11 ans et personne s en ai inquiété, j ai tenté de sauter par la fenêtre et mon père n a pas bougé. Mon père était très mystique et faisait peur par moment et maintenant, en phase maniaque je suis mystique. Un manque d équilibre, de stabilité c est certain maintenant il faut composer avec notre vécu.

Pour le moment je travaille encore je reprends bientôt après trois mois d arrêt et mon patron m a dit : "comment envisagez-vous l avenir" franchement si je pouvais arrêter, mais je ne peux pas.

Trouble bipolaire et lien incestuel


Posté le
Bon conseiller

@mission j'irais même plus loin, ça peut venir d'un secret de famille et les constellations familiales m'ont beaucoup aidé, et la psychogénéalogie, si vous aimez lire il y a aie mes aieux de Ancelin

Discussions les plus commentées