https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

10 réponses

102 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

Edition du Lundi 19 Décembre 2011 Journal de 20heures

voir extrait http://youtu.be/fRxOiOX0MwI

Effectivement, c'est choquant et cela stigmatise encore plus les maladies mentales. Les informations qui sont communiquées sont fausses

Citation:
En France, le coût total des maladies mentales (hors démences et retards mentaux) est estimé à près de 108 milliards d'euros par an. Près de 23 milliards concernent les dépenses directes (prise en charge sanitaire, médico-sociale et allocations) et près de 85 milliards les dépenses indirectes (soins informels, perte de productivité, perte de qualité de vie). Ce coût global est équivalant à 5,7 % de la richesse nationale (PIB) ou près d'un tiers des dépenses de l'Etat.



voir http://bipotes.leforum.eu/t5698-Les-Francais-connaissent-mal-les-maladies-m…

Du fait des représentations de la maladie mentale dans la population générale et d’un climat souvent passionnel voir politique, il existe une surestimation manifeste du risque de comportement violent. La HAS a publié des recommandations sur le risque de violences faites à des tiers par les patients atteints de troubles schizophréniques ou de troubles de l’humeur. Ces actes ne sont pas fréquent, les personnes ne sont responsables que de 3 à 5 % des actes violents. De plus, il s’agit très rarement d’actes de violence graves (un homicide sur vingt). Et surtout, elles sont plus souvent victimes de violence que la population générale (7 à 17 fois plus souvent). Cependant, un patient souffrant de troubles mentaux graves a 4 à 7 fois plus de risques d’être auteur de violences qu’une personne sans trouble mental. Il existe des facteurs de risque de violence liés à l’abus et la dépendance à l’alcool ou à d’autres substances psychoactives et il en est de même d’une rupture de soins ou d’un manque d’adhésion au traitement.

voir Dangerosité psychiatrique : étude et évaluation des facteurs de risque de violence hétéro-agressive chez les personnes ayant des troubles schizophréniques ou des troubles de l’humeur

Le trouble bipolaire (maniaco-dépression) en lui-même n'augmente pas le risque d'agression mais l'abus de toxiques associé à la maladie augmente le risque de violence. Il y a un topic sur cet amalagame toujours présent dés qu'on évoque la maladie dans les médias ou dans le monde du travail.
http://bipotes.leforum.eu/t3983-L-amalgame-maladie-mentale-violence.htm#p32…

Environ 90% des suicides sont associés à des troubles psychiques (Expertise collective Autopsie psychologique, Inserm 2005) mais faire l'amalgame encore, violence/suicide cela à mon avis minimise la souffrance des personnes et accentue les mythes du fou, anormal, imprévisible, déraisonné, incurable… DANGEREUX.

Bon, je suis faché avec France 2, j'espère qu'il y aura un démenti...

Début de la discussion - 22/12/2011

stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

j'ai vu le reportage sur France 2 et je n'ai pas aimé, le résumé fait de la maladie maniaco-dépressive. ça m'a carément mise en colère !

Le journaliste expliquait que les malades étaient soit violents soit suicidaires ....tout blanc ou tout noir et les nuances, elles sont où ???

stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le

bonjour, je n'ai pas vu le reportage en question dont tu parles 

par contre la semaine prochaine sur France 5 mardi 18 mars le soir à 20h35 il y aura une émission : "dans la peau d'un bipolaire, de l'ombre à la lumière" (durée : 1h10.)

j'regarderai en espérant très fortement qu'il n'y aura pas de stigmatisation.

stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Oui, tout le problème de ces maladies mentales est qu'elles sont ... "honteuses" ! Non seulement on en souffre mais en plus il faut les cacher. Les gens sont bien moins tolérants qu'ils le pensent et parler de maladie mentale est un sujet tabou en France.

Seuls celles et ceux qui sont confrontés de près à cette maladie (malades, proches de malades et bien sûr les psys) acceptent d'en parler sereinement sans ni exagérer ni amoindrir la réalité. Les autres personnes sont dans le déni (cela ne me concerne pas) alors qu'ils pourraient un jour y être confrontés (eux ou un proche) ou bien l'exagération voire la caricature (souvent les médias) ou encore pire la moquerie voire la médisance (école, milieu professionnel).

Il faut savoir que la première victime d'une déficience neurologique est le malade lui-même. L'entourage et la société ne viennent vraiment qu'en second plan. La compassion et le respect devrait être la norme de nos sociétés modernes mais cela n'est malheureusement pas toujours le cas.

Je souhaite à chacun et à chacune de mes coreligionnaires atteint de trouble bipolaire de trouver l’attention, le respect et l’amour qu’il ou elle mérite en tant qu'être humain tout simplement.

ti4tou1.

stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le

Bonjour à toutes et à tous..

