question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

41 réponses

454 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Favorable0Défavorable0

Bonjour à tous, plusieurs questions me tracassent sur cette fichu maladie. ma mère est bipolaire mais ne se soigne pas, j'ai 30 ans.

mes questions sont:

- n'est-ce pas un effet de mode "le trouble bipolaire", quand j'ai dit à mon médecin que ma mère était bipolaire, il a tout de suite diagnostiqué chez moi cette maladie. et c'est au bout de 4 mois, que j'ai accepté le traitement. là, je prend depakote depuis 1 semaine

- sinon, je n'ai pas d'enfant, je ne suis pas en couple non plus, et je ne prend pas la pilule, j'espère que le jour où je souhaiterais arrêter ce depakote pour avoir des enfants, il n'y aura pas de complication.

- dernière questions, comment évolue cette maladie?, est-ce que les phases manie et dépression peuvent évoluer, s'aggraver avec le temps?

je ne sais pas non plus qui je suis. un jour je me dis que je manipule les gens autour de moi pour avoir quelques choses, d'autres moment, je réalise que je m'adapte très facilement à un environnement et avec les gens avec qui je suis. je me pose peut être trop de questions...

ma famille me soutient pas, ils disent que tout ça c'est psychologiue et que ca va passer, c'est pour ça que j'avais besoin de changer de région et de couper les ponts avec eux. ce qui fait peur, après avoir lu des documents sur cette maladie, les proches sont indispensables dans ces moments. j'habite à 500 km de mes proches, je suis donc seule sans emploi, il y a des jours ça va et d'autres moins bien.

merci en tout cas de me répondre et si, à l'aide de ce site, on peut essayer de s'entraider, j'apprécie et j'attends vos témoignages et vos avis.

Début de la discussion - 29/10/2012

question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le
Bonjour , tu peux t en sortir saches le . Le traitement est la pour t aider . Mais ne peux tu pas te rapprocher de ta famille . Il ne faut pas rester seule meme si tu te sens incomprise ... Courage . Je sais ce que tu vis
question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

J'ai 55 ans et ai été diagnostiqué maniaco-depressif depuis 30ans , avec un traitement on peut trés bien vivre, travailler en alternant des phases maniaques et dépressives qui sont aténuées par le traitement.

Le constante que l'on retrouve chez tous les "bipolaires", c'est des dépenses incontrolées en phase maniaque ou hypomaniaque;

L'entourage est donc trés important pour ,comme c'est mon cas, garder ma carte bleue .Les proches qui subissent également nos variations d'humeur doivent nous accepter comme des malades, une celule familiale soudée est primordiale pour le malade bipolaire

la chose principale est d'accepter sa maladie, se reconnaître malade et rechercher de l'aide auprès d'un Psy

Mais rien n'arrêtera notre coté cyclothimique les effets seront rendus supportables par notre traitement , mais on ne sera pas a l'abri d'une rechute (hospitalisation Psy) pour ma part cette rechute a eu lieu au bout de 20 ans....

question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

D'autres personnes peuvent-elles donner des réponses à marredetoutça ?

question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le
Bon conseiller

la maladie bipolaire, n'est pas une mode pour personnes voulant excuser les variations de leur humeur, c'est une maladie psychiatrique..assez grave car les jeunes bipolaires sont rares puisqu'avant 25 ans environ il y a beaucoup de passage à l'acte (suicide), c'est une maladie qui se soigne ,mais ne se guérit pas,  et avec l'age il a des risques "d'embrassement de Post" c'est a dire des crises sans stimuli

Philippe

question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le

Bonjour, Je suis bipolaire ? Enfin du moins traitée comme telle car, suivie par les psychiatres depuis 1984 par les psychiatres, mise en invalidité en 1997 en raison de ma maladie psy, je n'ai JAMAIS EU de diagnostic précis !

Ma maladie s'aggrave depuis quelques mois et cela va très vite !

Je suis complètement niée et rejetée dans ma maladie psy par mon mari et mon unique fille. Leurs réactions et comportements face à mes symptômes est absolument lamentable ! Ils me démolissent et m'enfoncent.

Récemment, j'ai été admise, EN URGENCE, en situation de "crise", dans une clinique psychiatrique où j'ai séjourné 18 jours ... séjour qui n'a servi à rien du tout ... sinon qu'à creuser encore un peu plus le "trou" de la sécu !

Je vis des choses TRES DURES. Mon mari est odieux. Ma fille ne me parle plus depuis 2 mois car elle me reproche (je la cite) : "mes scandales et mes réactions disproportionnées".

En permanence, J'AI PEUR d'un PLACEMENT D'OFFICE. Je pense ma fille tout à fait capable de demander cela pour moi et de faire pression sur son père pour y arriver !

A ce propos, je me suis renseignée : il n'existe AUCUN MOYEN, en tant que malade psychique, pour prévenir cela !!!

Connaissez-vous des associations qui défendent les malades mentaux, leur parole (personne ne croit en la parole d'un malade psychique !!!) et leurs intérêts ?

Je prends TRES REGULIEREMENT mes traitements, je vois régulièrement mon psychiatre et, depuis peu, je me fais suivre, aussi, par une psychologue (ce qui n'est pas remboursé et est abérrant mais là n'est pas le propos ...).