Pour ma part je n'ai jamais éprouvé le besoin de parler de PMD avec qui que ce soit.. ni même ressenti le désir d'être reconnue... comme il ne me viendrait pas à l'idée d'évoquer mes consultations gynécologiques avec qui que ce soit... je crois qu'à un moment donné il faut savoir se passer de l'avis des autres, de leur point de vue, je vis pour moi, pas pour les autres, ou leur regard... on ne doit la vérité à personne, si ce n'est à soi-même, et c'est déjà bien assez de pouvoir avoir avec soi un rapport honnête pour se respecter.. quant aux reportages télévisés, ils ne sont généralement réalisés qu'avec des personnes insipides ayant un parti pris idéologique qui récuse toute objectivité et liberté de penser aux téléspectateurs, ce n'est pas la réalité dont il s'agit mais d'une narration, d'une reconstruction par truchement mnésique et une tentative d'orienter par l'émotion toujours la psyché du téléspectateur à des fins idéologiques, soit en l'occurrence ici sur la PMD : que disent ces reportages ? allez consulter un psychiatre, prenez des cachets à vie, faites ceci, faites cela, avant sans traitement ceci mais ça c'était avant comme dit le slogan publicitaire.. c'est de la propagande.. je me méfie beaucoup de ce qui est diffusé à la TV.. d'ailleurs je ne la regarde que peu et uniquement des films...

un point de vue...

Belle journée à vous autres...

stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le

Je rebondis en venant parler du reportage qui est passé sur France 5 mardi,Dans la peau d'un bipolaire, de l'ombre à la lumière, que l'on peut revoir en streaming.

Très bon reportage j'ai trouvé, très bons témoignages de connus (Gérard Garouste, Yann Lyma) ou inconnus.Très réaliste et optimiste aussi. Très vrai en un mot. 

stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le

(à part la bande annonce très racoleuse qui m'a donné l'impression qu'ils parlaient d'un psychopathe avant d'entendre la fin de BA)

stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le

Bonjour à vous tous,

Je viens de cliquer sur votre lien : http://youtu.be/fRxOiOX0MwI !!!! Sidérant !!!

Voilà le commentaire que j'ai laissé sur youtube :

choukarde My God !!! Pauvre Jean Paul, un journaliste économiste, déjà pas très bon dans sa spécialité...plutôt commentateur que journaliste, et qui de surcroît s'arroge commentateur médical !!! Il ne préjuge de rien !!! Incompétent, ignorant et sur une chaîne publique de grande écoute !!! Dirait-il la même chose sur les autres maladies très onéreuses : cancer, maladie cardiovasculaires, infarctus, avc, diabète, obésité, etc..., etc...

Voilà bien encore un primate, qui a encore peur des maladies psychiques, et qui prouve par ses propos que son intelligence est plus que limitée ! Vous me direz, ce n'est pas de sa faute si sa maman ne l'a pas fini... Mais au moins France 2 pourrait avoir le courage et l'intelligence de censurer le benêt !!!!
Pauvre de lui, aurait-dit ma Grand-Mère.
Quand on est con, on est con aurait dit Brassens, il lui aurait même chanté la chanson des Bourgeois !!!
Enfin je porte à sa connaissance que Churchill, De Gaule, Chirac, Sarkozy, etc... sont bipolaires....Je ne vais pas lui citer tous les célèbres bipolaires qu'il ne connait pas : Schumann, Balzac, Van Gogh, Nietzsche, Virginia Woolf, Bonaparte, Francis Ford Coppola, etc...AH ! si je vais lui citer Madona, là je pense qu'il la connait !!!
Et OUI, Jean Paul, la bipolarité touchent principalement des gens très intelligents, créatifs, et contributifs à la société. Au moins, Jean Paul peut-être rassuré, il ne risque pas d'en être atteint !!!! Sarkozy et Chirac seraient contents d'apprendre par votre bouche qu'ils sont violents et un poids pour la société !!!
Jean Paul est aussi une charge pour la société, car il est grassement payé par la redevance publique pour dire des inepties, des hérésies...

Agnès, une Bipolaire ni violente, ni à la charge de la société, ayant travaillé 43 ans et qui va prendre sa retraite à la fin de l'année, et donc être un poids pour la société dixit Jean Paul.
stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le

(juste : t'es sûr pour Chirac et Sarko???)

stigmatisation dans les médias
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

j'ai regardé l'émission en replay ce qui m'a choqué le plus c'est les femmes bipo on les décrit comme des mères irresponsables qui gâche la jeunesse de leur enfant je ne pense pas que toutes les mères qui abandonne leurs enfants son bipo je pense plutôt qu'une bipo est beaucoup plus proche de ses enfants qu'elle arrive plus facilement a les comprendre. je constate aussi qu'il dise que si tu veux vivre une bonne vie faut être sous cachets combien de bipo on été diagnostiqué avant leur 30 ou 40ans cela veut dire qu'avant les médoc tu n'as pas vécu et rien fait de ta vie je reste perplexe

une bipo qui redevient déjantée