Quand je ne vais pas bien, je me replie sur moi-même ; j'évite les gens.

Ce n'est pas vrai, à mon sens, que l'on peut avoir une vie normale, c'est-à-dire : travailler et avoir une vie conjugale, familiale et sociale. Tout est faussé ! On nous regarde de travers. Moi, je me sens vexée et blessée quasiment en permanence.

Je lis les propos de GRAND-PERE, là ... en date du 23 Janvier 2013 ... Bien entendu je n'ai JAMAIS ENTENDU PARLER de "l'embrassement de Post" ... Est-ce logique ? Non mais les psychiatres, non contents de ne pas nous fournir de diagnostic précis, ne nous parlent jamais des symptômes.

Je pourrais écrire des pages et des pages ... mais en fait c'est plutôt un SOS que je lance : Qui pour nous défendre ?

J'appelle, parfois, SOS DEPRESSION (appels surtaxés ! merci à eux !!) et ils m'ont, une fois, donné une information ERRONEE et qui, pourtant, était importante pour moi !

MUSEDEBRETAGNE29

J

question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le
Bon conseiller

bonjour musedebretagne,

effectivement il n'y a rien pour empêcher l'HO, ni l'HC et l'HDT non plus. 

une fois dans l'hosto on a des droits qu'on nous signale jamais d'ailleurs ou si peu, mais on en a.

effectivement c'est pas facile pour nous, étiquetés patients avec troubles psy, niveau crédibilité face aux psychiatres, il y a comme un déséquilibre...

y'a un organisme de défense j'ai plus l'nom en tête. 

j'te mets un lien utile en attendant 

http://psychiatrie.crpa.asso.fr/2011-09-01-cm-PLAQUETTE-POUR-LES-PATIENTS-hospitalises-ou-faisant-l-objet-de-programme-de-soins-sans-consentement-presentant

Bon j'espère que tu n'en auras pas besoin et que cela ne va pas t'arriver.

je te souhaite bcp de courage.

ps : je ne connaissais pas non plus "l'embrassement de Post"

question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le
Bon conseiller

Bonjour musedebretagne,

pareillement je vie actuellement des moments qui me dégouttent car j'ai dorénavant le regard de mon fils qui à changé sur moi, malgré les longues conversations pour expliquer la maladie, j'ai crue bien faire mais maintenant il se permet de me menacer d'internement à sa demande, bref j'ai un dégoût amer moi qui l'est mis au monde, qui l'est sorti des pires galères de l'emprise de son père violent, j'ai remué ciel et terre courant de tribunaux en tribunaux pour le sortir de la et je ne récolte que des regards douteux et des menaces....j'ai honte de lui...je suis dépité...

question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le
Bon conseiller

oh lilith......

question sur les troubles bipolaires, son évolution et le traitement


Posté le

Bonjour à tous et à toutes, MERCI à LILITH. Je me retrouve assez dans son témoignage, je dois dire. Moi aussi, en ce moment, j'ai honte de ma fille unique. Elle ne me parle pas depuis deux mois (je me répète sûrement pardon) et je n'ai pas vu du tout mes 3 petites-filles durant ce temps. Je leur ai parlé une fois au téléphone, c'est tout. LOULIE, je ne vous connais pas et je ne me permettrai sûrement pas de vous juger mais çà ne sert à rien que vous écriviez "Oh LILITH ...". Laissez cette personne s'exprimer ! Moi, on ne me menace pas ouvertement mais d'un placement d'office mais je ressens très fort cette menace. C'est devenu mon obsession. Alors LITHIT aurait dû, sans doute, aller dans : "Ici on crie" ? Pas si sûr ! Et les modérateurs de ce site sont là pour tout remettre en place ...

Les "discours" pendant des minutes, voir des "bouts" d'heure, à mon mari, concernant mes ressentis et ma maladie ... je connais par cœur, hélàs ! Tout ce que je "récolte" c'est son impassivité et, au bout d'un moment, quand j'en ai trop dit (ou, qu'alors, les "discours" se sont répétés dans le temps), je n'ai - comme réponse -  que des gestes d'impulsivité et des regards méchants. Il se lève brusquement ; claque les portes et me regarde d'une façon telle que je voudrais, à ces moments, pouvoir photographier son regard ... comme preuve ... pour montrer aux médecins !!!

De toutes façons, faut pas se leurrer : aux yeux de notre entourage, nos pensées, nos paroles ... rien n'est crédible, n'a aucun sens, aucune valeur ... nous sommes des "malades", voyons (pour ne pas dire des "fous") ! Et devant les psychiatres c'est pareil. On est bien "dérangés" en sorte ; on nous fait taire à coup de médicaments. On est niés tout le temps.

Je pourrais écrire des pages mais cela ne servirait à rien ! On est toujours tout seuls à combattre la maladie et on le sait très bien que l'on n'a AUCUN ESPOIR de s'en sortir ...

Que cela ne vous empêche pas de passer une journée de la meilleure façon possible !

Bien à vous. MUSEDEBRETAGNE0256

Discussions les plus commentées